L'année 2009 devrait être très spéciale pour Sergio Agüero. Seulement parce qu'en février, la fille de Diego Maradona lui donnera un premier enfant ?
...

L'année 2009 devrait être très spéciale pour Sergio Agüero. Seulement parce qu'en février, la fille de Diego Maradona lui donnera un premier enfant ? SergioAgüero : J'ai toujours bien aimé la période des fêtes de fin d'année parce qu'on la passe généralement en famille. Cette année, c'était un peu différent. Je ne suis pas rentré en Argentine, vu la grossesse de ma compagne qui donnera le jour à mon petit Leo (ndlr : comme son ami Messi !) en février. Il valait mieux lui éviter de longues heures de vol. Nous avons donc décidé de rester tranquillement en Espagne, et d'inviter plutôt les membres de la famille qui pouvaient se déplacer. Mon père et mes frères nous ont donc rendu visite. Elles ne sont pas très différentes de celles en vigueur en Argentine. Là-bas, tout le pays se donne le mot pour installer le sapin de Noël à la maison dès le 8 décembre. En ce qui concerne les habitudes alimentaires, on mange beaucoup de gâteaux, de barres chocolatées, de nougat, de pain d'épices et d'autres friandises. Rassurez-vous : personnellement, je n'en abuse pas, je mange les mêmes plats qu'habituellement. Pour moi, l'essentiel est de me retrouver auprès des miens. Ces dernières années, j'avais toujours passé la Noël auprès de mon père et la Saint-Sylvestre à Madrid. Non, je n'ai pas encore adopté cette coutume-là. En Argentine, lorsque retentissent les 12 coups de minuit, la coutume est de boire à la santé des proches, d'embrasser la famille et, quelques instants plus tard, de lancer des fusées et de faire exploser des pétards pour célébrer le Nouvel An. Je n'ai jamais reçu beaucoup de cadeaux et ne demandais qu'un ballon et une paire de chaussures. Si je perdais un ballon ou s'il était abîmé, je savais que je devrais attendre jusqu'à Noël pour en recevoir un nouveau ou, du moins, jusqu'à mon anniversaire, si j'en avais besoin plus tôt... On commence l'année par un double affrontement face au FC Barcelone en Coupe du Roi. Ce sera difficile, mais je suis persuadé qu'on peut franchir le cap. Sur 180 minutes, tout est possible. Deuxième ? Pourquoi deuxième ? Pour l'instant, je ne rêve pas, mais plus les semaines passent, plus je suis persuadé qu'on a les moyens de terminer dans le Top 3. On a une bonne équipe, capable de rivaliser avec les meilleurs de la Liga. A partir du moment où l'on est dans le Top 3, la première place n'est plus très loin. Il suffit que les équipes qui nous précèdent perdent deux ou trois matches d'affilée. Personne n'est à l'abri d'un passage à vide. Je n'exclus pas la possibilité, pour l'Atletico, de remporter le titre. Bien sûr, cela paraît utopique aujourd'hui, mais on doit y croire. En ce qui me concerne, je suis satisfait de mon rendement en 2008, mais je suis convaincu que je peux encore faire beaucoup mieux. La saison dernière, on avait été éliminés bien trop tôt de la Coupe de l'UEFA. Cette fois, on a une équipe capable d'aller très loin en Ligue des Champions. Aussi longtemps que le club le souhaitera. Je suis très heureux chez les Colchoneros et suis encore sous contrat jusqu'en juin 2011. Cette équipe est engagée dans une spirale de victoires, et plus elle gagne, plus elle prend confiance. Comme, en plus, ce sont de bons joueurs... A priori, oui. Mais cette équipe pourra-t-elle garder le rythme jusqu'en mai ? Elle n'est, pas plus que d'autres, à l'abri d'un faux pas ou d'une baisse de régime. Si celle-ci survient, il appartiendra aux poursuivants d'en profiter. J'espère que l'Atletico fera partie de ce groupe. Même si le Real n'a pas toujours convaincu au niveau du jeu, surtout si on le compare au FC Barcelone, je suis persuadé que cette équipe luttera jusqu'au bout pour le titre. Elle a perdu beaucoup de points en 2008, mais elle possède une telle expérience du haut niveau qu'on doit toujours compter avec elle. C'est dommage qu'il n'ait pas été attribué à Messi, il l'aurait mérité. Ronaldo est un bon joueur et il a remporté la Ligue des Champions, mais je trouve que Leo lui est supérieur. Tant pis : il remportera le trophée en 2009 ou 2010. J'en suis heureux pour lui, mais je crois qu'il lui sera difficile de faire mieux, car il doit affronter la concurrence des deux joueurs précités, et aussi de Kakà, que je n'oublie pas. Torres se débrouille bien en Angleterre, dans un championnat que je connais mal mais où le jeu me paraît plus rapide qu'ici, ce qui lui convient à merveille car c'est un joueur puissant et rapide. En Espagne, les défenseurs commençaient à trop le connaître. Comme dans la Liga, le FC Barcelone sera un redoutable concurrent. Mais le Real Madrid, Villarreal et nous-mêmes auront aussi notre mot à dire. J'espère qu'il y aura au moins un club espagnol en finale, et si possible l'Atletico. Sinon, pourvu que ce soit le Barça de mon ami Leo. Nous sommes des joueurs si différents que les comparaisons n'ont pas de raison d'être. Leo est plus individuel, il est impossible de lui prendre le ballon, alors que j'ai besoin de davantage de soutien. Je suis plus présent dans la surface de réparation également, je dois parfois pivoter pour me retrouver face au but, alors qu'il reçoit généralement le ballon dans la foulée, pour se frayer un chemin vers le gardien adverse. Je ne pense pas qu'il aimerait jouer à ma position et l'inverse est vrai également. par césar sánchez (don balón)