Après une absence de plus d'un an, Kevin Kuranyi (24 ans) a effectué son retour en équipe nationale. Il n'avait plus joué pour l'Allemagne depuis le 12 novembre 2005, contre la France (0-0). L'estimant en méforme et lui reprochant son manque d'engagement, Jürgen Klinsmann ne l'avait pas sélectionné pour le Mondial. Kuranyi, qui était passé du VfB Stuttgart à Schalke 04 durant l'été 2005, pour sept millions d'euros, avait subi un électrochoc. Il a été salutaire puisqu'il a retrouvé son niveau d'antan.
...

Après une absence de plus d'un an, Kevin Kuranyi (24 ans) a effectué son retour en équipe nationale. Il n'avait plus joué pour l'Allemagne depuis le 12 novembre 2005, contre la France (0-0). L'estimant en méforme et lui reprochant son manque d'engagement, Jürgen Klinsmann ne l'avait pas sélectionné pour le Mondial. Kuranyi, qui était passé du VfB Stuttgart à Schalke 04 durant l'été 2005, pour sept millions d'euros, avait subi un électrochoc. Il a été salutaire puisqu'il a retrouvé son niveau d'antan. L'avant a récompensé Joachim Löw de sa confiance en ouvrant la marque contre la Suisse, finalement vaincue 3-1. Il semble d'ailleurs que les Helvètes inspirent l'attaquant, puisque le 2 juin 2004, il avait marqué les deux buts de la Mannschaft. Kuranyi a retrouvé sa joie de jouer et le sens du but. Il a déjà inscrit trois buts et délivré autant d'assists en quatre matches, depuis le début du second tour. " J'ai dû repartir à zéro mais j'ai surmonté ma crise de confiance ", a-t-il confié au Kicker. La saison passée, aux côtés d' Ebbe Sand, Kuranyi n'était plus que l'ombre de lui-même. Ses propres supporters le huaient et le surnommaient ironiquement Kevin Kournikova, en référence à son rayonnement et à son absence de prestations. Kuranyi ne s'est pas laissé abattre. Avec le soutien de l'entraîneur Mirko Slomka, il a retrouvé son équilibre depuis le mois de novembre. Ce n'est pas un hasard si son regain de forme coïncide avec celui, de Schalke 04, l'actuel leader de la Bundesliga. Ce qui frappe surtout en attaque, c'est la complémentarité de Kuranyi et de son compagnon danois, le rapide Peter Lövenkrands (27 ans), transféré gratuitement des Glasgow Rangers, tandis que le régisseur brésilien de l'équipe, Lincoln (28 ans) sert parfaitement les deux avants. Les trois hommes forment un trio de rêve et Kuranyi songe ouvertement au titre. Kuranyi explique aussi sa forme actuelle par son bonheur familial. L'homme aux trois nationalités (allemande, brésilienne et panaméenne) a un fils, Karlo, depuis le 27 septembre 2005. Début mars, l'attaquant va épouser la mère de l'enfant, la Croate Viktoria Pelicic. WESLEY SONCK a dû s'entraîner avec les Espoirs de 'Gladbach jusqu'à dimanche. A l'entraînement, l'avant de 28 ans en est venu aux mains avec son collègue et rival Kahe. JosLuhukay, le coach, a reproché à notre compatriote son manque d'esprit d'équipe. Le directeur sportif, Peter Pander, lui a infligé une amende. HANOVRE 96 est privé de l'avant Thomas Brdaric (32 ans) jusqu'en fin de saison. Il a subi une nouvelle intervention au genou gauche. Il y a trois mois, le joueur avait déjà été opéré du ménisque. HORST ECKEL, champion du monde en 1954, a fêté ses 75 ans. Il était le plus jeune acteur du Miracle de Berne. La DFB et le FC Kaiserslautern ont organisé une grande fête à laquelle 170 personnes étaient conviées. GUSTAVO VARELA (Schalke 04) s'est déchiré un ligament croisé du genou gauche. Sa saison est achevée. Le médian turc Hamit Altintop (24 ans), en fin de contrat, rejoindra sans doute le Bayern cet été. Le club lui propose un contrat de trois ans. HANS MEYER (64 ans) a reconduit son contrat de coach du FC Nuremberg jusqu'en 2009. Le directeur sportif, Martin Bader, a fait de même jusqu'en 2010. ARMINIA BIELEFELD a trouvé un successeur à Thomas von Heesen, en partance. Son adjoint actuel, Frank Geideck, est chargé de l'application future de ce concept, a annoncé le président Hans-Hermann Schwick. FRANK BAUMANN (31 ans, Werder Brême) a été opéré au tendon d'Achille. Il est indisponible jusqu'en mai. F. VANHEULE