Parfois, il ne faut pas chercher loin le rapport entre le foot et l'art. Sur le nouveau studio de VOOsport, il est clairement visible dans la manière dont l'espace et la luminosité ont été agencés. Passionné d'architecture, le réalisateur Vincent Gustin voulait un espace de travail original, tranchant avec les modèles traditionnels et rectilignes.
...

Parfois, il ne faut pas chercher loin le rapport entre le foot et l'art. Sur le nouveau studio de VOOsport, il est clairement visible dans la manière dont l'espace et la luminosité ont été agencés. Passionné d'architecture, le réalisateur Vincent Gustin voulait un espace de travail original, tranchant avec les modèles traditionnels et rectilignes. " J'ai été très marqué par le travail de l'architecte Zaha Hadid ", explique-il. " Elle a créé des oeuvres avec des courbes, des angles, un jeu de va-et-vient entre la lumière intérieure et extérieure,... C'est futuriste, surréaliste et osé. " Car, avant d'élaborer un décor de télé, Gustin est d'abord animé par une démarche artistique. " Et c'est seulement après que nous évoquons les questions d'axes de caméras, les options à choisir dans la large palette offerte par la réalité augmentée, etc. J'imagine le studio comme quelqu'un qui construit une maison : on réfléchit à l'agencement, on pense aux matières qu'on veut utiliser (béton, verre,...). Sans que ce soit une critique, la plupart des studios de foot ont un aspect très carré et répétitif. Je suis plutôt attiré par ce qui est asymétrique. " Le pari était osé mais il a séduit les équipes de VOO et de Keywall, qui ont travaillé en collaboration. L'un des points de départ a été la table du précédent décor, qui avait déjà été inspirée par Hadid. " Nous l'avons gardée pour l'insérer dans une sorte d'écrin qui est en réalité un décor de stade de nuit. La forme triangulaire de la table rappelle la touche Canal+. " Et afin de renforcer le lien entre studio/journalistes/public, il a été décidé que toutes les informations passeraient par le décor : si un classement doit être présenté, il intègre une partie de la surface et ne fait pas l'objet d'une présentation " plein cadre " occultant la vision du studio.