Dès son premier semestre en Bundesliga, sous le maillot du Borussia Dortmund, l'Argentin Lucas Barrios (25 ans) fait honneur à son statut de meilleur buteur au monde. Enrôlé pour 4,2 millions d'euros, l'avant, qui devait remplacer le Suisse Alexander Frei, a rapidement retrouvé la forme qui lui avait permis d'inscrire 37 buts pour le club chilien de Colo-Colo en 2008.
...

Dès son premier semestre en Bundesliga, sous le maillot du Borussia Dortmund, l'Argentin Lucas Barrios (25 ans) fait honneur à son statut de meilleur buteur au monde. Enrôlé pour 4,2 millions d'euros, l'avant, qui devait remplacer le Suisse Alexander Frei, a rapidement retrouvé la forme qui lui avait permis d'inscrire 37 buts pour le club chilien de Colo-Colo en 2008. Pourtant, durant les sept premiers matches, Barrios n'en a pas touché une. Généralement, l'entraîneur, Jürgen Klopp, l'a remplacé après 70 minutes et il a même perdu sa place, un moment. Cependant, ceux qui ont vu l'avant à l'£uvre ces dernières semaines au Westfalenstadion ne peuvent le nier : dans le rectangle, Barrios est un killer. La carrière de cet attaquant (1,89 m) s'accélère. Après avoir joué pour quelques équipes moyennes en Argentine et au Chili, il s'est distingué par son placement et son pragmatisme, une qualité qui lui a valu le surnom de Panthère en Amérique du Sud. Barrios a inscrit son premier but en Allemagne le 3 octobre à Mönchengladbach et il a enchainé en y en ajoutant huit lors des neuf matches suivants. Le dernier footballeur à avoir signé une aussi belle série, sans compter les penalties, a été le Polonais Ebi Smolarek durant la saison 2005-2006. Dortmund profite de la forme de Barrios : à mi-parcours, l'équipe occupe la cinquième place et elle est invaincue depuis dix journées. Elle n'a perdu aucun des matches durant lesquels Barrios a trouvé le chemin des filets. En DFF-Pokal, l'Argentin a inscrit quatre buts en trois matches. Klopp pense que la productivité retrouvée de Barrios est due à l'adaptation du système à son style de jeu. L'Argentin est le seul avant-centre de Dortmund alors qu'avant, l'équipe en possédait toujours deux. DIETER HOENESS (56 ans), l'ancien attaquant, démis de ses fonctions de manager général par Hertha BSC après un bail de douze ans, a trouvé un nouvel employeur, Wolfsburg. Dès le 15 janvier, il y officiera comme directeur exécutif pour trois ans. La direction a répété sa confiance au coach et directeur sportif Armin Veh (48 ans). MICHAEL OENNING (44 ans), en poste depuis le 28 août 2008, n'entraîne plus le FC Nuremberg, auquel il était lié jusqu'en 2011. Malgré l'arrivée de quatre joueurs, le vainqueur de la Coupe 2007 n'est que 17e. On évoque une indemnité de départ de 300.000 euros. Dieter Hecking (45 ans), limogé par Hanovre 96 en août, le remplace. Son contrat n'est valable que jusqu'au terme de la saison et il n'a qu'une mission : maintenir le club. S'il y parvient, il sera reconduit automatiquement pour une saison. TORE REGINIUSSEN (23 ans), l'arrière central et international norvégien de Tromso, a signé à Schalke 04 jusqu'en 2013. ROMAN HUBNIK (25 ans), un défenseur, international tchèque à six reprises, est loué par le FC Moscou à Hertha BSC pour six mois, avec option d'achat. Le joueur avait déjà été loué au Sparta Prague cette saison. HAMED NAMOUCHI (25 ans), un médian du FC Lorient, international tunisien, achèvera la saison au SC Freiburg. CETIN SEVINC, un arbitre de D3, assistant en 2e Bundesliga, a été suspendu. Il est soupçonné d'avoir falsifié des matches. MÖNCHENGLADBACH a mis un terme au contrat du défenseur ivoirien Steve Gohouri(28 ans), peu satisfaisant. KONSTANTIN RAUSCH, l'arrière gauche de Hanovre bien que libre en fin de saison, a prolongé son contrat de trois ans soit jusqu'en juin 2013. FRÉDÉRIC VANHEULE