La fin de l'ère Alain Perrin n'aura finalement surpris personne. L'ancien coach de Troyes était arrivé au bout de son latin. Il était en pétard avec tout le monde, que ce soit les joueurs ou la direction du club très déçue par la récente courbe des résultats. Perrin avait hérité d'un long surnom : " J'ai gagné, ils ont perdu ". Il avait l'habitude de s'approprier les roses et de laisser les épines aux joueurs. A la longue, cela avait provoqué des incidents avec Vedran Runje et tant d'autres joueurs. Les incendies étaient permanents et c'est Alain Perrin qui s'y est finalement brûlé les doigts. Deux joueursseulement ont pr...

La fin de l'ère Alain Perrin n'aura finalement surpris personne. L'ancien coach de Troyes était arrivé au bout de son latin. Il était en pétard avec tout le monde, que ce soit les joueurs ou la direction du club très déçue par la récente courbe des résultats. Perrin avait hérité d'un long surnom : " J'ai gagné, ils ont perdu ". Il avait l'habitude de s'approprier les roses et de laisser les épines aux joueurs. A la longue, cela avait provoqué des incidents avec Vedran Runje et tant d'autres joueurs. Les incendies étaient permanents et c'est Alain Perrin qui s'y est finalement brûlé les doigts. Deux joueursseulement ont pris la peine de lui téléphoner après sa mise à l'écart. José Anigo, qui prend sa succession, est tout sauf un inconnu à l'OM. Il porta le maillot de club de 1976 à 1987. Marseillais pur pastis de 42 ans, il avait lutté en D2 au début des années 80, mérité le retour en D1 avant que Bernard Tapie n'y débarque une première fois. En 2001-2002, Tomislav Ivic lui céda son sifflet et son training d'entraîneur en chef avant le début de la saison. Quatre matches, deux nuls et deux défaites plus tard, Bernard Tapie exigea que José Anigo abandonne sa défense à cinq. L'explication fut orageuse. Anigo refusa que Bernard Tapie mette son nez dans ses affaires et retourna vers la formation. On le dit colérique, entier, nerveux, mais le temps a arrondi les angles de son caractère. Anigo est resté un homme de tempérament qui est appelé à négocier un des nouveaux grands tournants de l'histoire de l'OM. Marseille n'a plus les moyens de se payer de grandes stars. C'est trop cher et les accents seront à nouveau mis sur la formation des jeunes du cru. Or, c'est la tasse de thé de José Anigo qui connaît les jeunes de Marseille comme personne. Beaucoup attendent qu'il lance des promesses de l'OM et rende une âme au groupe. (P. Bilic)PATRICE LOKO a signé un contrat de six mois à Ajaccio. ALEX DUPONT a remplacé Francis Smerecki en tant que coach de Laval, en D2. GIOVANNE ELBER (Lyon) souffre d'une déchirure à la cuisse et sera absent des terrains durant un mois. GABRIEL HEINZE, le défenseur argentin du PSG, intéresse fortement les Londoniens de Chelsea. OLIVIER KAPO, d'Auxerre, a été approché par Stuttgart mais a repoussé cette éventualité tandis que le PSG est très intéressé par ses services. BUTEURS : 1. Cissé (Auxerre) 15 buts ; 2. Manchev (Lille) 12 ; 3. Giuly (Monaco), Drogba (Marseille) 11 ; 5. Santos (Sochaux) 10.Lille û Toulouse 0-1, Rennes û Sochaux 4-0, Lyon û Montpellier 3-0, Bastia û Monaco 0-0, Nantes û AC Ajaccio 4-0, PSG û Metz 0-0, Nice û Le Mans 0-1, Marseille û Lens 3-2, Bordeaux û Guingamp 2-0, Strasbourg û Auxerre 0-2 1. Monaco201424351446 2. PSG211146261639 3. Lyon201145351738 4. Auxerre211272341838 5. Sochaux201055292235 6. Marseille191180272133 7. Bordeaux20965221732 8. Nantes21984231831 9. Nice20749181630 10. Lens219102183129 11. Strasbourg21795313226 12. Rennes21678242126 13. Bastia21696233124 14. AC Ajaccio216114193022 15. Lille21597212622 16. Montpellier196103263321 17. Metz205105152120 18. Le Mans214107183119 19. Guingamp215133193418 20. Toulouse214116163018 31/01 Lens û Strasbourg, Le Mans û Nantes, Montpellier û Bastia, Monaco û PSG, Guingamp û Rennes, Auxerre û Bordeaux, Toulouse û Lyon, Metz û Lille, Sochaux û Marseille, AC Ajaccio û Nice P.Bilic