Quatre transferts et le Club jouera le titre. C'est ce que déclarait Jacky Mathijssen au terme de la saison écoulée. Il voulait dire que le Club lutterait jusqu'au bout pour le sacre car il a été champion d'automne du dernier exercice et a conservé la tête jusqu'à la 23e journée. C'est en mars qu'il a dérapé pour terminer troisième, à dix unités du Standard, à trois d'Anderlecht.
...

Quatre transferts et le Club jouera le titre. C'est ce que déclarait Jacky Mathijssen au terme de la saison écoulée. Il voulait dire que le Club lutterait jusqu'au bout pour le sacre car il a été champion d'automne du dernier exercice et a conservé la tête jusqu'à la 23e journée. C'est en mars qu'il a dérapé pour terminer troisième, à dix unités du Standard, à trois d'Anderlecht. Jacky Mathijssen a demandé des renforts mais son puzzle n'est pas encore complet. Suite au décès de François Sterchele, il faut un septième homme, un avant-centre. Le Club a trouvé ses ailiers : Ronald Vargas (Caracas FC) et Nabil Dirar (Westerlo) ; dans le courant du second tour, il a déjà engagé un défenseur gaucher, Bernt Evens (Westerlo). Récemment, Geert De Vlieger a signé un contrat, Bruges comptant louer son deuxième gardien, Glenn Verbauwhede. La semaine dernière, le club flandrien a aussi signé l'arrière carolo Laurent Ciman et le milieu américain Jared Jeffrey. Le Club préfère louer Verbauwhede l'espace d'une saison et enrôler De Vlieger (36 ans) pour ce laps de temps. Agé de 23 ans, Verbauwhede veut jouer mais il est barré par le numéro un national, Stijn Stijnen (27 ans). De Vlieger, qui reste sur une bonne saison à Zulte Waregem, connaît et respecte la hiérarchie. Il soutiendra Stijnen. Pour que Verbauwhede progresse, il est important qu'il puisse acquérir de l'expérience mais Stijnen n'a-t-il pas besoin de la concurrence d'un footballeur en pleine évolution pour donner le meilleur de lui-même ? Brian Priske, qui rejoint Vejle Boldklub, promu en D1 danoise, avait pour qualités son expérience et son abattage. Cela dit, il n'était pas explosif et rarement impitoyable en défense. Le Club a trouvé son remplaçant en Ciman (22 ans) qui a reçu un contrat de trois ans et que Mathijssen connaît très bien pour l'avoir eu trois ans à Charleroi. Il a déjà joué 83 matches avec les Zèbres en D1 et il a marqué 2 buts. Il faisait partie du groupe des Espoirs à l'Euro 2007 aux Pays-Bas et du stage à Malte pour les J.O. René Vandereycken l'avait aussi appelé en tant que réserviste chez les Diables Rouges. Le c£ur de la défense perd Joos Valgaeren, qui rejoint le FC Emmen, en D2 néerlandaise, et Birger Maertens, dont le contrat n'est pas renouvelé. Le Club est convaincu que le duo Antolin Alcaraz- Jeroen Simaeys possède à la fois un bagage footballistique suffisant, de la vitesse et assez d'audace pour jouer avec beaucoup d'espaces dans son dos. Philippe Clement et Stepán Kucera constituent des alternatives. A gauche, Evens (29 ans), un grand et solide joueur combatif, est la doublure de Michael Klukowski. Evens est également capable d'évoluer dans l'axe. Dans la deuxième ligne, la priorité allait à deux éléments latéraux capables de jouer en profondeur et d'être menaçants, des footballeurs rapides, aptes à initier une supériorité numérique grâce à leurs actions. Le médian droit Vargas (21 ans) a montré il y a dix jours, lors du match amical du Venezuela contre le Brésil, pourquoi il devrait être considéré comme un joueur de classe exceptionnelle pour la Belgique. Il a délivré l'assist du premier but, d'une longue passe du gauche, et a inscrit lui-même le deuxième but, toujours du gauche, après avoir bluffé le dernier défenseur brésilien. A gauche, le Club a enrôlé le Marocain Dirar (22 ans), un droitier dont on affirme depuis la saison dernière qu'il atteint un meilleur rendement à gauche. Mathijssen souhaite évoluer en 4-4-2, un système qui offre le plus de possibilités, selon lui. La pratique nous apprendra si la tactique ne se muera pas en 4-2-4, avec des ailiers comme Dirar et Vargas, et si la défense n'est pas déséquilibrée en perte de balle. L'entraîneur peut moduler son occupation en fonction du type de joueur qu'il choisit comme second avant. Il peut par exemple préférer Elrio Van Heerden à Wesley Sonck mais ne parlons-nous pas là de 4-3-3 ? Dirar et Vargas vont-ils s'imposer d'emblée, Koen Daerden -longtemps blessé- retrouvera-t-il immédiatement la plénitude de ses moyens ? Bruges veut utiliser ses deux nouveaux médians latéraux comme attaquants en décrochage aussi, le cas échéant. Un 4-4-2 doté de médians latéraux offensifs requiert beaucoup d'abattage, d'organisation et de coaching des deux médians centraux. Ivan Leko n'a apparemment plus sa place. Daerden et Karel Geraerts peuvent être associés. Le Club cherche malgré tout des renforts dans cette zone. L'international finlandais du PSV, Mika Väyrynen (26 ans) est une option. Deux médians centraux expérimentés, Sven Vermant et Gaëtan Englebert, disparaissent du noyau, leur contrat n'ayant pas été renouvelé. Par contre, le Club a engagé pour trois ans le jeune Texan de Dallas, Jeffrey (18 ans !) Il avait déjà passé le stage hivernal avec son nouveau club en Turquie. Sterchele et Sonck auraient dû former le duo d'attaque. Deux buteurs. Selon Mathijssen, ils étaient complémentaires. François se serait adapté, l'entraîneur ne se faisait pas le moindre souci à ce propos. Le destin en a décidé autrement. Sonck est un attaquant de rectangle. Il atteint son meilleur rendement quand il peut réserver ses forces à ce secteur. La saison passée, il a surtout ressenti le plaisir de jouer au foyer des joueurs, aux fléchettes. Longtemps blessé, il a ensuite été malade. Il a été aligné sur le flanc gauche et a fait banquette. Il est difficile à intégrer à un 4-3-3. Il s'épanouit au sein d'un duo offensif. Le fait que Mathijssen entend évoluer en 4-4-2 constitue une bonne nouvelle pour lui. Reste à voir s'il retrouvera son meilleur niveau, quel sera le registre du nouvel attaquant et comment l'équipe fonctionnera en perte de balle. Bruges ne cherche pas un second Sterchele mais plutôt un avant. Salou Ibrahim veut absolument partir, Dusan Djokic n'a pas été convaincant la saison passée, Daniel Chavez et Brecht Capon sont des poids plumes et Sonck n'est pas grand. Puisque le Club a embauché deux ailiers aptes à dominer leur flanc, on peut se demander s'il ne vaudrait pas mieux opter pour un avant-centre flanqué de deux médians qui s'infiltrent en 4-3-3 plutôt que pour un duo d'attaque en 4-4-2. C'est une question essentielle car la saison dernière, de nombreux observateurs estimaient que le principal problème du Club était précisément de jouer entre ces deux systèmes. Mathijssen va donc continuer son puzzle. par christian vandenabeele