L'Ajax, Feyenoord, le PSV et le Bayern Munich lui faisaient les yeux doux: les grands clubs faisaient la file pour Arjen Robben, le talent de 17 ans du FC Groningue. Toutefois, cet extérieur gauche s'estime trop jeune pour rejoindre un grand club dès à présent. Il a donc conclu un deal avec le PSV. La saison prochaine, il va continuer à mûrir dans son club, auquel il est d'ailleurs encore lié pour cinq...

L'Ajax, Feyenoord, le PSV et le Bayern Munich lui faisaient les yeux doux: les grands clubs faisaient la file pour Arjen Robben, le talent de 17 ans du FC Groningue. Toutefois, cet extérieur gauche s'estime trop jeune pour rejoindre un grand club dès à présent. Il a donc conclu un deal avec le PSV. La saison prochaine, il va continuer à mûrir dans son club, auquel il est d'ailleurs encore lié pour cinq saisons. Robben a éclaté à une vitesse phénoménale. Il ne figure sur aucune photo d'équipe de Groningue. Ça n'a pas empêché les supporters de son club de l'élire meilleur joueur de la saison. Il a effectué ses débuts en équipe fanion en... décembre seulement. Mais le garçon est sûr de lui: "Je ne crains pas que tout aille trop vite. Je suis capable de le supporter, physiquement et mentalement". Robben a donc livré son premier match de D1 à domicile, contre Feyenoord. Il n'avait pas encore 17 ans. Il a tourmenté la défense rotterdamoise, qui constituait pourtant une muraille à l'époque. Robben n'a pas voulu de transfert immédiat car il souhaite décrocher son diplôme avant toute chose. Indépendamment de ses projets scolaires, il se trouve trop jeune. "Quitter le FC Groningue serait prématuré. J'ai déjà progressé depuis mes débuts. Surtout en vitesse d'exécution. Ici, j'ai la chance de poursuivre mon développement", a-t-il déclaré au Telegraaf. Il ne joue pas encore à sa position de prédilection. En Juniors, il portait le numéro 10 alors qu'en D1, il est ailier gauche. L'intérêt du PSV Eindhoven a trouvé un écho. "La mentalité du sud des Pays-Bas correspond bien à celle de mon entourage actuel mais je dois également songer à mes perspectives et à celles de mon club". En son for intérieur, il rêve de suivre les traces de Ruud van Nistelrooy, qui s'est épanoui successivement au FC Den Bosch, à Heerenveen et au PSV, et qui rejoint maintenant Manchester United. Il reste toutefois réaliste: "Peut-être vais-je me blesser demain et ma carrière sera terminée. C'est pour ça que l'école est importante. Pour l'instant, le football n'est encore qu'un plaisir. J'espère d'ailleurs qu'il restera toujours agréable". (F. Vanheule)