Il est 15h45. Youri Tielemans cède sa place à Sofiane Hanni. Ces deux joueurs majeurs du 34e titre anderlechtois s'échangent le brassard. Une transmission en forme de symbole qui met un terme à l'aventure anderlechtoise de " Monsieur Youri ", comme l'a nommé Roger Vanden Stock le jour de ses 18 ans.
...

Il est 15h45. Youri Tielemans cède sa place à Sofiane Hanni. Ces deux joueurs majeurs du 34e titre anderlechtois s'échangent le brassard. Une transmission en forme de symbole qui met un terme à l'aventure anderlechtoise de " Monsieur Youri ", comme l'a nommé Roger Vanden Stock le jour de ses 18 ans. Comment rêver d'une plus belle fin ? Tielemans quitte son club sur un deuxième titre en quatre ans (" moyenne Anderlecht ") et au bout d'une saison pleine qui a définitivement consacré le dernier joyau de Neerpede. Ses illustres prédécesseurs n'ont pas pu goûter à une telle sortie : Romelu Lukaku avait rejoint Chelsea après une deuxième saison plus compliquée, terminée à la deuxième place, alors que Vincent Kompany a fait ses adieux au Parc sans jouer mais béquilles à la main. Les adieux de Tielelmans (et même si ceux-ci ne se voulaient pas officiels dimanche dernier) semblaient si bien scénarisés. Youri, le " echte Anderlechtois ", qui signa sa carte d'affiliation en 2002 il y a quinze ans, a quitté son jardin calmement, au petit trot, profitant des derniers instants sous une ovation nourrie de tout un stade. Il était pourtant acté depuis longtemps que Tielemans disputait sa dernière saison en mauve et blanc. L'annonce de son transfert pour Monaco, le vendredi 12 mai, à deux jours du déplacement crucial à Bruges, a fait l'effet d'une bombe. Si à Anderlecht, on a tenté de tempérer la situation, en prétextant que le transfert se réglerait après la fin de championnat, plusieurs sources confirmaient déjà que tout était pratiquement réglé entre les trois parties, autrement dit, les deux clubs et le joueur. Deux jours plus tard, Tielemans ratait un penalty au stade Jan Breydel qui aurait déjà pu offrir le titre à ses couleurs. Le jeudi 18 mai, à Charleroi, René Weiler sortait son stratège à la 58e minute avec effet immédiat puisque Lukasz Teodorczyk égalisait dans la foulée. Si la dernière semaine n'a pas été à la hauteur de son talent, peu importe. Tielemans quitte son club par la grande porte. Sur un titre de champion qui lui échappait depuis deux ans. C'était son souhait en début de saison : il l'a réalisé. D'ailleurs, c'est une systématique dans sa jeune carrière pourtant déjà touffue : Tielemans a connu quelques coups de moins bien durant ses quatre saisons en pro mais on ne l'a jamais vu sombrer. L'homme semble programmé pour réussir. Tout est sous contrôle, aucun excès pour le faire dévier d'une trajectoire en constante hausse. Ce transfert à Monaco est une nouvelle preuve de sa grande maturité. Là où Romelu Lukaku avait vu trop haut en rejoignant Chelsea pour son erasmus anglais, Tielemans s'apprête à rejoindre le néo-champion de France. " J'aurais pu vendre Tielemans à Manchester City mais je ne suis pas certain que cela aurait ét l'idéal pour lui ", a déclaré Herman Van Holsbeeck dans les colonnes du Soir samedi dernier. Le lendemain, quelques minutes après la remise du trophée de champion de Belgique, le directeur général des Mauves affirmait que le transfert serait bouclé pour la fin de semaine, tout en précisant que Monaco est le club qui le veut absolument. Les contacts entre les deux clubs ne datent pas d'hier. Christophe Henrotay, l'agent de Tielemans, et Vadim Vasilyev, vice-président de l'ASM, se connaissent depuis plusieurs années. Leur relation dépasse le cadre stricto-professionnel puisque l'agent fut notamment invité aux 40 ans du dirigeant russe de Monaco aux côtés d'autres puissants du foot mondial comme Jorge Mendes. Bien avant que le titre de champion ne soit acté, le clan Tielemans était convaincu que la destination était idéale. " Mais les clubs de ce niveau capables de mettre 25 millions sur la table et d'avoir un projet de jeu qui convienne à quelqu'un comme Youri ne courent pas les rues. Je pense à Dortmund, l'Atlético Madrid, Tottenham et Monaco. " Hormis Dortmund, tous des clubs de la galaxie Henrotay. " Je ne le voyais pas, par exemple, signer à Newcastle. C'est un jeune père qui souhaite se retrouver dans un chouette environnement. " Un club du milieu de tableau de Premier League a récemment fait une belle offre aux dirigeants anderlechtois. Celle-ci n'avait pourtant que peu de chances d'être acceptée et même si elle était particulièrement alléchante d'un point de vue purement financier. Ce dossier a été parfaitement traité puisque rien ou presque n'a filtré jusqu'il y a une dizaine de jours. Herman Van Holsbeeck se serait rendu à Monaco le lundi 8 mai au lendemain de la victoire face à Zulte Waregem. Henrotay, qui est résidant monégasque, confirme qu'ils se sont bien rencontrés en Principauté mais que le but de leur entretien concernait un autre dossier. " Dont vous allez être mis au courant dans très peu de temps. " Quoi qu'il en soit, Youri Tielemans est parti pour quelques jours en vacances l'esprit serein. Le souhait de Roberto Martinez est également exaucé. L'entraîneur des Diables avait demandé à son jeune milieu de terrain de faire le pas vers un championnat et un club où il pourrait exprimer pleinement son talent. Et il semble que Tielemans ait visé juste. Leonardo Jardim devrait poursuivre l'aventure derrière le Rocher alors qu'au milieu de terrain plusieurs éléments sont susceptibles de quitter le navire dès cet été à l'image de Tiémoué Bakayoko ou Bernardo Silva. Côté bruxellois, la qualification pour la prochaine Ligue des Champions et la vente de Tielemans permettent déjà de tabler sur des entrées de 40 millions. De quoi permettre à Herman Van Holsbeeck d'aborder cette campagne de transfert en position de force, là où il a sué à grosse gouttes l'été dernier. En revanche, il n'y a aucun Tielemans qui devrait sortir de Neerpede dans les deux années à venir, voire plus. Malgré des titres de champion dans quasiment toutes les catégories d'âge, le talent hors norme se fait de plus en plus discret. Plus surprenant, Anderlecht a même récemment perdu les frères Patoulidis, partis au Standard, et dont le plus jeune, Evangelos (15 ans), est considéré comme une grande promesse. Au niveau de la politique des jeunes, ça coince quelque peu donc. Le Sporting est désormais moins enclin à mettre des jeunes joueurs sous contrat ou à faire signer des promesses de porte-fort aux parents en échange de grosses sommes d'argent. L'arrivée de Jo Van Biesbroeck est venu mettre de l'ordre dans les dépenses allouées aux jeunes. Il faudra probablement attendre la percée d'un Nicolas Raskin, âgé de 16 ans, et chipé au Standard il y a deux ans, pour retrouver un éventuel successeur. On en oublierait presque que Tielemans avait à peine 16 ans quand face à Lokeren, le 28 juillet 2013, il avait mis, en quelques coups de patte, tout le monde d'accord. La suite ne pouvait être que royale. PAR THOMAS BRICMONT ET ALAIN ELIASY - PHOTOS BELGAIMAGETielemans quitte son club par la grande porte. Sur un titre de champion qui lui échappait depuis deux ans.