Le PSV est la première formation néerlandaise depuis neuf ans à survivre à la phase par groupes de la Ligue des Champions. Il a terminé deuxième du groupe B, derrière le VfL Wolfsburg (douze points). Le groupe de Phillip Cocu (45 ans) a glané dix unités, précédant Manchester United (huit) et le CSKA Moscou (quatre). Sa qualification lui vaut d'ores et déjà une prime brute de 27 millions d'euros.
...

Le PSV est la première formation néerlandaise depuis neuf ans à survivre à la phase par groupes de la Ligue des Champions. Il a terminé deuxième du groupe B, derrière le VfL Wolfsburg (douze points). Le groupe de Phillip Cocu (45 ans) a glané dix unités, précédant Manchester United (huit) et le CSKA Moscou (quatre). Sa qualification lui vaut d'ores et déjà une prime brute de 27 millions d'euros. Le PSV n'a plus affronté l'Atletico depuis 2008-2009. C'était en poules et il avait été battu 0-3 à domicile puis 2-1 dans la capitale ibérique. " Le supporter moyen ne le considère pas comme un ténor ", raconte Cocu. " Toutefois, il a gagné sa série, il est dans le premier peloton de son championnat et encaisse peu de buts. Il constitue une unité. On le compare à une machine de combat. Diego Simeone lui a insufflé sa philosophie, dans sa manière de passer de l'attaque à la défense. C'est un tirage très ardu mais une belle affiche et un défi fantastique. " Cocu, qui a prolongé son contrat de deux ans, jusqu'en 2019, sait de quoi il parle. Depuis qu'il a repris la direction sportive, le 1er juillet 2013, l'ancien médian a plié l'équipe à sa main, après une première année très difficile, soldée par une quatrième place. Guéri de sa tumeur au dos, l'ancien international a mué le PSV en équipe souveraine, en bon collectif, qui rivalise à nouveau avec l'Ajax pour le titre. Le capitaine Luuk de Jong (25 ans) est le meilleur buteur et Jetro Willems (21 ans) est l'arme fatale du PSV, quand il n'est pas blessé. Le premier titre en sept ans a soulagé le club. Cocu a dû modifier son approche, en misant sur les jeunes. Cocu emploie Luc Nilis et Ruud van Nistelrooy pour entraîner les avants et, depuis peu, Mark van Bommel pour les médians. Le directeur technique, Marcel Brands, commente. " Phillip dégage de la sérénité tout en éveillant l'enthousiasme de ses talents, auxquels il n'hésite pas à offrir leur chance. " Reste à voir si nous verrons également Maxime Lestienne (23 ans) à l'oeuvre. L'ailier n'a repris les entraînements collectifs que la semaine dernière, une fois rétabli d'une atteinte au mollet. Il y a quelques mois, il a perdu ses deux parents, victimes de maladies subites. En plus, la concurrence est redoutable sur les flancs. C'est un problème de luxe. Cocu dispose de Lestienne mais aussi de Luciano Narsingh (25 ans), fin dribbleur, de Gaston Pereiro (20 ans), le plus efficace, de Florian Jozefzoon (25 ans), de Jürgen Locadia (22 ans), au tir très précis, et de Steven Bergwijn (18 ans). Notre compatriote est toutefois celui qui a le plus de valeur pour le PSV. C'est lui qui délivre le plus d'assists, qui crée régulièrement des occasions. Le PSV ne manque donc pas d'atouts. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE