Il existe évidemment ici plusieurs principes de base pour que le pressing soit efficace:
...

Il existe évidemment ici plusieurs principes de base pour que le pressing soit efficace:1. Dans la proximité du ballon, le fait d'être en égalité voire en supériorité numérique facilitera les choses par rapport à une infériorité numérique.2. Effectuer le pressing sur un flanc plutôt que dans l'axe enlèvera des solutions supplémentaires à l'adversaire pour déjouer notre pressing.3. Faire le pressing quand l'adversaire n'est pas en plein contrôle du ballon (suite à une passe adverse un peu courte ou à un contrôle de balle approximatif de l'adversaire) sera naturellement plus efficace que si le porteur du ballon a tout son temps pour trouver une solution courte ou longue.Comportement du bloc-équipe au moment du pressingIl va sans dire que le bloc-équipe devra être le plus compact possible. Toutefois, il faudra être vigilant sur l'éventuelle longue passe adverse qui risque, en cas de pressing bien réalisé, d'être la solution la plus fréquemment recherchée par l'adversaire pour essayer de contourner le pressing. Si l'adversaire possède des attaquants rapides, la couverture de la défense sur la longue passe par un des défenseurs et surtout par le gardien qui devra jouer très haut si le pressing se passe dans le camp adverse, sera primordiale. Récupérer le ballon haut est évidemment le but premier d'un pressing car cela permettra de repartir très vite vers le but adverse. Ceci n'est pas toujours possible et obliger le porteur du ballon à jouer long équivaudra dans la majorité des cas à la récupération du ballon, d'où pressing également réussi. Si le pressing a lieu sur un flanc: laisser le flanc opposé sans joueur permettra de resserrer très fort les espaces et favorisera le pressing.Comportement des joueurs proches du ballonOutre le joueur le plus proche (qui sera d'autant plus efficace qu'il possède des qualités individuelles de pressing), le positionnement des voisins de celui-ci sera primordial. Empêcher le jeu latéral en coupant les angles afin d'éviter au porteur du ballon de trouver cette solution-là, empêcher également la passe en retrait vers un défenseur et surtout vers le gardien qui pourrait tourner le jeu voire dégager très loin; tout ceci permettra de rendre plus efficace le pressing et d'être présent sur le deuxième ballon (l'endroit où le ballon va être transmis par le joueur mis sous pression).Le déclencheurLe déclencheur du pressing par le comportement ne peut être que le joueur le plus proche du ballon vu qu'il est incapable de voir ce qui se passe dans son dos. Le déclencheur par la voix ou le coaching peut-être le joueur le plus proche du ballon ou alors un joueur voisin de celui-ci. Utiliser un défenseur pour enclencher le pressing alors que le joueur le plus proche du ballon est un attaquant me paraît déconseillé car il se situe trop loin de l'action.ConclusionLe pressing se travaillera dans les entraînements pour que les différents rôles soient bien définis ainsi que les zones dans lesquelles on va l'effectuer. Il faudra également se servir des rapports de scouting de l'adversaire afin de profiter des faiblesses dans certaines zones de l'adversaire. Par exemple un défenseur plus faible techniquement sur qui il sera plus facile de presser, un défenseur qui aime prendre des risques dans ses dribbles ou dans ses relances. En-dehors des entraînements de mise en place du pressing et des séances pour préparer la rencontre en fonction du prochain match et des faiblesses de l'adversaire, il sera évidemment plus facile d'appliquer cette tactique si l'on possède des joueurs ayant le feeling pour déclencher le press et dotés de qualités individuelles pour gagner le un contre un.Etienne Delangre