Il y a l'année du dragon. Du tigre. Du coq. Du singe. Et il y a l'année de Renaud Emond. 21 buts depuis que 2018 a sonné. Et on n'est qu'à la mi-octobre. On appellera ça l'année du phénix. La discussion avec ce gars en pleine bourre commence sur le thème du fameux oiseau.
...