Après une période un peu plus creuse, la Belgique semble renouer avec la tradition de jeunes gardiens talentueux. " Actuellement, pour la sélection U19, j'ai le choix entre quatre gardiens qui ont déjà tâté de la D1 ", se réjouit MarcVanGeersom, le coach de cette sélection qui participe actuellement à un tournoi qualificatif pour le Championnat d'Europe (elle a affronté Chypre vendredi à Malmedy, l'Albanie dimanche à Verviers et s'apprête à affronter l'Angleterre ce mercredi à Visé). " Il y a ThibautCourtois de Genk, KoenCasteels lui aussi de Genk où il doit se contenter du rôle de n°2, ThomasKaminski au GBA et tout récemment ColinCoosemans du Club Bruges. "
...

Après une période un peu plus creuse, la Belgique semble renouer avec la tradition de jeunes gardiens talentueux. " Actuellement, pour la sélection U19, j'ai le choix entre quatre gardiens qui ont déjà tâté de la D1 ", se réjouit MarcVanGeersom, le coach de cette sélection qui participe actuellement à un tournoi qualificatif pour le Championnat d'Europe (elle a affronté Chypre vendredi à Malmedy, l'Albanie dimanche à Verviers et s'apprête à affronter l'Angleterre ce mercredi à Visé). " Il y a ThibautCourtois de Genk, KoenCasteels lui aussi de Genk où il doit se contenter du rôle de n°2, ThomasKaminski au GBA et tout récemment ColinCoosemans du Club Bruges. " Comme toujours, pour lancer une carrière, un concours de circonstances a été nécessaire. Ce fut aussi le cas lorsque MichelPreud'homme a débuté à 18 ans lors d'un match à Anderlecht. Courtois a profité des problèmes administratifs rencontrés par le Hongrois LaszloKöteles durant la période de préparation et il s'est montré tellement convaincant que FrankieVercauteren lui a maintenu sa confiance. Coosemans a profité de la blessure de StijnStijnen, puis de celle de GeertDeVlieger durant le match à Villarreal, pour être lancé dans le grand bain en Europa League puis titularisé lors du match de championnat contre Gand, sa ville natale. Kaminski a saisi sa chance lorsque TomePacovski a été victime d'une fracture tibia-péroné à Anderlecht. Malgré son nom d'origine polonaise, Kaminski (1m90 et qui fêtera ses 18 ans le 23 octobre) est Belge. Originaire de Zellik, à la périphérie bruxelloise. " C'est là que je l'ai repéré ", se souvient EricDeleu, qui était à l'époque l'entraîneur des gardiens de Tubize. " Grâce à un travail de prospection qui nous menait jusque dans les clubs de Provinciale. Thomas n'était déjà pas un inconnu, plusieurs clubs huppés avaient un £il dessus, dont Anderlecht, Chelsea et le PSV Eindhoven. J'étais d'ailleurs étonné qu'à 13 ans, il n'avait pas encore quitté Zellik. Ses parents insistaient, je crois, pour qu'il ne parte pas trop tôt et privilégie ses études. C'est sans doute la raison pour laquelle on a su l'attirer à Tubize. 13 ans, c'est déjà tard pour commencer à former un gardien, mais il possédait déjà une très belle technique. Il était aussi avide de progresser, il fallait parfois le freiner car il voulait aller trop vite. On aurait bien aimé le garder, mais il voyait plus loin qu'un club de D2. Il est parti à Gand, entre autres pour y poursuivre ses études, mais ne s'y est apparemment plu qu'à moitié puisqu'il n'y est resté qu'un an. Au GBA, il peut travailler avec un excellent entraîneur de gardiens, PierreThijssen. C'est sûrement un garçon promis à un bel avenir, ce qu'il prouve déjà en D1 à son âge est très encourageant. Son style me rappelle un peu celui de DanielZitka : un gardien fort complet. " " On l'a fait monter très jeune dans le noyau A ", se souvient PhilippeSaint- Jean, entraîneur de Tubize à l'époque. " On avait deux autres bons gardiens, les deux Santos : MarioSantosdeMatos et MiguelSantosPravos. Je devais parfois demander aux attaquants de ne pas trop le brusquer à l'entraînement : - Attention, iln'aque15ans ! Car il n'avait pas l'apparence d'un gamin, il mesurait déjà 1m80. Le fait d'avoir été soumis à des frappes d'adultes l'a beaucoup fait progresser. Le travail que Deleu a accompli avec lui était aussi remarquable. Thomas avait un frère jumeau, qui jouait dans le champ, mais je ne sais pas ce qu'il est devenu. J'ai retenu de Thomas que c'était un joueur à forte personnalité, comme en atteste le fait qu'il se soit imposé, en tant que néerlandophone, dans un club du Brabant wallon comme Tubize. Ce n'est pas exceptionnel, d'autres l'ont fait, mais c'est un signe. Ses parents étaient eux-mêmes des sportifs et cela l'a sans doute aidé. Sa maman, surtout, était une excellente joueuse de volley. " Kaminski vit sa troisième saison au GBA. " Lorsqu'il est arrivé de Gand, il devait surtout encore s'habituer au rythme des entraînements de D1 ", se souvient Thijssen, qui l'entraîne. " Son idole était KennySteppe, qui a lui aussi percé très jeune en D1, c'est peut-être pour cela qu'il a opté pour notre club. C'est un gardien qui a d'excellents réflexes, qui joue bien des deux pieds et qui est très fort en un-contre-un. Paradoxalement, malgré sa taille, c'est peut-être dans le jeu aérien qu'il doit encore le plus progresser. " Ce que Van Geersom confirme. " Mais il est robuste, très bon sur sa ligne ", ajoute-t-il. " C'est un gardien qui inspire confiance. Il va certainement faire carrière en D1. "par daniel devos - photo: belgaExcellents réflexes, bon des deux pieds et très fort en un-contre-un. (Pierre Thijssen)