Holstein Kiel existe depuis plus de cent ans et n'a jamais évolué parmi l'élite. Or, le représentant du Schleswig-Holstein se trouve actuellement à une place qui lui permet d'accéder à la Bundesliga. C'est d'autant plus inimaginable que le promu n'a guère été actif sur le marché des transferts et n'a donc pas été pris au sérieux. Après tout, Kiel, ...

Holstein Kiel existe depuis plus de cent ans et n'a jamais évolué parmi l'élite. Or, le représentant du Schleswig-Holstein se trouve actuellement à une place qui lui permet d'accéder à la Bundesliga. C'est d'autant plus inimaginable que le promu n'a guère été actif sur le marché des transferts et n'a donc pas été pris au sérieux. Après tout, Kiel, c'est une ville de handball ! Néanmoins, le club de football, actif en Regionnalliga de 2010 à 2013, fait son bout de chemin. Jörg Seidel avait annoncé le miracle Holstein Kiel. Le bloggeur allemand, scientifique, l'avait prédit sur base de son modèle Goal Impact. Depuis 2012, ce système essaie d'estimer la qualité des footballeurs. Des algorithmes mesurent l'influence d'un joueur sur le résultat de l'équipe. Plus son impact sur une victoire est grand, mieux il est coté. Goal Impact s'intéresse donc à l'influence d'un joueur sur le goal-average de son équipe. C'est sur cette base que s'est appuyé Seidel pour prédire le titre à Holstein Kiel. Pour le moment, l'équipe est donc dans les temps. Markus Anfang (43 ans) en est à sa première expérience au poste d'entraîneur principal. L'ancien meneur de jeu opte pour un style de jeu très offensif, qui permet à son équipe de marquer beaucoup. Kiel n'a pas un stade très moderne : le Holstein-Stadion a été érigé en 1941 et est un des plus vieux d'Allemagne. Il ne peut accueillir que 13.400 spectateurs. Deux cents petits sponsors soutiennent le club, qui ne possède pas de footballeurs connus, même si le médian Dominick Drexler (27 ans) a attiré l'attention de Newcastle United, Cardiff City et Aston Villa. Qui sait ? Peut-être marchera-t-il sur les traces d'autres joueurs de Kiel, comme Andreas Köpke et Sidney Sam, devenus internationaux ?