Si vous avez un cadeau de Noël en retard à offrir, peut-être trouverez-vous votre bonheur avec le récit de Frank Van de Winkel, auteur de livres sur Kim Clijsters, Roger Federer, Vincent Kompany. On parle bien de récit car il retrace l'histoire du meilleur joueur belge depuis son enfance, et même plus loin encore en évoquant ses parents et grands-parents. Le 10e et dernier chapitre revient même sur...l'arbre généa...

Si vous avez un cadeau de Noël en retard à offrir, peut-être trouverez-vous votre bonheur avec le récit de Frank Van de Winkel, auteur de livres sur Kim Clijsters, Roger Federer, Vincent Kompany. On parle bien de récit car il retrace l'histoire du meilleur joueur belge depuis son enfance, et même plus loin encore en évoquant ses parents et grands-parents. Le 10e et dernier chapitre revient même sur...l'arbre généalogique de la famille. L'auteur est remonté jusqu'au 16e siècle et a émis l'hypothèse que le plus ancien aïeul se serait appelé " François ou Franchois ", avec un nom de famille incertain : " Hazard, Hazart, Azard, Azart, Asard ou Asart ; peut-être Hasard, ou Hasart. (...) Quatorze générations de Hazard se sont succédé à Braine-L'Alleud et, plus tard, à Braine-le-Comte. " Un chapitre qui résume bien la démarche de l'auteur. Il n'a pas rencontré le joueur mais a obtenu l'autorisation de ses parents d'écrire à condition que " le projet colle le plus possible à la réalité ", sans aucune contrepartie (pas de relecture, etc.). Van de Winkel est parti " de zéro ", en axant son travail sur la rencontre avec les dizaines de gens qui ont traversé l'existence d'Eden et la synthèse de ce qui a été écrit sur lui dans la presse belge et internationale. Le premier chapitre s'intitule " L'âme de Braine-le-Comte " et débute par une (longue) description de la ville, pas exempte de clichés (les Francophones accueillant vs les Flamands plus froids). Par la suite, Van de Winkel nous emmène jusqu'à Chelsea et reprend des anecdotes connues (les " baffes " reçues à Lille de coéquipiers à cause de son attitude) mais corrige aussi des données, comme la date de passage d'Eden du Stade Brainois à Tubize (référencée en 2003 par Wikipedia et des journaux mais fixée par l'auteur à 2001 après vérification). Au final, on tient un gros " pavé " de 439 pages si on le compare aux dernières publications " foot " (144 pages pour la biographie de Felice Mazzù et le livre des 10 ans de Complètement Foot, ...). Et qui plaira aux amateurs de récit fouillé, psychologique et social.