C'était la semaine infernale pour Villarreal : en l'espace de huit jours, le club s'est vu proposer deux affrontements contre le FC Barcelone en quarts de finale de la Coupe du Roi, entrecoupés par un déplacement au Real Madrid dans le cadre du championnat où les hommes de l'entraîneur chilien ManuelPellegrini se sont hissés à la 3e place du classement. " On réalise une saison fantastique ", reconnaît-il. " Sur la lancée des huit derniers matches de la saison dernière, en fait. Où peut-on terminer ? Il est toujours permis de rêver, mais on doit surtout garder les pieds sur terre. Si on veut aller loin, aucun relâchement n'est permis ".
...

C'était la semaine infernale pour Villarreal : en l'espace de huit jours, le club s'est vu proposer deux affrontements contre le FC Barcelone en quarts de finale de la Coupe du Roi, entrecoupés par un déplacement au Real Madrid dans le cadre du championnat où les hommes de l'entraîneur chilien ManuelPellegrini se sont hissés à la 3e place du classement. " On réalise une saison fantastique ", reconnaît-il. " Sur la lancée des huit derniers matches de la saison dernière, en fait. Où peut-on terminer ? Il est toujours permis de rêver, mais on doit surtout garder les pieds sur terre. Si on veut aller loin, aucun relâchement n'est permis ". Pellegrini estime cependant que Villarreal possède un noyau capable d'ennuyer tout le monde. " D'autant qu'on n'a pas été épargné par la malchance. Le jeune Italien GiuseppeRossi s'est blessé alors qu'il était le meilleur buteur. Heureusement, KahveciNihat a pris le relais avec bonheur. Le défenseur GonzaloRodriguez s'est aussi blessé gravement, à trois reprises. Mais il est fort mentalement et il reviendra à son meilleur niveau ". Le parcours de Villarreal est d'autant plus étonnant qu'il a cédé son attaquant DiegoForlan à l'Atletico Madrid. " C'est la preuve qu'en football, c'est le collectif qui prime et pas les individualités ". Pellegrini s'est rendu célèbre par ses prises de becs avec JuanRomanRiquelme, qu'il a définitivement dégoûté. " Je persiste à croire que j'ai agi correctement avec lui. Le club a simplement un autre projet, avec d'autres joueurs. MatiasFernandez et RobertPirès remplissent parfaitement le rôle qui aurait été dévolu à l'Argentin : deux joueurs qui s'impliquent dans la vie du club..." Sans Forlan et Riquelme, d'aucuns voyaient Villarreal terminer en position de reléguable. On en est loin. " Je ne sais pas si c'est le meilleur Villarreal de l'histoire. En 2005, on avait terminé 3e et quart de finaliste de la Coupe de l'UEFA. Mais aujourd'hui, le contexte est différent... " Les brillants résultats de Villarreal ne sont pas passés inaperçus à l'étranger. Pellegrini vit-il ses derniers mois à la tête du sous-marin jaune ? " Chaque chose en son temps. Seul le présent m'intéresse ". IKER CASILLAS (26 ans), qui était resté invaincu durant six matches de Liga consécutifs avant le choc face à Villarreal dimanche passé, a battu le record d'invincibilité des gardiens du Real Madrid qui datait de 49 ans. JOSEBA LLORENTE (28 ans), l'attaquant de Valladolid, a égalé le record du but le plus rapide de l'histoire de la Liga face à l'Espanyol. En 2000-2001, l'Uruguayen DarioSilva avait également marqué après 7 secondes de jeu. MARCO RUBEN, l'attaquant du club argentin de River Plate, a signé à Villarreal pour 7 millions de dollars. ANDER GARITANO ne sera resté l'entraîneur de Saragosse que pendant huit jours. Alors qu'il avait succédé à VictorFernandez, limogé, il a démissionné la semaine dernière pour raisons personnelles. Pour le remplacer, le club a misé sur l'expérimenté JavierIrureta. LIONELSCALONI, le médian argentin de la Lazio, revient en Espagne : à Majorque. MéMéTCHITé (23 ans) a de nouveau marqué lors de la victoire 2-0 de Santander face à Bilbao en quarts de finale aller de la Coupe du Roi. Il était sur le banc en championnat contre Saragosse. Tout comme Tom De Mul (Séville). DONBALON, l'hebdomadaire espagnol qui fait partie du groupe ESM comme Sport/ FootMagazine, s'est associé comme partenaire au GoldenFootEvent qui veut réunir des champions, anciens et actuels, à Monte Carlo afin qu'ils mettent leurs empreintes sur la Promenade des Champions comme les vedettes de cinéma à Hollywood. RAULTAMUDO (30 ans), l'attaquant emblématique de l'Espanyol, est blessé pour deux mois. Le club fait le forcing pour attirer RobertoSoldado. DANIEL DEVOS