J'ai vu un bon match dimanche dans le duel au sommet entre Anderlecht et le Club Bruges. Je suis persuadé que le titre va se jouer entre ces deux équipes. Au-delà du spectacle, j'ai trouvé intéressant le match dans le match entre Dennis Praet et Víctor Vázquez mais aussi celui entre Mathew Ryan et Silvio Proto. Ce sont tous des candidats au Soulier d'Or.
...

J'ai vu un bon match dimanche dans le duel au sommet entre Anderlecht et le Club Bruges. Je suis persuadé que le titre va se jouer entre ces deux équipes. Au-delà du spectacle, j'ai trouvé intéressant le match dans le match entre Dennis Praet et Víctor Vázquez mais aussi celui entre Mathew Ryan et Silvio Proto. Ce sont tous des candidats au Soulier d'Or. Côté gardiens, j'estime que l'Australien a remporté son duel avec le portier anderlechtois. Ryan est dans une forme phénoménale. Il l'avait déjà démontré en Europa League contre Torino, jeudi passé, et a remis le couvert le dimanche. Il est très présent, a d'excellents réflexes et est intransigeant sur les ballons aériens. Il a également été présent dans les moments décisifs en détournant des tentatives d'Andy Kawaya, Sacha Kljestan ou Praet. Proto, de son côté, n'a pas fait de grossières erreurs sur les deux buts concédés par les Mauves mais il est tout de même fautif. Sur le premier but, il reste sur sa ligne alors qu'il aurait dû être avancé de quelques mètres. Sur le second, au contraire, il est trop loin de sa ligne de but. Il y a peut-être une faute de Nicolas Castillo sur cette phase mais je pense que même sans cela, il aurait été battu à cause de son mauvais positionnement. Deux mauvais jugements sur des coups francs de 35 mètres, c'est trop pour le meilleur gardien belge de notre compétition. Bien sûr, il arrête un penalty et a réalisé des interventions difficiles, comme face à José Izquierdo ou TomDeSutter, mais les buts concédés pèsent lourd. En ce qui concerne Praet et Vazquez, il y a égalité. Ils ont tous les deux trouvé le chemin des filets et c'est une bonne chose car l'efficacité est leur point faible. L'Anderlechtois a inscrit son premier but en championnat tandis que l'Espagnol n'avait marqué qu'un but avant ce doublé, ce n'est pas assez. En première mi-temps, Vazquez s'est montré plus présent et a su diriger ses partenaires mais en deuxième période, c'est Praet qui a pris le dessus. Ils doivent tous les deux prendre conscience qu'ils évoluent à des postes-clés et qu'ils ne peuvent pas disparaître en cours de match comme ils le font. Ils doivent exiger le ballon et dicter la manoeuvre. Praet ne s'impose pas assez sur le terrain, il n'est pas encore le leader qu'il devrait être. Il est encore trop tendre et manque de personnalité mais il peut bien sûr encore énormément progresser à ce niveau. Vazquez connaît le même problème : en deuxième mi-temps, on ne l'a pas vu durant une bonne demi-heure. Dans le même style que ces deux joueurs, je citerais également Hans Vanaken comme candidat potentiel au Soulier d'Or. Il est irremplaçable à Lokeren. Bien sûr, ce n'est ni Anderlecht ni Bruges mais il pourrait remporter le trophée. Le Club Bruges a quand même un avantage dans la course au titre : il dispose d'un meilleur collectif. Son noyau est plus large et Michel Preud'homme a plus de choix que Besnik Hasi au moment de coucher son onze de départ sur la feuille de match. Anderlecht va devoir se montrer actif durant le mercato de janvier parce que son noyau est limité. Si un joueur comme Chancel Mbemba ou Steven Defour devait être écarté des terrains pour une longue période, ce serait très problématique. Même devant, un attaquant supplémentaire ne serait pas du luxe. Trois ou quatre renforts sont nécessaires au Parc Astrid tandis que le Club Bruges me paraît suffisamment armé. ?Proto est fautif sur les deux buts encaissés par Anderlecht. C'est trop pour le meilleur gardien belge du championnat.