Après un départ sans tache (15 sur 15), le Club a essuyé sa première défaite, certes malheureuse, contre Genk, lors de la sixième journée. Ce ne devait pas être le dernier revers, loin s'en faut. Après un match nul à La Gantoise où, réduit à dix, il inscrivit les deux buts de l'égalisation en dix minutes, il semblait en mesure de semer définitivement ses poursuivants. Nous étions fin novembre. Le Club a alors dérapé. Il s'est incliné à trois reprises, contre le Standar...

Après un départ sans tache (15 sur 15), le Club a essuyé sa première défaite, certes malheureuse, contre Genk, lors de la sixième journée. Ce ne devait pas être le dernier revers, loin s'en faut. Après un match nul à La Gantoise où, réduit à dix, il inscrivit les deux buts de l'égalisation en dix minutes, il semblait en mesure de semer définitivement ses poursuivants. Nous étions fin novembre. Le Club a alors dérapé. Il s'est incliné à trois reprises, contre le Standard, à Mouscron et à Anderlecht. Il a été champion d'automne de justesse.Il n'a plus retrouvé sa force de frappe au second tour. Sa défaite à Bruges contre Lokeren a été particulièrement pénible: il menait 2-0 et a été battu 2-4. Sa victoire contre Anderlecht, acquise de haute lutte, a semblé lui conférer un nouvel élan mais la semaine suivante, Genk s'est imposé par le plus petit écart, au terme du match le plus spectaculaire de la saison. C'est ensuite que le Club a vraiment accumulé les faux pas.Le Club a finalement le plus grand nombre de victoires mais il compte aussi huit défaites. Il a dominé tous ses matches, se créant de multiples occasions sans les concrétiser. Le départ de Sven Vermant s'est fait sentir dans la circulation du ballon comme dans les buts marqués depuis la deuxième ligne. Gert Verheyen, capitaine et international, a effectué son retour après une longue indisponibilité due à des problèmes abdominaux mais il s'est mis en tête qu'il ne pouvait bien jouer qu'au milieu d'un duo offensif. Une déception. Comme la saison passée, le Club a établi un record, certes de moindre importance: en 16e de finale de la Coupe de Belgique, il a étrillé Aarschot 12-2. Il a été à deux doigts de l'exploit en Coupe UEFA. Au troisième tour, il a balayé l'Olympique Lyon, une grande pointure française (4-1). Malheureusement, en France, le Club a encaissé un but dans les arrêts de jeu (3-0). Son exploit s'est mué en amère déception.L'été dernier, le Club a investi dans l'avenir, pas dans le titre. Cette fois, comme il le répète, il n'effectuera pas davantage d'efforts en prévision de la Ligue des Champions. Ça ne veut rien dire, évidemment: il aurait parfaitement pu remporter le championnat. Il aurait même dû, sans doute.Il doit se rebattre sur la finale de la Coupe, face à l'Excelsior Mouscron, le jeudi 9 mai. A moins qu'elle ne lui inflige une ultime déception? Christian Vandenabeele