Les protagonistes de certains matches deviennent de véritables héros. Parfois, ils sont presque considérés comme des saints. Le commentateur TV José Javier Santos (59) a béatifié en public le gardien Iker Casillas : " Je ne peux pas le croire. Arjen Robben contre Casillas, Robben contre Casillaa..., Casillaaaas, le Saint ! Casillas nous apporte la lumière ! Casillas préserve son but ! Casillas arrête Robben ! Il est le capitaine, le guide, San Iker ! "
...

Les protagonistes de certains matches deviennent de véritables héros. Parfois, ils sont presque considérés comme des saints. Le commentateur TV José Javier Santos (59) a béatifié en public le gardien Iker Casillas : " Je ne peux pas le croire. Arjen Robben contre Casillas, Robben contre Casillaa..., Casillaaaas, le Saint ! Casillas nous apporte la lumière ! Casillas préserve son but ! Casillas arrête Robben ! Il est le capitaine, le guide, San Iker ! " La phase date du 11 juillet 2010, jour de la finale du Mondial, à Johannesbourg. Le dribbleur néerlandais avait fusillé le gardien du Real, alors âgé de 28 ans, mais d'un ultime réflexe, celui-ci avait dévié le ballon en coup de coin. Aux prolongations, Andrés Iniesta avait offert le titre mondial à l'Espagne. Casillas avait laissé libre cours à ses émotions et avait pleuré devant les caméras. C'était un instant magique. A la fin de l'interview télévisée, il avait embrassé son amie Sara Carbonero (36 ans aujourd'hui), la journaliste de service. Ils se sont mariés le 20 mars 2016 et ont deux fils, Lucas et Martin. Le titre mondial 2010 est sans conteste le plus haut fait de la carrière d'Iker Casillas Fernandez, qui a également remporté deux championnats d'Europe, trois Ligues des Champions et a été élu cinq fois d'affilée meilleur gardien du monde. En sus, il s'est adjugé cinq titres avec le Real et un avec Porto ainsi que trois coupes avec les Madrilènes. " C'est ce dont tout enfant rêve ", a-t-il ensuite confié à la télévision espagnole. " Le Brésil et la France remportaient des tournois mais l'Espagne était toujours éliminée en quarts de finale. " La génération de Casillas a mis fin à ce maléfice. Le gardien a été champion d'Europe U16 en 1997, champion du monde U20 deux ans plus tard. A 17 ans, ce qui souligne l'ampleur de son talent. La saison suivante, Casillas a intégré le noyau A du Real, comme doublure de l'Allemand Bodo Illgner. En mai 2000, quatre jours avant ses 19 ans, il est devenu le plus jeune portier à gagner une finale de LC (3-0 contre Valence). Début mai 2019, Casillas a été victime d'un infarctus à l'entraînement, à Porto. Un coup dur, suivi d'un autre, le 21 mai : on a diagnostiqué un cancer des ovaires à son épouse, qui a été opérée. En automne, Casillas convoite un nouveau poste, prestigieux : la présidence de la fédération ibérique de football. L'actuel président, Luis Rubiales (42), a commis pas mal d'erreurs de jugement en l'espace de deux ans. La pire a été le renvoi du sélectionneur Julen Lopetegui à deux jours du début du Mondial russe 2018. Casillas bénéficie du soutien des amateurs espagnols de football, d'après le sondage effectué en ligne par le quotidien sportif Marca.