Dimanche, à l'issue du cross d'Oostmalle, le rideau tombe sur la saison de cyclocross. Sauf revirement stupéfiant, Kevin Pauwels sera sacré vainqueur du Trophée Gazet vanAntwerpen. Le Campinois s'est déjà adjugé la Coupe du Monde. " Il est l'homme de la saison aux yeux de nombreux observateurs ", remarque l'ancien champion du monde Paul Herijgers. " Je figure parmi les rares personnes à ne pas partager cet avis. Pauwels a été la révélation de la saison mais Sven Nys et Niels Albert o...

Dimanche, à l'issue du cross d'Oostmalle, le rideau tombe sur la saison de cyclocross. Sauf revirement stupéfiant, Kevin Pauwels sera sacré vainqueur du Trophée Gazet vanAntwerpen. Le Campinois s'est déjà adjugé la Coupe du Monde. " Il est l'homme de la saison aux yeux de nombreux observateurs ", remarque l'ancien champion du monde Paul Herijgers. " Je figure parmi les rares personnes à ne pas partager cet avis. Pauwels a été la révélation de la saison mais Sven Nys et Niels Albert ont réalisé un superbe hiver. Je trouve donc déplacé d'avancer un seul nom. " La clémence de l'automne a rendu les parcours très rapides jusqu'en décembre. " Ils étaient taillés à la mesure de Pauwels et désavantageaient Nys mais la boue est arrivée au bon moment pour lui. Il a été sacré champion de Belgique et a remporté son onzième Superprestige. On peut donc parler de saison formidable, à l'exception du Mondial. Son échec est dû à la lourdeur de son agenda, selon certains, mais je ne suis pas de cet avis. En réalité, à Coxyde, Sven s'est heurté au meilleur coureur sur sable, un crossman qui est capable d'atteindre son pic de forme au meilleur moment, en plus. Sa blessure a privé Albert de cross pendant un mois, ce qui lui a finalement permis d'être en pleine forme au Mondial. "Albert a dû sauver sa saison à Coxyde. " C'est évidemment stressant mais il contrôle mieux ses nerfs que Nys ", estime Herijgers. " Le 1er janvier, Niels a changé de marque de cycle, ce qui requiert une fameuse adaptation. Il a dû travailler en fonction du seul jour où il ne pouvait commettre la moindre erreur et mater son vélo. Son titre n'en est que plus beau. Albert sera le premier coureur à remporter trois championnats du monde depuis belle lurette. Il va intégrer la galerie des coureurs extraterrestres. Qui va bientôt rester, de tous ses adversaires ? Lars Boom renonce au cyclocross, comme Zdenek Stybar. Nys arrive en fin de carrière et Bart Wellens n'est plus là. Albert n'aura plus qu'un rival digne de ce nom : Pauwels. Je m'attends à ce que Kevin reprenne le rôle de Nys, davantage que Niels. Cela veut dire qu'il va remporter beaucoup de grands cross et de classements mais être en moins bonne forme au moment des championnats. On l'a déjà remarqué cette saison : Pauwels a mis pied à terre au championnat de Belgique et il a été moyen au Mondial. " Des quatre grands, seul le Tchèque Stybar reste les mains vides cette saison. Herijgers : " A aucun moment nous n'avons vu le meilleur Stybar. Il n'a pas gagné beaucoup d'épreuves. S'il était crossman à temps plein, je dirais qu'il n'a pas roulé en digne champion du monde mais voilà, il s'est tourné vers la route et on ne peut donc pas le démolir. Il a respecté ses conventions avec les organisateurs et il a terminé dans le top 3 de tous les classements. Si c'était sa manière de préparer l'été sur route, je le félicite. "BENEDICT VANCLOOSTER