" Pas d'alcool pendant la saison, les gars. "
...

" Pas d'alcool pendant la saison, les gars. " (1986, à ses joueurs lors du premier entraînement de la saison, à... Beveren-Leie) " Sorry, j'étais trop concentré sur le match. " (1990, il présente ses excuses à JeanDeBaets, le manager du SK Renaix, club de P2, car il est passé sans broncher devant un joueur allongé au sol, victime d'une fracture de la jambe, attendant l'ambulance) " Une personne difficile est souvent quelqu'un de responsable. Le jour où ma femme dira que je suis facile à vivre, il y aura un problème. " (Krant van West-Vlaanderen, avril 2005) " La plupart de mes amis viennent du football. Je peux difficilement me faire des amis au cinéma puisque je n'y vais jamais. " (Krant van West-Vlaanderen, avril 2005) " Un entraîneur doit avoir une vision sur la tactique, ses méthodes de travail et sa communication. Quand je fais la somme de tout ça, je ne trouve pas que notre métier est le plus difficile du monde. Un électricien a un métier bien plus difficile. (Het Nieuwsblad, août 2005) " Parfois, je me dis que notre club, semi-pro, travaille plus professionnellement que certains autres. On ne voit pas la différence entre nos entraînements et les leurs. La seule différence, c'est que j'arrive à l'entraînement au moment où mes collègues rentrent à la maison. " (HetNieuwsblad, août 2005) " Je me demande si mes collègues s'amusent encore. Ils sont si stressés et si sérieux. " (HUMO, 2005) " Quand j'entraînais le noyau B de Harelbeke, André Van Maldeghem m'a prodigué un bon conseil : - Ne complique pas le football. Car sinon, tu reconnais que tu ne comprends pas le jeu. Vingt ans plus tard, je conserve ce conseil en mémoire. " (Knack, décembre 2005) " Je viens d'entendre deux entraîneurs déclarer à la conférence de presse : - Nous avons sciemment laissé le ballon à Zulte Waregem. Je n'ai jamais dit ça à mes joueurs car je veux toujours posséder le ballon. " (Sport/Foot Magazine, avril 2006) " J'ai commencé en P3 et jamais je ne me suis dit : -Maintenant, je vais profiter du football. Non, j'en veux toujours plus. (Krant van West-Vlaanderen, mars 2006) " J'ai toujours été fasciné par les gens qui parlent avec passion de leur métier, donnent une conférence ou l'expliquent. Moi, je ne pense qu'au football. Je trouve donc intéressant d'écouter quelqu'un qui s'intéresse passionnément à autre chose. Je peux toujours apprendre quelque chose au passage. (Sport/Foot Magazine, février 2007) " Au fil du temps, je m'intéresse de plus en plus à la psychologie de la communication. Il faut se mettre dans la peau de l'individu. Il faut pouvoir lui transmettre des choses qui l'aident à se sentir bien. C'est une sorte de commerce. Si je lui propose quelque chose dont il dit avoir besoin, nous avons un bon deal. " (Sport/Foot Magazine, janvier 2008) " J'analyse souvent les débats politiques. Certains disent ce qu'ils pensent en trois phrases et d'autres n'ont encore rien dit après une demi-heure. Je suis du premier type. " (Sport/Foot Magazine, janvier 2008) " Je préfère être un petit entrepreneur avec beaucoup de responsabilités que le numéro sept d'une grosse boîte. Je ne vais pas abandonner ma vision pour entraîner une grande équipe. Si on m'embauche, c'est pour mon concept. Je ne peux pas fonctionner quand je n'ai pas le contrôle. " (De Morgen, mars 2009). " Quand je vois ce qu'on donne à manger aux vestiaires de l'équipe adverse, j'ai honte : du pudding au chocolat, par exemple. " (De Morgen, mars 2009). " Mesurer, c'est savoir. Jean-Pierre Meersseman, la cheville ouvrière du Milan Lab, m'a dit : - Si tu dis que tes joueurs sont des amateurs, dis plutôt que tu les as formés de manière amateur. J'ai longuement réfléchi à cette remarque. (De Morgen, mars 2009) " Si vous m'aviez demandé quelles étaient mes ambitions il y a vingt ans, quand j'entraînais en P3, j'aurais immédiatement dit : entraîner en P2. J'ai constamment repoussé mes limites, pas à pas. " (Krant van West-Vlaanderen, mars 2010) " Je serais très satisfait d'achever ma carrière après x années à Zulte Waregem. Du moins si les résultats sont bons. " (Sport/Foot Magazine, août 2012) " Je n'ai pas envie d'abandonner notre projet à Zulte Waregem pour signer dans un grand club. Avant, je pensais que les grands clubs belges étaient des Milan AC en miniature. Maintenant, je sais que ce sont tout au plus des versions améliorées de Zulte Waregem. " (Sport/Foot Magazine, juin 2010) " Quand Zulte Waregem a affronté l'Ajax en 2006, j'ai reçu les représentants du club dans un vestiaire où je venais de me doucher. Ces gens m'ont dit : - Vous avez un chouette complexe d'entraînement. J'ai dû leur avouer qu'il s'agissait de notre stade... " (Knack, septembre 2009) " Mettre les points sur les " i " oui mais si je sens que je passe les bornes, j'enlace les joueurs. Une embrassade a parfois plus d'effet que dix entraînements. " (Krant van West-Vlaanderen, déc. 2010) " Nous devons prendre garde à ne pas trop materner les joueurs au lieu de les former. Plus on investit d'énergie dans le maillon faible moins le maillon fort progresse. " (Sport/Foot Magazine, février 2011) " Je ne dis plus que je resterai éternellement ici. Quand on est parti une fois et qu'on a vu ce qui se passait en dehors de Waregem, ça peut encore arriver. Les grands clubs belges ne m'attendent sans doute pas mais une aventure à l'étranger serait une chouette expérience. " (Sport/Foot Magazine, mars 2013) " Je n'ai jamais été un vrai flic. Je pense que même mon corps le dirait. Je n'ai jamais verbalisé de gens en rue, j'étais un bureaucrate. " (HUMO, mai 2013) JONAS CRÉTEUR