Il se passe mille choses pour le moment près du Marsupilami cher à tous les Carolos. Toute la ville a été secouée par les ennuis politiques de Claude Despiegeleer, l'ancien échevin des Sports (PS), qui fréquente souvent le Stade du Pays de Charleroi. La semaine passée, le speaker lui dédia le match contre Saint-Trond, ce qui ne fut pas bien vu par tout le public.
...

Il se passe mille choses pour le moment près du Marsupilami cher à tous les Carolos. Toute la ville a été secouée par les ennuis politiques de Claude Despiegeleer, l'ancien échevin des Sports (PS), qui fréquente souvent le Stade du Pays de Charleroi. La semaine passée, le speaker lui dédia le match contre Saint-Trond, ce qui ne fut pas bien vu par tout le public. Mais d'autres combats concernent le club. Ainsi, le Sporting s'est retrouvé plusieurs fois ces derniers temps devant les juges de l'Union Belge. Mogi Bayat et Jacky Mathijssen ont dû y rendre des comptes. A Charleroi, on n'est pas loin de penser que la grande maison de verre cherche un peu les Zèbres, a la main plus lourde pour eux qu'à l'encontre d'autres clubs. Est-ce une conséquence de l'affaire Abdelmajid Oulmers ? On le sait : la FIFA n'a pas apprécié que Charleroi la traîne devant les tribunaux et souhaiterait que l'Union Belge calme les petits Zèbres pour qu'ils renoncent à leur action en justice. Les Carolos exigent que la FIFA prenne en charge les soins et la perte financière dus à la blessure du joueur lors d'un match de son équipe nationale, le Maroc. Le club hennuyer considère qu'il n'est pas normal que toutes les factures, et autres assurances, soient à sa charge. Maître Jean-Pierre Deprez, l'avocat zébré, est soutenu dans son combat par Maître Jean-Louis Dupont que le thème intéresse beaucoup. A deux, ils ont la certitude de mener un combat juste pour les clubs. Il y a longtemps que le G14 (les plus grands clubs d'Europe) rêvait d'en découdre avec la FIFA et de bien codifier les règles à suivre pour l'utilisation de leurs joueurs en équipes nationales. Ces clubs n'ont plus envie de gérer seuls les pépins. C'est un combat qui coûte cher. Dès lors, afin de maintenir le fer carolo au feu, le G14 voudrait mettre un peu de beurre dans les épinards wallons. Charleroi ne peut pas y arriver en solo. Il est question, entre autres, en guise de récompense et de soutien, d'un superbe match de gala que le Real Madrid disputerait face aux Zèbres, sur la pelouse du Mambourg. Il n'est pas encore question de date mais les Galactiques viendraient à Charleroi avec leur équipe A au grand complet, Zinédine Zidane en tête. On devine qu'un tel événement attirerait la grande foule et engendrerait une belle recette et surtout un regain de prestige international pour le Sporting de Charleroi. (P. Bilic)Propos recueillis par Pierre Bilic