C'est inédit. Pour la première fois, les arbitres du football belge seront évalués grâce à un nouvel outil en ligne: le Referee Information System (RIS). Le dispositif, conçu par la Haute École UCLL, est entré en application le week-end dernier et devrait être utilisé jusqu'à la fin de l'exercice 2021-2...

C'est inédit. Pour la première fois, les arbitres du football belge seront évalués grâce à un nouvel outil en ligne: le Referee Information System (RIS). Le dispositif, conçu par la Haute École UCLL, est entré en application le week-end dernier et devrait être utilisé jusqu'à la fin de l'exercice 2021-2022. Sa base de données sera mise à disposition de l'Union belge. Selon Stéphanie Forde, directrice opérationnelle pour le département d'arbitrage professionnel, le RIS permettra une évaluation "systématique" et "objective" des décisions prises par les arbitres pendant les matches. Ce système s'inscrit dans une double démarche. Pédagogique d'abord, puisqu'il permet aux arbitres de s'auto-évaluer. Nathan Verboomen témoigne: "examiner ses propres performances d'un oeil critique et sur base de données objectives ne peut que contribuer à la professionnalisation de notre métier." Mais l'outil n'échappe pas à une logique de concurrence. Des classements, censés refléter la qualité des arbitres, sont élaborés à partir des statistiques récoltées. Ils pourraient même peser dans la balance au moment de désigner les arbitres du week-end en D1A et D1B. Depuis plus d'une décennie, les outils numériques autour du ballon rond ne cessent de se développer. Aujourd'hui, la planète football peut compter sur un large panel d'outils en ligne pour analyser ou encadrer les joueurs. Mais jusqu'à présent, les arbitres étaient restés sur la touche. Avec le Referee Information System, la Belgique a choisi de changer la donne.