19 août 2017. Pour son premier match de la saison, le Celta Vigo accueille dans son antre la Real Sociedad d' Adnan Januzaj. Parmi les titulaires, un nom suscite quelques interrogations auprès des supporters locaux, celui de Maximiliano Gomez. L'Uruguayen y apportera rapidement sa réponse en inscrivant un doublé pour ses débuts sur le sol européen.
...

19 août 2017. Pour son premier match de la saison, le Celta Vigo accueille dans son antre la Real Sociedad d' Adnan Januzaj. Parmi les titulaires, un nom suscite quelques interrogations auprès des supporters locaux, celui de Maximiliano Gomez. L'Uruguayen y apportera rapidement sa réponse en inscrivant un doublé pour ses débuts sur le sol européen. Montevideo, deux ans plus tôt. Le Defensor Sporting accueille Lanús en 1/8 de finale de la Copa Sudamericana. Au terme du temps réglementaire, les deux équipes ne parviennent à se départager. Direction les tirs au but. Et là, à la stupeur des supporters locaux, surgit un jeune homme de 19 ans. " Nous avions défini quatre tireurs et Maxi a alors dit à Fleurquin (ndlr, le capitaine) qu'il voulait tirer un penalty. Quand on a dit Maxi en cinquième tireur, tout le monde s'est regardé. Le dernier tir au but est arrivé, et Maxi a mis le ballon au fond. Cela montre sa personnalité " se remémore Juan Tejera, son ex-coach au Defensor Sporting sur Referi, site sportif du quotidien El Observador en Uruguay. Maxigol est lancé. Lors de la saison 2015-16, il inscrira 14 buts en 21 rencontres. Gomez décide de rester au pays et est l'auteur de 15 réalisations en 27 matches lors de l'exercice suivant. L'Uruguayen attise la convoitise de clubs européens et prend la direction du Celta Vigo. Le Toro s'adapte rapidement à la culture hispanique et ne tarde pas à trouver le chemin des filets dans les arènes espagnoles (14 buts en 24 rencontres). Son duo avec Iago Aspas fait peur aux équipes adverses et le met sous le feu des projecteurs. Il est ensuite convoqué par Oscar Tabarez. Derrière les incontournables Edinson Cavani et Luis Suarez, Gomez ne souhaite pourtant pas servir de cinquième roue au carrosse de la Céleste : " Maxi ne vient pas en sélection pour voir ce qu'il se passe, il vient pour gagner et pour mettre des goals " disait son ancien entraîneur Eduardo Acevedo à Referi. De là à revendiquer une place de titulaire à la Coupe du monde, il n'y a qu'un pas, que l'attaquant de 21 ans semble bien décidé à franchir.