Il est devenu en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire l'un des pions essentiels sur l'échiquier du Standard, le maître à jouer de JoséRiga, la plaque tournante du milieu de terrain... A 23 ans, William Vainqueur est assurément l'une des plus grandes révélations de la saison.
...

Il est devenu en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire l'un des pions essentiels sur l'échiquier du Standard, le maître à jouer de JoséRiga, la plaque tournante du milieu de terrain... A 23 ans, William Vainqueur est assurément l'une des plus grandes révélations de la saison. " Point de vue vêtements, j'aime les trucs relax. Un jeans Dsquared2, un t-shirt Alexander McQueen... J'apprécie les créateurs mais je veux du cool. Je ne suis pas un malade du shopping. Disons que j'aime bien. Je profite souvent d'être à Paris pour en faire. Kabuki est l'un de mes magasins préférés. J'y trouve tous les designers, les derniers styles à la mode. Niveau godasses, je suis toujours en basket. J'ai des marques de prédilection. Je porte souvent des Balenciaga et quand je suis habillé streetwear, je mets généralement des Jordan. J'adore aussi les montres. Je m'y intéresse depuis quatre ou cinq ans. Tous mes potes en avaient. Pas juste des footballeurs, des amis d'enfance aussi. J'en ai d'abord reçue une. Puis, j'ai eu quelques modèles que j'ai déjà revendus. Pour l'instant, il me reste une Cartier et une Audemars-Piguet. "" Si on se met à parler resto, je dois avouer que j'aime la cuisine gastronomique. A Paname, je craque pour Joël Robuchon, l'un des plus grands chefs français, et pour le Kaiten, un magnifique restaurant asiatique. A Liège, j'ai moins d'adresses à recommander. On joue beaucoup de matches et on a peu de temps libre. Quand c'est le cas, je rentre chez moi et je passe du temps en famille à la maison. Ma fille va sur ses quatre ans. Pour elle, ça ne sert à rien d'acheter des marques. Elle grandit tellement vite. Par contre, quand on en a l'occasion, on va à Londres où on trouve de super magasins de jouets. " " Les bagnoles m'intéressent. Un peu comme tous les joueurs. Pour l'instant, je roule en Audi A1. J'en suis très content. Je l'ai choisie pour la gueule mais elle est aussi super pratique quand il s'agit de se garer. Et ce n'est pas du luxe quand on est régulièrement dans une ville comme Paris. Je connais l'intérêt d'une citadine... D'ailleurs, je vous étonne peut-être mais j'aime bien la Smart. Paris, c'est la région où je suis né. J'ai grandi en Seine-Saint-Denis et je suis attaché à mes racines. Puis, c'est un endroit où tu trouves toujours des choses à faire. Il y a des tas de bars sympas mais j'aurais du mal à vous en conseiller. Je suis père de famille. Je ne suis pas un sorteur... Par contre, je peux recommander un coin de la ville. Le quartier Etienne Marcel est vraiment chouette pour le shopping. On y trouve plein de designers et il y règne une super ambiance. C'est tout près de Chatelet. " " Je suis fan de basket. Comme joueur, je me débrouille. Quand j'en ai l'occasion, on arpente les terrains avec mes potes. Je prends beaucoup de plaisir à suivre la NBA aussi. J'ai un faible pour Oklahoma City. Avec des joueurs comme Kevin Durant et Russell Westbrook, c'est une équipe qui monte. A l'image des Los Angeles Clippers d'ailleurs. Je suis le foot aussi. Je suis obligé. Enfin, façon de parler. Pour regarder tout ça, j'ai un écran plat Sony. Une télé simple, basique, achetée à la FNAC. Je suis comme tout le monde. Pour la musique, j'ai mon iPad et j'utilise un home-cinéma Bose. Je suis vraiment content de la qualité. Je suis amateur de cinoche aussi. J'aime bien les films d'action et Intouchables est l'un des derniers trucs que j'ai vraiment aimés. Mon film culte, celui que je regarde tous les deux mois, c'est Training Day avec Denzel Washington. " PAR JULIEN BROQUET