L'Olympiacos est le plus grand club de Grèce. Un club de tradition. Avec 44 titres et 27 coupes, il détient tous les records. A la fin du siècle dernier, il a même atteint le stade des quarts de finale de la Ligue des Champions.

Depuis plusieurs années, toutefois, le club du Pirée est en crise. Durant la saison 2017-2018, que Besnik Hasi - au poste d'entraîneur -, Silvio Proto et Björn Engels ont entamée, l'équipe a été éliminée de la Coupe d'Europe avant le Nouvel-An, et ce, pour la première fois en douze ans.

En outre, elle ne s'est pas qualifiée pour la finale de la coupe et n'a terminé le championnat qu'en troisième position, alors qu'elle restait sur sept titres consécutifs. Les Grecs ont changé quatre fois d'entraîneur en l'espace d'une saison et le propriétaire, Evangelos Marinakis,a été accusé de match fixing et de trafic de drogue. Les eaux du Pirée n'avaient jamais été aussi houleuses.

Pedro Martins est le onzième coach en cinq ans mais il est en poste depuis l'été 2018 et cette stabilité semble faire du bien à l'équipe. Le Portugais a terminé deuxième la saison passée et n'a atteint que les quarts de finale de la Coupe mais cette saison, il a trouvé le bon cap. Avant les play-offs, assez comparables aux nôtres, l'Olympiacos avait sept unités d'avance sur le PAOK. La phalange de Thessalonique est aussi son adversaire en demi-finale de la coupe.

Les Grecs affrontent jeudi le Wolverhampton de Leander Dendoncker en huitième de finale d'Europa League. Le Diable Rouge devra tenir à l'oeil deux joueurs : Mathieu Valbuena et Youssef El Arabi. A 35 ans, le Français continue à délivrer de nombreux assists tandis que l'avant marocain est le meilleur buteur de l'Olympiacos. Au tour précédent, il a bouté Arsenal de la coupe en inscrivant un but à la 119e.

L'Olympiacos est le plus grand club de Grèce. Un club de tradition. Avec 44 titres et 27 coupes, il détient tous les records. A la fin du siècle dernier, il a même atteint le stade des quarts de finale de la Ligue des Champions. Depuis plusieurs années, toutefois, le club du Pirée est en crise. Durant la saison 2017-2018, que Besnik Hasi - au poste d'entraîneur -, Silvio Proto et Björn Engels ont entamée, l'équipe a été éliminée de la Coupe d'Europe avant le Nouvel-An, et ce, pour la première fois en douze ans. En outre, elle ne s'est pas qualifiée pour la finale de la coupe et n'a terminé le championnat qu'en troisième position, alors qu'elle restait sur sept titres consécutifs. Les Grecs ont changé quatre fois d'entraîneur en l'espace d'une saison et le propriétaire, Evangelos Marinakis,a été accusé de match fixing et de trafic de drogue. Les eaux du Pirée n'avaient jamais été aussi houleuses. Pedro Martins est le onzième coach en cinq ans mais il est en poste depuis l'été 2018 et cette stabilité semble faire du bien à l'équipe. Le Portugais a terminé deuxième la saison passée et n'a atteint que les quarts de finale de la Coupe mais cette saison, il a trouvé le bon cap. Avant les play-offs, assez comparables aux nôtres, l'Olympiacos avait sept unités d'avance sur le PAOK. La phalange de Thessalonique est aussi son adversaire en demi-finale de la coupe. Les Grecs affrontent jeudi le Wolverhampton de Leander Dendoncker en huitième de finale d'Europa League. Le Diable Rouge devra tenir à l'oeil deux joueurs : Mathieu Valbuena et Youssef El Arabi. A 35 ans, le Français continue à délivrer de nombreux assists tandis que l'avant marocain est le meilleur buteur de l'Olympiacos. Au tour précédent, il a bouté Arsenal de la coupe en inscrivant un but à la 119e.