Notez-le à votre agenda de ce soir : à 20h45, vous pouvez suivre en direct et gratuitement le match de coupe entre le RB Leipzig, le vice-champion, et le Bayern, champion en titre, sur l'ARD. Le spectacle est garanti, d'autant que Jupp Heynckes (72 ans) a replacé chaque joueur à sa meilleure place et que le Bayern a retrouvé le chemin des filets.
...

Notez-le à votre agenda de ce soir : à 20h45, vous pouvez suivre en direct et gratuitement le match de coupe entre le RB Leipzig, le vice-champion, et le Bayern, champion en titre, sur l'ARD. Le spectacle est garanti, d'autant que Jupp Heynckes (72 ans) a replacé chaque joueur à sa meilleure place et que le Bayern a retrouvé le chemin des filets. Ce soir, c'est Leipzig qui reçoit mais samedi à 18h30, c'est au tour de l'Allianz Arena. La formation de stars du Bayern a intérêt à se méfier de son adversaire car Timo Werner et Cie viennent de mettre fin à une série de 41 matches à domicile sans défaite -pendant 132 semaines- du Borussia Dortmund, candidat au titre. Il a aussi infligé à l'entraîneur Peter Bosz son premier revers (2-3) depuis son arrivée dans la Ruhr. De plus, sa première victoire dans le groupe G de la CL (3-2) contre le FC Porto a donné des ailes à la formation de l'Autrichien Ralph Hasenhüttl (50 ans). Le RB Leipzig reste allègrement dans le premier peloton de Bundesliga, malgré sa première campagne européenne. Les observateurs sont unanimes : il a ouvert la saison de la chasse et la lutte pour le titre promet d'être passionnante. Aucune équipe ne court, ne contre ni ne presse autant que l'ancien employeur de Massimo Bruno. Hasenhüttl a formé une machine bien huilée, qui se distingue surtout par son rythme élevé et sa possession du ballon, son abattage et un passing très sûr. " Nous appliquons une stratégie all-in ", a déclaré l'entraîneur au Frankfurter Allgemeine Zeitung. " La concentration et l'engagement finissent toujours par payer. " L'outsider de la saison passée parvient aisément à intégrer des jeunes, comme Dayot Upamecano et Jean-Kévin Augustin. Il est très agressif à la récupération et exploite au maximum l'avantage du rebond ou du deuxième ballon. " On peut aller loin dans le football contemporain avec des joueurs qui ont de l'autocritiques et sont concentrées ", rappelle Hasenhüttl. FRÉDÉRIC VANHEULE