Un ancien formateur du Sporting de Charleroi nous confiait récemment, mi-sérieux, mi-blagueur : " Avec moi, il n'y aurait jamais un Africain en défense. Ces joueurs sont trop fougueux et trop irréfléchis. Leurs qualités techniques et leurs facultés à improviser, c'est devant qu'il faut les exploiter ".
...

Un ancien formateur du Sporting de Charleroi nous confiait récemment, mi-sérieux, mi-blagueur : " Avec moi, il n'y aurait jamais un Africain en défense. Ces joueurs sont trop fougueux et trop irréfléchis. Leurs qualités techniques et leurs facultés à improviser, c'est devant qu'il faut les exploiter ". Les événements des derniers mois lui donnent raison. Il y a un an, une exclusion stupide de Kéré, en fin de match à Gand, permit aux Buffalos de revenir dans le parcours et de finalement s'imposer. C'était un clou supplémentaire dans le cercueil de Delangre. Unanimement apprécié au Mambourg pour ses qualités humaines, Kéré se transforme en démon dès qu'il chausse les crampons. Championnat 2000-2001 : trois cartes jaunes et une rouge. 2001-2002 : six jaunes, une rouge. 2002-2003 : sept jaunes, deux rouges. En plus d'une exclusion en Coupe à Gistel pour s'être bagarré avec un adversaire. La saison dernière, le trio défensif Kéré- Sylla- Kargbo a récolté 16 avertissements et cinq expulsions ! Il y a dix jours, Olufade a vu rouge contre l'Antwerp. Ce samedi, Kéré l'a imité, puis ce fut au tour de Kargbo. Kéré se savait pourtant dans le viseur de l'arbitre après avoir pris du jaune, mais il commit à nouveau un geste incompréhensible et inutile qui contribua à relancer les Gantois, alors menés 0-1. Dans le camp carolo, on était furieux en pensant aussi à l'exclusion injustifiée de Laquait. Brogno fut très dur dans ses commentaires vis-à-vis de l'arbitre. Cette seule excuse tient-elle la route ? Oui et non. Oui parce que M. Hermans (qui n'avait exclu personne lors des deux autres rencontres qu'il avait dirigées depuis le début de la saison) n'avait pas le droit de pourrir ainsi les événements en fin de partie. Non parce que Kéré, Kargbo et Laquait auraient dû comprendre, au vu de la première heure de jeu, que cet homme ne leur pardonnerait rien. En attendant, le premier but inscrit par Charleroi depuis 508 minutes (par Macquet) apparaît comme une maigre consolation. Olufade, le seul attaquant spécifique du Mambourg, est sorti sur blessure (encore !) alors qu'il devra prochainement passer au Comité sportif. (P. Danvoye) Propos recueillis par Pierre Danvoye