Club RTL diffusera dimanche prochain, avec un différé de deux jours, un des deux matches d'ouverture des Championnats du Monde Juniors, qui débutent en Hollande ce vendredi 10 juin pour se terminer le 2 juillet. La chaîne de l'avenue Ariane diffusera en direct les demi- finales et la finale.
...

Club RTL diffusera dimanche prochain, avec un différé de deux jours, un des deux matches d'ouverture des Championnats du Monde Juniors, qui débutent en Hollande ce vendredi 10 juin pour se terminer le 2 juillet. La chaîne de l'avenue Ariane diffusera en direct les demi- finales et la finale. Le véritable match d'ouverture aura lieu à Kerkrade et opposera le Bénin à l'Australie. Quelques heures plus tard, dans le même stade, les Pays-Bas seront opposés au Japon et c'est cette rencontre que Club RTL retransmettra. Ce n'est toutefois pas de ce match que devrait surgir le vainqueur de l'épreuve. Qualifiés automatiquement, les Pays-Bas ne sont pas considérés parmi les favoris de l'épreuve. En janvier, ils ont notamment été battus par la Turquie (championne d'Europe). Cette équipe peut toutefois compter sur trois joueurs confirmés comme Ryan Babel, Hedwidges Maduro et Urby Emanuelson (Ajax). Les deux premiers ont déjà été retenus en sélection A par Marco van Basten. Ricky Kruis, meneur de jeu d'Utrecht, devrait être l'animateur de cette formation où on suivra aussi Quincy Owusu- Abeyie, un joueur d'Arsenal de retour après un an d'absence. L'équipe est entraînée par Foppe De Haan. Le Japon, finaliste en 1999, s'est, cette fois, qualifié très difficilement puisqu'il lui a fallu les tirs au but pour venir à bout du Qatar lors des championnats asiatiques. Le coach, Kiyoshi Okuma, a surtout constaté des carences en matière offensive. La star de l'équipe est un gamin de 16 ans, Takayuki Morimoto, plus jeune buteur de la J-League. Qui peut-on, dès lors, pointer parmi les favoris ? Le Brésil et l'Espagne, finalistes en 2003, partent à nouveau avec les faveurs du pronostic. Parce que, la même année, ils furent également finalistes des championnats du monde -17 ans. En cas de victoire, le Brésil deviendrait ainsi l'équipe la plus titrée de la compétition (cinq succès). Il pourra compter sur Renato Eduardo de Oliveira, un ailier comme on n'en fait plus guère. L'entraîneur, René Weber, devra toutefois veiller à calmer des joueurs au tempérament parfois un peu trop belliqueux. Les Espagnols, champions d'Europe, sont dirigés par Iñaki Saez, qui emmena l'équipe A à l'Euro 2004 au Portugal. L'équipe compte moins de stars que par le passé mais elle semble plus soudée et peut tabler sur des joueurs efficaces comme le gardien Ribas, les médians Juanfrane et Gavilan ou l'attaquant Victor. Comme outsider, on citera le Nigeria, champion d'Afrique, entraîné par une vieille connaissance, l'ex-Lokerenois Samson Siasia. L'équipe compte des points forts dans chaque ligne : le défenseur Taye Taiwo, le médian David Solomon Abwo ou les attaquants Solomon Okoronkwo (Hertha Berlin) et Isaac Promise, élu meilleur joueur du championnat d'Afrique. (P. Sintzen)