1Eden Hazard (2005-2012) LE GÉNIE
...

1Eden Hazard (2005-2012) LE GÉNIE Pendant longtemps encore, les dirigeants du LOSC pourront se servir de la réussite d'Eden Hazard sous le maillot lillois pour attirer des jeunes pépites belges, tant l'empreinte d'Hazard risque de rester gravée à jamais dans ce club du nord de la France. " Si un sondage sur le meilleur joueur de l'histoire du LOSC était organisé, pas de doute qu'Hazard l'emporterait ", a récemment reconnu le président Michel Seydoux. Eden Hazard n'a pas laissé que l'image d'un joueur chatoyant. Il y a également joint des trophées collectifs et individuels. C'est sous sa conduite que le LOSC a été sacré champion de France en 2011, réalisant même le doublé cette année-là avec la Coupe de France. Individuellement, il a remporté le titre de meilleur joueur du championnat en 2011 et 2012, après avoir déjà été sacré meilleur jeune en 2009 et 2010. En 2012, il terminait la saison comme meilleur donneur d'assists (15 passes décisives). Bref, Hazard est une idole à Lille, comme dans le reste de la France. Il suffit d'écouter les acclamations du public nordiste quand il revient donner le coup d'envoi pour s'en rendre compte. 2Kevin Mirallas (2004-2008) LE DÉFRICHEURC'est lui qui ouvrit la voie aux jeunes Belges à Lille. En quittant le Standard pour la formation lilloise, il jeta un vrai pavé dans la mare et força le club liégeois à revoir son modèle de formation (qui aboutit à la création de l'Académie). Il débute à Lille en 2005, à 18 ans, et marque un but trois minutes après son entrée au jeu. Ses années lilloises sont prometteuses et lors de la saison 2007-2008, il marque deux doublés coup sur coup. Ses statistiques ne sont pas exceptionnelles (12 buts en 3 saisons) mais il dégage une impression de technique et de vitesse. Pourtant, sa période lilloise se termine sur un coup de force. Il va au clash pour arracher son départ et s'arrange avec Saint-Etienne dans le dos des dirigeants lillois. Ce transfert pour trois millions d'euros se retournera contre lui puisque son passage à Saint-Etienne s'avère un flop. 3Divock Origi (2010-2015) L'ÉTOILE FILANTELe LOSC avait certainement des projets ambitieux pour cet attaquant arrivé à 15 ans. Après une saison d'apprentissage, il est retenu pour la Coupe du Monde 2014. Cela va tout changer pour lui. A partir de ce moment-là, le LOSC ne va plus maîtriser sa progression ; les demandes sont trop fortes et le club lillois arrive à le vendre à Liverpool pour 13 millions d'euros à condition de le conserver encore un an en location. La saison de la confirmation sera plus compliquée pour celui en qui on voit la star de la Coupe du Monde, malgré un statut de titulaire et huit buts en championnat. 4Erwin Vandenbergh (1986-1990) L'ANCÊTREProfitant de la belle 4e place de la Belgique en Coupe du Monde, celui qui fut meilleur buteur du championnat belge à de nombreuses reprises, obtient son transfert à Lille en 1986. Il arrive avec Filip Desmet et alors que Georges Heylens est entraîneur. Cette période lilloise ne sera pas la plus prolifique de sa carrière et il ne réussira pas à conduire le LOSC en Coupe d'Europe. Sans être un échec, ce ne fut pas non plus une énorme réussite. 5 Gianni Bruno (2007-2013) LE TRAVAILLEUR Peut-on parler d'échec dans le chef de Gianni Bruno ? Non, mais l'attaquant, aujourd'hui toujours sans contrat, pâtit de la comparaison avec Mirallas et Hazard, deux purs talents. Bruno est davantage un honnête attaquant de D1, qui n'a pas le bagage technique des autres avants belges formés au LOSC mais qui a déjà réussi un petit bonhomme de chemin (83 matches de L1 - 11 buts). Après de bons débuts au LOSC en janvier 2012, il stagne et est finalement prêté à Bastia où il réalise une très bonne saison puis est vendu à Evian où il se plante.