Ils étaient plusieurs milliers de supporters madrilènes, voici 15 jours, à s'être rendus à l'aéroport de Barajas dans l'espoir d'apercevoir les joueurs du Real en partance pour leur tournée asiatique, mais maintenus à distance par un important cordon de sécurité, ils n'ont jamais pu approcher leurs idoles.
...

Ils étaient plusieurs milliers de supporters madrilènes, voici 15 jours, à s'être rendus à l'aéroport de Barajas dans l'espoir d'apercevoir les joueurs du Real en partance pour leur tournée asiatique, mais maintenus à distance par un important cordon de sécurité, ils n'ont jamais pu approcher leurs idoles. Les Chinois n'ont pas été plus heureux : ils avaient payé leur place pour assister au premier entraînement des stars à Kunming, mais après avoir attendu trois quarts d'heure sous une pluie battante, ils n'ont eu droit qu'à une brève mise en jambes. Les responsables de l'équipe ont expliqué que les conditions atmosphériques et l'état du terrain ne se prêtaient pas à une séance plus poussée. Les autorités de la région ont également fait grise mine : une bonne partie de la délégation a snobé le banquet qui avait été organisé en son honneur. Les joueurs n'ont pratiquement pas touchés aux plats qui avaient été soigneusement préparés. " Ils sont soumis à un régime alimentaire strict ", telle fut l'excuse avancée. Les journalistes ont grogné, faute de pouvoir interviewer les vedettes. Des réponses très diplomatiques ont toujours été apportées aux interrogations. A la question de savoir qui, de David Beckham ou de lui-même se chargerait de botter les coups francs, RobertoCarlos s'est contenté de répondre : " Je suppose que mon nouveau partenaire se chargera des coups francs rapprochés alors que je m'occuperai des envois plus lointains ". LuisFigo, qui apparaît aux yeux de beaucoup comme excédentaire dans un compartiment offensif trop riche, calme le jeu également. " Je ne considère pas David Beckham comme un concurrent ", affirme-t-il. " Nous pouvons parfaitement évoluer ensemble et je ferai tout pour faciliter son intégration. D'ailleurs, comme je parle l'anglais, je suis l'un des joueurs qui conversent le plus fréquemment avec lui. J'évoluerai là où l'entraîneur me le demandera ". CarlosQueiroz, précisément, n'exclut pas de placer David Beckham au centre de l'entrejeu en maintenant Luis Figo sur le flanc droit. Ou alors, le Portugais pourrait glisser sur le flanc gauche. ZinedineZidane se déclare d'ailleurs soulagé d'une certaine pression depuis l'arrivée de David Beckham : toute l'attention ne se porte plus uniquement sur lui. L'Asie est un continent sur lequel le Real Madrid souhaite accroître sa présence en termes de marketing. La tournée par la Chine, le Japon et la Thaïlande, ainsi que l'engagement de David Beckham qui est extrêmement populaire dans cette partie du monde, découlent de cette volonté. Les Etats-Unis constituent aussi un vaste marché à exploiter. Ce n'est pas innocent, si David Beckham porte désormais le numéro 23 : c'est celui qui est associé au légendaire basketteur Michael Jordan. FERNANDO HIERRO, dont le contrat au Real Madrid n'a pas été prolongé, pourrait, à l'image d'autres grands joueurs en fin de carrière, s'exiler au Qatar. JAIMEPACHECO, l'ancien entraîneur du club portugais de Boavista avec lequel il atteignit les demi-finales de la Coupe de l'UEFA, est le successeur de LuisAragones à Majorque. LUCASALCARAZ, qui hissa Huelva en finale de la Coupe du Roi, est le nouvel entraîneur de Santander. RUI BARBOSA, un attaquant brésilien de 28 ans qui possède un passeport portugais, a été engagé par Salamanque. FEDERICOINSUA, un jeune international argentin provenant d'Independiente, a été présenté comme nouveau renfort de Malaga. JORDICRUYFF rejoint l'Espanyol Barcelone d' ErwinLemmens. COMPOSTELLE, qui joua encore en D1 voici quelques années, est au bord de la faillite et de la disparition. (D. Devos)