Personne ne supporte vraiment Getafe. Perdu au sein d'une capitale espagnole terriblement concurrentielle, le club a cependant attiré sur lui la sympathie d'une bonne partie des aficionados du Real, qui en ont fait leur " deuxième équipe " et n'hésitent pas à s'abonner au Coliseum Alfonso Pérez, où les prix des tickets sont parmi les plus bas de l'élite espagnole. Même le président Angel Torres Sanchez n'est pas ...