JEAN-FRANÇOIS DE SART

L'exploit réalisé aux JO ne trouve pas de prolongement pour lui. Un moment envisagé comme possible sélectionneur des Diables Rouges, il est sans cesse confronté au scepticisme ambiant. 12 février 2010 : suite au limogeage de LaszloBölöni et de son adjoint JoaquimRolaoPreto, il est engagé au Standard comme entraîneur adjoint de DominiqueD'Onofrio. Il devient ensuite directeur technique de l'Académie Robert Loui...

L'exploit réalisé aux JO ne trouve pas de prolongement pour lui. Un moment envisagé comme possible sélectionneur des Diables Rouges, il est sans cesse confronté au scepticisme ambiant. 12 février 2010 : suite au limogeage de LaszloBölöni et de son adjoint JoaquimRolaoPreto, il est engagé au Standard comme entraîneur adjoint de DominiqueD'Onofrio. Il devient ensuite directeur technique de l'Académie Robert Louis-Dreyfus jusqu'en juin 2011, tout en restant le sélectionneur des Espoirs. Fin juin 2011 : le nouveau président du Standard, RolandDuchâtelet, en fait son directeur sportif. Il démissionne de toutes ses fonctions à l'Union belge, où il travaillait depuis 1995. DeSart : " Si l'on m'avait dit, au retour des JO, qu'en 2012 je serais directeur sportif du Standard, je ne l'aurais sans doute pas cru. En football, il est impossible de faire des projets à quatre ans. La logique aurait voulu que je prenne le relais à la tête des Diables. Si cela ne s'est pas fait, c'est pour une question de politique, de lobbying. " Entraîneur diplômé de l'Union belge, ce qu'on oublie parfois, il est le seul qui travaille toujours pour l'URBSFA. Il est toujours adjoint de l'équipe U21, sous la direction de JohanWalem désormais, tout en combinant cette activité avec son job de journaliste chez BeTv. DeSart : " Son apport a été important : sa préparation des entraînements, son analyse, son utilisation des images. On a tout fait collégialement. " En 2008, il est le successeur de FilipDeWilde, qui a officié à l'EURO 2007 comme entraîneur des gardiens U21. L'ancien gardien d'Anderlecht est désormais le préparateur des gardiens de La Gantoise. DeSart : " Une personnalité différente de De Wilde. Munaron est plus boute-en-train, De Wilde plus introverti. Un style différent, aussi. Mais un technicien de qualité. " Loué pour sa préparation aux conditions difficiles rencontrées en Chine, il est désormais le préparateur physique d'Anderlecht. DeSart : " Je me suis battu pour avoir un préparateur physique. Avant, cela n'existait pas en Espoirs. Le bon travail effectué à l'EURO 2007 a trouvé son prolongement aux JO. On a pu compter sur l'aide du COIB, avec notamment des tests à Louvain qui reproduisaient les conditions de chaleur et d'humidité rencontrées en Chine. Mission accomplie : on n'a pratiquement pas eu de blessure. "