Du côté du Standard, les troubles ont très nettement diminué au fil des ans. La mise sur pied de l'ASBL Fan Coaching, fondée en 1990 par l'Université de Liège, la ville de Liège, le Standard et le ministère de l'Intérieur, n'y est certainement pas étrangère. Salomon Aktan, licencié en sociologie et assistant social de formation, s'exprime sur son rôle de coordinateur au sein de l'ASBL : " Le concept du Fan Coaching a été c...

Du côté du Standard, les troubles ont très nettement diminué au fil des ans. La mise sur pied de l'ASBL Fan Coaching, fondée en 1990 par l'Université de Liège, la ville de Liège, le Standard et le ministère de l'Intérieur, n'y est certainement pas étrangère. Salomon Aktan, licencié en sociologie et assistant social de formation, s'exprime sur son rôle de coordinateur au sein de l'ASBL : " Le concept du Fan Coaching a été créé dans le but de fournir une assistance aux supporters autour de plusieurs axes dont les plus significatifs sont : l'écoute, la médiation entre les supporters et les autorités, l'information à travers nos contacts avec les responsables du maintien de l'ordre et la création du Fan Room, situé en face de la tribune principale qui sert de permanence sociale. Celle-ci est ouverte en semaine et deux heures avant et après les matches à domicile. Notre relation avec les membres du Hell-Side, le noyau dur du Standard ? " Je les connais tous, car je les côtoie en tribune lors de chaque rencontre. Une confiance mutuelle s'est installée. L'ASBL organise, toujours en accord avec eux, des activités culturelles et sportives. On essaye par exemple de recréer la sensation de charges, de combat, à travers des sports extrêmes, d'aventure. On a également visité plusieurs camps de concentration, reçu un rescapé d'Auschwitz. Depuis 2002, des membres des Ultra inferno et du Hell-side participent chaque année à un tournoi, basé en Italie, de groupes ultra anti-racistes. "" Quant à la question du recul de la violence, la loi football a fortement modifié la donne. Avant, il existait une violence visible dans les stades. Aujourd'hui, elle a peut-être déserté les tribunes, mais elle existe toujours, c'est une évidence. On sait que des rendez-vous entre hooligans sont organisés à Tongres ou à Tirlemont. En Belgique, ils se connaissent tous. Des alliances entre groupes de hooligans étrangers existent aussi : ceux du Standard avec ceux de Den Bosch, Anderlecht avec l'Ajax, Charleroi avec le PSV, etc. Reste que le Hell Side, ou plutôt La Vieille Garde (ndlr, membre officiel des groupes de supporters du Standard) dénote avec les autres noyaux durs belges, que ce soit au niveau de la mentalité ou du positionnement politique qui tend à gauche, alors qu'en Belgique les autres groupes d'hooligans penchent nettement à droite, pour ne pas dire autre chose. "PAR THOMAS BRICMONT