Courtisé par le Standard et Gand l'été dernier, il est finalement resté à Malines et a un pied dans les trois premiers succès des Sang et Or cette saison. De retour de France, et de blessure, Julien Gorius se raconte.
...

Courtisé par le Standard et Gand l'été dernier, il est finalement resté à Malines et a un pied dans les trois premiers succès des Sang et Or cette saison. De retour de France, et de blessure, Julien Gorius se raconte. " Je suis venu à la mode à travers mon entourage. Mes potes en France étaient des vraies fashion victims. C'est le cas de beaucoup de jeunes aujourd'hui. Mais moins en Belgique, j'ai l'impression. Quand je sors et vais boire un verre, j'ai parfois le sentiment que tout le monde s'en fout. Pour nous, Levi's, c'est presque has been. Le 501 a fait son temps. Il y a des marques que j'aime beaucoup comme Dior et Lanvin qui font de super baskets. Ou encore Dsquared2 avec ses collections beaucoup moins classiques. Dsquared2 peut te proposer des t-shirts jaunes fluos et des cardigans traditionnels. Perso, je fais plutôt dans la sobriété. Je dois avouer que je préfère mettre le prix et avoir de la qualité, posséder une pièce unique que d'acheter trois ou quatre trucs pour un montant équivalent. J'adore le magasin PH (ndlr : initiales de Pour Homme et de Patrick Henderiks). Une super boutique avec des tas de marques de haute couture et des produits de standing sélectionnés à Paris. Elle est vraiment au-dessus du lot sur Bruxelles. J'ai noué des liens d'amitié avec le gérant et le patron de l'établissement. J'ai aussi un faible pour les montres. Je porte une Hublot avec un bracelet en caoutchouc. Son mécanisme est vraiment incroyable. " " Sur les conseils d'amis, j'ai acheté mon premier Mac il y a deux ans et je ne pourrais plus jamais me remettre au PC. J'ai l'impression que tout est plus simple. Que tout va plus vite. Ne serait-ce qu'à l'allumage. Tu lances ta machine. Tu comptes jusque dix et tu peux déjà surfer sur internet. Les programmes sont mieux foutus. Et en plus, tu n'as jamais de virus. Je passe pas mal de temps sur mon ordinateur. Déjà, j'utilise Skype pour parler à la famille et aux amis. Etant Français, je vis à l'étranger et les communications téléphoniques internationales coûtent cher... Je suis souvent sur le net. Notamment à la recherche d'infos sur le foot. Il ne se fait pas un jour sans que je passe sur le site de L'Equipe. Que ce soit pour trouver des résultats, des infos factuelles ou des interviews. Je ne m'intéresse pas qu'au football. J'aime le sport en général. Ces dernières semaines, j'ai pas mal regardé le rugby vu les bons résultats de l'équipe de France. J'aime beaucoup le tennis aussi. Je n'ai jamais eu de licence mais je tape la balle. Ça change, c'est un sport individuel puis, c'est plus gai à pratiquer l'été que le foot. J'ai également investi dans un iPhone. Je ne me laisse pas bouffer. Je connais des mecs qui passent plus de temps sur leur Blackberry. Mais je prends pas mal de photos. Je gère mes mails. Avec le 3G, tu as internet partout. C'est génial. Dans un embouteillage comme dans une salle d'attente, le temps passe tout à coup plus vite. J'écoute aussi pas mal de musique lors de nos déplacements. Plus besoin de lecteur MP3. J'aime bien le mélange électro, house, r'n'b et je suis vraiment client d'un David Guetta. C'est le mec et la musique du moment. Des rappeurs sortent même de leur domaine de prédilection pour bosser avec ce type. " " Je ne me ruinerai jamais pour une voiture. Les bagnoles, ce sont des fameuses pompes à fric. Je ne veux pas vivre au-dessus de mes moyens pour rouler en Bentley. Je me suis fixé un budget à ne pas dépasser mais je conduis quand même une Mercedes Classe E 350 coupé. Je voulais une voiture à l'allure sportive. Je n'ai pas d'enfant pour le moment. J'en profite. Et puis, elle est mieux finie que ses concurrentes la BMW série 3 et l' Audi A5. En semaine, je laisse la Mercedes à ma femme et j'utilise la Mazda du club pour les allers-retours entre Bruxelles et Malines. Je ne suis pas du genre à con-duire pour le plaisir. " PAR JULIEN BROQUET