Ça faisait longtemps qu'on n'avait plus vu chez nous un slalom comme il en a réalisé un contre La Gantoise pour offrir l'ouverture du score à Thomas Meunier dans le derby flandrien. A 22 ans, Vadis Odjidja est l'homme en forme du Club. Rencontre avec un Diable encore jeune aux multiples facettes.
...

Ça faisait longtemps qu'on n'avait plus vu chez nous un slalom comme il en a réalisé un contre La Gantoise pour offrir l'ouverture du score à Thomas Meunier dans le derby flandrien. A 22 ans, Vadis Odjidja est l'homme en forme du Club. Rencontre avec un Diable encore jeune aux multiples facettes. " Je vais régulièrement faire du shopping à Londres et Paris. J'y trouve plus de grosses boutiques, davantage de grandes marques qu'en Belgique. En plus, à l'étranger, les gens ne me reconnaissent pas. Je peux me changer facilement les idées. Manger tranquillement dans un resto. Boire un verre à une terrasse. J'aime beaucoup la mode et je m'habille dans des styles très différents tous les jours. J'ai un faible pour Dolce & Gabbana. Ses chemises, ses pulls, ses vestes de cos-tard. Et j'apprécie aussi beaucoup ce que fait Gucci. Les marques et la classe italiennes quoi. Je peux d'un autre côté me fringuer hip hop. Chausser des Jordan. La culture rap a vraiment imprégné la jeunesse d'aujourd'hui. On se réapproprie ce qu'on voit dans les films et les clips. " " Je suis vraiment un amateur de chaussures. J'aime ça. J'en ai de nombreuses paires à la maison. Une septantaine je pense. Les deux plus spéciales, ce sont des Creative Recreation que j'ai fait travailler à Paris. Il y a mon numéro dessus, le drapeau et des diamants. Personne d'autre ne possède ces godasses. Elles ont été faites pour moi. C'est quelque chose de très personnel. Des diamants, il y en a aussi dans l'une de mes montres. La première que j'ai achetée en fait. Une Breitling. J'ai aussi une Hublot. Une autre vraie marque de référence. Je vais les collectionner. Là où vos pompes sont cuites en six mois, les montres ne perdent pas de leur valeur. Elles peuvent même en gagner. Je prends soin de mon look. Je suis aussi porté sur les parfums. Pour l'instant, je mets du One de Dolce & Gabbana. Avant, c'était Da Vinci, Pi de Givenchy, du Channel ou encore Aqua Di Gio de Giorgio Armani. Aucune marque ne se dégage vraiment. Je change régulièrement. Notamment en fonction des saisons. L'été, je cherche une odeur fraîche, un peu sucrée. Et l'hiver, je vise un autre plaisir. J'opte pour quelque chose d'un peu plus fort. " " J'ai toujours roulé avec les voitures des clubs dans lesquels je jouais. J'ai commencé à 18 ans avec une Ford Fiesta qu'Anderlecht m'avait filée. J'ai ensuite reçu une Opel comme tous les autres joueurs du groupe. Pour l'instant, je conduis une Mercedes ML. Il s'agit d'un 4x4. On voit bien la route. C'est Merco. Du solide. Je n'ai jamais rencontré le moindre problème. Avant, je roulais avec une Audi S5. Une bagnole plus jeune. Plus sportive. La prochaine, ce sera à mon avis un mélange des deux. Je cherche quelque chose de stylé. De joli. C'est un plaisir une voiture mais ça coûte vite pas mal de pognon. Tout le monde a ses goûts. Tout le monde a son style. Je suis un peu gêné de parler de tout ça. De choses finalement très chères. J'ai le privilège de gagner beaucoup d'argent mais je n'oublierai jamais d'où je viens. Les difficultés que ma famille a rencontrées. Je sais ce que c'est de ne pas avoir de fric. " " Je fais peu de sport à côté du foot mais mes amis et ma famille comptent beaucoup pour moi. J'aime passer du temps avec eux. Au resto par exemple. A Bruxelles, je recommande le Frascati où on a mangé plusieurs fois avec Anderlecht. Un fin restaurant italien au cadre agréable. A Bruges également, il existe pas mal de chouettes petits établissements. Notamment le Cookie's, un bar à tapas. Et le Carlito. Encore un très bon italien. J'apprécie aussi le cinéma entre potes. A la maison, j'ai une chouette installation Sony avec un projecteur et un système surround. J'aime Denzel Washington, Samuel L. Jackson. Je suis un grand amateur de séries. Oz, Desperate Housewives, Gossip Girl, Entourage... ". PAR JULIEN BROQUET