L'aventure de l'Excelsior en Division d'Honneur n'aura duré qu'un an. Dans les playoffs, la formation d' Adrie Koster et de Gill Swerts n'a pas eu assez de force mentale. Après cinq ans de collaboration, le courant ne passe plus entre l'entraîneur et les joueurs.
...

L'aventure de l'Excelsior en Division d'Honneur n'aura duré qu'un an. Dans les playoffs, la formation d' Adrie Koster et de Gill Swerts n'a pas eu assez de force mentale. Après cinq ans de collaboration, le courant ne passe plus entre l'entraîneur et les joueurs. Avant le début du tour final, Koster avait prouvé à ses joueurs qu'il était capable de prendre des mesures sévères. Il avait renvoyé sur le banc Steve Olfers, élu meilleur joueur de la saison par les supporters, en compagnie de l'attaquant Mark Nygaard. D'après Koster, Olfers, accaparé par son transfert dans un autre club de l'élite, restait sur une fin de championnat trop faible, tandis que l'ancien avant de Lommel, Nygaard, n'avait rien apporté à l'équipe au second tour. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois que l'entraîneur faisait preuve d'une telle sévérité. En fin de saison, dans l'espoir de redresser la barque, il avait sévi, écartant Leo Koswal du noyau. Signe de la gravité de la situation, l'ailier droit avait cependant réintégré l'équipe, à la demande pressante de ses coéquipiers. Ceux qui espéraient que ce même groupe fasse front, pour prouver à l'entraîneur qu'il avait tort, se sont fait des illusions. Ces derniers mois, l'Excelsior n'est plus que l'ombre de l'équipe qui avait récolté tant de louanges au premier tour, pour la qualité de son football. Une longue série de revers a ravi à la jeune équipe tout son courage. L'équipe satellite de Feyenoord alignait trop de joueurs qui n'étaient plus en mesure d'apporter ce petit plus indispensable au maintien en D1. Adrie Koster, lui, n'a pas été capable de remotiver son groupe. Depuis quelque temps, on savait que l'entraîneur et les joueurs ne s'entendaient plus. Compte tenu de la situation de l'Excelsior, le constat n'est pas étonnant. Le Rotterdams Dagblad s'est déjà lancé dans des spéculations sur un changement d'entraîneur : Adrie Koster rejoindrait le Kuip du grand frère, Feyenoord, et Mario Been ou John Metgod effectueraient le chemin inverse. On en saura plus bientôt. (F. Vanheule) HUIZEN est champion des Pays-Bas en amateurs. Le club, qui joue dans la série du samedi, a réalisé 1-1 et 3-0 contre Türkiyemspor. VITESSE et le Gelredome ne plonge pas. Le conseil communal d'Arnhem a approuvé le plan d'assainissement de la Ville à 24 voix contre 15. LE MVV est également sauvé de la faillite grâce au richissime homme d'affaires Leon Melchior. Le maquignon de 76 ans a repris la dette du club, qui s'élève à 1,5 million. Le MVV a donc obtenu sa licence. LE PSV est au centre d'un scandale sexuel pour la deuxième fois en l'espace d'un mois. L'ancien médecin du club, Arthur Wolff, aurait abusé sexuellement de Ronaldo dans les années 90. Un des managers, atteint du sida, a été interpellé pour avoir eu des contacts non protégés avec des prostitués masculins. LE NEC a enrôlé Pascal Heije (23 ans), un défenseur du RBC, pour une saison. CO ADRIAANSE entraînera encore l'AZ la saison prochaine : il estime les perspectives d'avenir suffisantes, après un entretien avec la direction et le président Dirk Scheringa. Frisia Financieringen a offert un crédit de quatre millions d'euros au club, ce qui lui permet d'obtenir sa licence. LE NAC loue Stefano Seedorf (21 ans) à l'Ajax pour la saison prochaine.