En 1990, année de la fusion, le FC Tubize et les Amis Réunis évoluaient tous les deux en 3e Provinciale. L'AFC, l'enfant né de cette union, a donc grandi vite. Très vite. Trop vite ?
...

En 1990, année de la fusion, le FC Tubize et les Amis Réunis évoluaient tous les deux en 3e Provinciale. L'AFC, l'enfant né de cette union, a donc grandi vite. Très vite. Trop vite ? L'AFC cherche toujours un gardien. Le jeune Belgo-espagnol ManuelSantosdeMatos, barré la saison dernière par Thierry Berghmans parti à Willebroek, entamera donc le championnat, avec comme doublure son quasi homonyme MiguelSantosPravos, encore plus jeune. YohanBrouckaert, révélé au poste d'arrière droit sous la houlette de PhilippeSaint- Jean alors qu'il a été formé comme médian, accuse un retard de préparation. JasonVandelannoite, acquis tout récemment, devrait donc être le titularisé. Cet ancien Espoir du Club Bruges avait tenté sa chance à Bursaspor (Turquie) la saison dernière, mais s'était retrouvé sans club cet été. Dans l'axe, il faudra pallier le départ de DavidVandenbroeck. C'est la raison pour laquelle le solide défenseur croate JosipBarisic (1,90m) a été engagé. Il devrait faire la paire avec soit Jean- BaptistePaternotte, soit GrégoireNeels (dont la polyvalence en fait aussi un candidat à d'autres postes). A gauche, on cherche encore. QuentinGailly, titulaire en D2, n'a aucune expérience de l'élite. Neels pourrait dépanner, le cas échéant. Tout comme Brouckaert, qui changerait alors de flanc. Le jeune Carolo JulienCharlier semble encore un peu tendre. Si les candidats se bousculent au centre de l'entrejeu, on recherche toujours des joueurs de flanc. JulienPinelli, qui s'apprête à travailler avec AlbertCartier dans un troisième club différent après La Louvière et le Brussels, doit repartir de zéro après une saison difficile au stade Edmond Machtens. VittorioVillano, un joueur de poche prometteur qui arrive du Standard, est encore plus léger avec son 1,65m, mais sa vivacité pourrait être un atout. A moins que Gailly n'avance d'un cran et ne prenne place dans l'entrejeu ? A droite, le poste pourrait être occupé soit par le Brésilien Thiago qui a laissé entrevoir de belles choses, soit par GauthierDiafutua, qui a déjà joué en D1 avec Mons mais sans beaucoup de succès. Dans l'axe, AlanHaydock a aussi juré fidélité à Cartier. Lui, on le connaît : il ne ménagera pas sa peine dans l'entrejeu. Il pourrait être épaulé soit par GéraldForschelet qui joua jadis à Charleroi, soit par Neels qui avancerait alors d'un cran. Muscal Mvuezolo jouerait un peu plus haut dans l'entrejeu, si Cartier opte pour trois médians axiaux. Cartier jouera-t-il avec deux attaquants ou optera-t-il pour un dispositif plus prudent ? JérémyPerbet, un ancien de Charleroi, avait laissé une bonne impression lors du match amical contre Courtrai mais il s'est blessé après 20 minutes. Le Brésilien SantiagoMariaRafael, qui a joué en Hongrie, fait un peu figure d'inconnu. VincentRamaël, un Français du Nord formé en partie au Futurosport de Mouscron, arrive en prêt de Monaco, fait plutôt baroudeur, jouant sur sa puissance davantage que sur sa technique. Tubize est encore une équipe en chantier, tout comme son stade. De l'avis de beaucoup d'observateurs, les néo-promus seront des oiseaux pour le chat, dans la jungle de la D1. Mais les causes les plus désespérées sont souvent les plus belles. Outre la qualité de l'effectif, on se pose des questions sur la politique sportive. Jadis, Ostende avait commis l'erreur de chambouler son équipe lors de sa promotion en D1, avec pour conséquence une rechute immédiate en D2. Tubize n'a-t-il pas commis la même erreur, alors que des promus comme Malines, Zulte Waregem ou Roulers ont réussi à se maintenir assez facilement en conservant l'ossature de l'année précédente ? A cela, les dirigeants brabançons répondent qu'ils n'avaient pas le choix, car plusieurs joueurs essentiels avaient déjà signé ailleurs avant même que l'accession à la D1 ne soit acquise. Par ailleurs, les tests se sont succédé au stade Leburton. Pas l'idéal pour créer des automatismes et trouver une équipe-type. A tous les niveaux, Tubize va en tous cas relever un fameux challenge.par daniel devos