Vendredi dernier, le sélectionneur national Roberto Martinez, a entériné le retour chez les Diables de Jason Denayer. Auteur d'un début de saison fracassant sous les couleurs de l'Olympique Lyonnais, le défenseur central est ainsi justement récompensé de ses efforts. Simultanément, il était justement en conférence de presse au Groupama Training Center, le magnifique complexe des Gones.
...

Vendredi dernier, le sélectionneur national Roberto Martinez, a entériné le retour chez les Diables de Jason Denayer. Auteur d'un début de saison fracassant sous les couleurs de l'Olympique Lyonnais, le défenseur central est ainsi justement récompensé de ses efforts. Simultanément, il était justement en conférence de presse au Groupama Training Center, le magnifique complexe des Gones. " Je suis évidemment très heureux que le sélectionneur m'ait convoqué pour les rencontres face à la Suisse et aux Pays-Bas ", disait-il humblement. " J'y vois la preuve qu'en signant en faveur de Lyon, je ne me suis pas trompé. Tout a peut-être été plus vite que je ne l'avais imaginé mais je ne boude évidemment pas mon plaisir. Avec Lyon, j'ai la possibilité de disputer la Ligue des Champions et les grands matches du championnat de France. C'est un privilège de pouvoir défier les meilleurs joueurs du monde et cela ne peut qu'encore me faire progresser. " Associé au Brésilien Marcelo dans l'axe de l'arrière-garde, Jason Denayer a rapidement étalé ses qualités athlétiques et techniques, au point de devenir un pion incontournable et un gage de sécurité pour son entraîneur, Bruno Genesio. " Jason fait ce que j'attends de lui. Nous ne l'avons pas acquis cet été par hasard, au contraire. C'est exactement le type de défenseur que je voulais et il répond aux attentes. Je suis heureux pour lui qu'il puisse retrouver l'équipe nationale belge parce qu'il en a le niveau. " Le natif de Jette sort pourtant de quelques saisons chamboulées, au cours desquelles il n'a pas toujours été un titulaire indiscutable : une grosse vingtaine de matchs la saison dernière à Galatasaray, idem l'année d'avant dans une équipe de Sunderland qui avait coulé à pic. Pour le retrouver régulièrement dans un onze de base, il faut remonter à la campagne 2014-2015 où il avait défendu les couleurs du Celtic Glasgow. C'est à la même époque qu'il avait effectué ses débuts pour les Diables avec une première apparition le 31 mars 2015 à Jérusalem face à Israël avant d'être titularisé pour la première fois quelques semaines plus tard en... France !