Le week-end dernier, Sven Nys s'est envolé vers le Canada, où il sera, dimanche, le seul coureur d'élite à défendre les couleurs belges au Mondial de VTT de Mont-Saint-Anne, une station de ski sise à quelque 40 kilomètres au nord-est de Québec.
...

Le week-end dernier, Sven Nys s'est envolé vers le Canada, où il sera, dimanche, le seul coureur d'élite à défendre les couleurs belges au Mondial de VTT de Mont-Saint-Anne, une station de ski sise à quelque 40 kilomètres au nord-est de Québec. La figure de proue de Landbouwkrediet n'a confirmé sa participation que fin juillet. " Je voulais être sûr d'être bien, ayant tiré les leçons de mon voyage en Australie il y a un an ", commente Nys, en allusion au circuit de Canberra. " J'y ai certes terminé 14e mais rien n'a fonctionné comme je le voulais. J'ignore pourquoi mais je me suis forcé et j'en ai payé les pots cassés durant les premiers mois de la saison de cyclocross. En octobre, j'ai perdu toutes les courses de classement. "Cet été s'est nettement mieux déroulé, affirme celui qui s'est adjugé quatre manches du Belgacom Belgian MTB GP. Nys estime donc ne prendre aucun risque en rejoignant le Canada, même si le Mondial n'a lieu que deux semaines avant le coup d'envoi de la saison de cyclocross, le 19 septembre à Erpe-Mere. " Je me sens beaucoup mieux que l'année dernière depuis quelques mois. Après le Canada, je m'octroie deux ou deux cross pour me réhabituer à cette discipline mais je dois être prêt à partir de la première manche du Trophée Gazet van Antwerpen, début octobre, à la Citadelle de Namur. Je veux être régulier tout l'hiver. La constance a toujours été le fil rouge de ma carrière. " Mais avant, donc, il participe au Mondial de VTT, qu'il estime aussi important que le Mondial de cyclocross, qui se déroule fin janvier 2011 en Allemagne, à Sankt-Wendel. " La différence, c'est qu'en cross, je fais partie des favoris alors qu'en VTT, je ne puis encore vraiment prétendre à une médaille ", précise le champion de Belgique de cyclocross. Nys avance trois noms pour le titre à Mont-Saint-Anne : le champion du monde en titre Nino Schurter (SUI), le double champion olympique Julien Absalon (FRA) et le champion d'Europe Jaroslav Kulhavy (CZE). Le Brabançon vise le top 10. " Mais j'ai encore une large marge de progression dans cette discipline. J'ai prouvé en Coupe du Monde que j'étais capable de lutter pour une place dans le top 10, ce qui n'était pas le cas les saisons précédentes. Avec une meilleure position de départ, je dois pouvoir relever la barre. En plus, le VTT est devenu une passion dont je ne puis plus me passer. " Nys a encore deux ans jusqu'aux JO de Londres. " Je veux y être meilleur qu'à Pékin, où j'ai terminé neuvième. Je suis dans les temps. Je n'ose encore parler de médaille mais si tout continue comme maintenant, j'ai l'impression que je n'en serai pas loin. Ce rêve peut devenir réalité et en tout cas, j'ai bien l'intention de tenter ma chance. "PAR BENEDICT VANCLOOSTER