Les Ivoiriens sont reconnaissants envers Marc Wilmots pour avoir réussi à convaincre quatre joueurs franco-ivoiriens d'opter pour les Eléphants : Gnaly MaxwellCornet (Lyon), Seko Fofana (Udinese), Jérémie Boga (Chelsea) et Jean-Philippe Gbamin (Mayence). Il a par contre échoué dans le dossier Soualiho Meïté, passé cet été de Zulte Waregem à Monaco.
...

Les Ivoiriens sont reconnaissants envers Marc Wilmots pour avoir réussi à convaincre quatre joueurs franco-ivoiriens d'opter pour les Eléphants : Gnaly MaxwellCornet (Lyon), Seko Fofana (Udinese), Jérémie Boga (Chelsea) et Jean-Philippe Gbamin (Mayence). Il a par contre échoué dans le dossier Soualiho Meïté, passé cet été de Zulte Waregem à Monaco. Après les fleurs, le pot... Pour les matches contre les Pays-Bas et la Guinée, Wilmots a fait le choix très étonnant de confier le brassard de capitaine à Serge Aurier. Il faut savoir que, pour un joueur ivoirien, le brassard a une importance énorme. A la Coupe du Monde 2014, par exemple, il était revenu à Yaya Touré. DidierDrogba l'avait très mal vécu et cette affaire avait pourri le vestiaire. Et puis, Aurier, c'est un parcours qui n'est pas le plus classe. On se souvient que le gars du PSG avait démoli Laurent Blanc et quelques coéquipiers sur Périscope et que ça avait provoqué un scandale. Aurier, c'est aussi une condamnation à deux mois de prison pour avoir agressé un policier à la sortie d'une boîte de nuit. Deux joueurs du groupe actuel étaient favoris pour le brassard quand Wilmots est arrivé : Gervinho (en Chine) et Serey Dié (Bâle). Quand Wilmots a annoncé que Serge Aurier serait son capi, les attaques ont fusé. Il y a eu la punchline de l'ancien international ivoirien Ousmane Viera Diarrassouba, par exemple, vainqueur de la CAN 2015 : " Aurier n'est pas un exemple, il y a d'autres joueurs plus exemplaires que lui. Avec ses déboires, il ne reflète pas l'image que l'équipe nationale veut véhiculer. Pour moi, c'est inconcevable. En plus, il manque parfois de respect envers ses aînés. En Afrique, ce sont des valeurs qui comptent. " Gervinho et Dié étaient out contre la Guinée. Des absences troubles, injustifiées. Pour Gervinho, il a vaguement été question d'un souci familial. La presse locale a vite conclu que les deux joueurs boudaient la décision de leur nouveau coach et boycottaient le match. A moins que l'attribution du brassard à Aurier ait été une décision du patron de la Fédération, comme on l'a sous-entendu ? Wilmots a répliqué : " Je suis le seul maître à bord. " Face à l'avalanche de critiques, il a signalé qu'à l'avenir, le capitaine serait le joueur du onze de base comptant le plus de matches avec l'équipe nationale. Gervinho et Dié sont dans le noyau pour les matches contre le Gabon, annoncé en fin de semaine passée. Comme si la tempête autour du brassard s'était définitivement calmée.