Le Partizan, fondé en 1945 par des officiers de l'armée yougoslave, n'a plus été champion depuis 2017. Ses rivaux de l'Étoile Rouge le privent saison après saison d'un 28e titre.
...

Le Partizan, fondé en 1945 par des officiers de l'armée yougoslave, n'a plus été champion depuis 2017. Ses rivaux de l'Étoile Rouge le privent saison après saison d'un 28e titre. Une situation qui pourrait prochainement changer: le squad de l'entraîneur Aleksander Stanojevic (47 ans) occupe actuellement la tête du championnat de Serbie. En Europe, après deux journées de Conference League, le club affiche un bilan de six sur six dans le groupe B. Comme La Gantoise. Le milieu israélien Bibras Natcho a joué un rôle crucial dans les victoires contre Anorthosis (0-2) et le Flora Tallinn (2-0), de même que le capitaine Lazar Markovic (27 ans, ex-Liverpool, prêté à Anderlecht de janvier à juin 2018, mais de retour au nid depuis septembre 2019). L'extérieur droit a inscrit deux buts et délivré un assist sur la scène européenne. En championnat, Ricardo Gomes (29 ans), un attaquant venu du Cap- Vert, a déjà inscrit treize buts en onze matches. L'armada noire et blanche procède généralement dans un 4-2-3-1 qui peut se transformer en 4-3-3. En championnat, Stanojevic a parfois recours au 4-1-4-1 ou au 4-4-2. Le Partizan, 59e au ranking UEFA, n'a effectué que deux transferts entrants payants l'été dernier: les ailiers Queensy Menig (26 ans, FC Twente), acquis pour 700.000 euros, et Filip Holender (26 ans, FC Lugano), qui a coûté 450.000 euros. L'arrière gauche Ivan Obradovic (33 ans), international à sept reprises, est une vieille connaissance: il a joué pour Malines de mars 2014 à juillet 2015 avant d'être transféré à Anderlecht, qu'il a quitté en juillet 2019. Il a ensuite transité par le Legia Varsovie, avant de revenir à Belgrade en octobre 2020.