On s'en rend compte tous les jours: le mercato est aussi plat qu'insipide. On espérait qu'il nous permette de passer une partie de la trêve dans la recherche journalière d'infos piquantes. Où allaient partir Lukunku et Aarst? Et Mornar retournerait-il vraiment au Standard? Sans parler de Wilmots, qui coupa l'herbe sous le pied d'une belle histoire. Mbo -toujours très en forme après le Mondial- payerait-il au prix fort le fait d'être blessé par un Limbourgeois balourd? Et Zetterberg resterait-il vraiment chez les Grecs?
...

On s'en rend compte tous les jours: le mercato est aussi plat qu'insipide. On espérait qu'il nous permette de passer une partie de la trêve dans la recherche journalière d'infos piquantes. Où allaient partir Lukunku et Aarst? Et Mornar retournerait-il vraiment au Standard? Sans parler de Wilmots, qui coupa l'herbe sous le pied d'une belle histoire. Mbo -toujours très en forme après le Mondial- payerait-il au prix fort le fait d'être blessé par un Limbourgeois balourd? Et Zetterberg resterait-il vraiment chez les Grecs? Pour l'instant, les seuls clubs qui se soient renforcés -espérons-le pour eux- sont Charleroi et Westerlo: on comprend pourquoi. Malines, quant à lui, essaye de réunir une montagne d'euros pour avoir la garantie de jouer encore un maximum de matches en D1. Et quelques cercles de l'élite sont prêts à aide le Kavé en lui prêtant des joueurs dont ils n'ont pas usage. Vraiment rien de très excitant. Au moins faut-il louer la correction des dirigeants de clubs, qui n'ont pas annoncé monts et merveilles à leurs supporters. La demande venait de ces derniers mais ils doivent bien se rendre compte que l'heure n'est pas aux folies. Les dirigeants belges le rappellent sans cesse et certains sont même tentés de proposer des réductions de salaires. Evidemment, ils n'oseraient pas ...Il est bien sûr impossible d'économiquement justifier un mercato débridé quand les noyaux restent vastes et pas trop ravagés par des blessures. Cela ferait trop désordre. Et le fait qu'il se clôture fin janvier ne devrait pas changer les choses. Finalement, le plus joli coup a quand même été réalisé par le Standard qui a mis en place un nouveau directeur général, l'ex-avocat Pierre François. Le juriste spécialisé en droit commercial devrait donner aux Rouches une ...assise de valeur qui pourrait leur permettre d'enfin réussir leur retour en force au plus haut niveau belge. Cela fait beaucoup de conditionnels, mais comment voulez-vous qu'il en soit autrement après des années aussi bouleversifiantes? Pierre François a hésité avant de nous accorder une interview car il n'avait -disait-il- "pas d'informations à communiquer". Son attitude est déjà un bon signe car il n'a pas voulu profiter de l'occasion pour se mettre en évidence. Il espère, évidemment, que son club demeure en dehors de toute polémique. Pourtant, statistiquement, il y a de fortes chances que sa première apparition dans Sport/ Foot Magazine demeure également la plus sereine de sa nouvelle carrière. A moins que le climat ne change à Sclessin. Vu le passé, ça ne semble pas évident. Mais sait-on jamais? Il ne faudrait pas, en tout cas, en profiter pour charger Alphonse Costantin de tous les péchés du Standard. Costantin n'a jamais eu peur d'être impopulaire. Quand il était arbitre, il commença par secouer tout le monde (joueurs, dirigeants, journalistes) avant d'être considéré comme l'un des meilleurs sifflets de l'histoire du football belge. En acceptant de faire le sale travail au Standard, il continua dans cette voie. Comme dirigeant, il pourrait selon nous sans doute rebondir ailleurs plus tard. En attendant, c'est lui qui aurait demandé d'arrêter les frais (il n'était pas joignable pour commentaires) et est donc -avec Robert Waseige- l'autre employé du Standard non actif. Un duo de choc pour renforcer Malines? Ce serait amusant! Cela étant, François était dimanche dernier le transfert le plus important du Standard et même du mercato belge. Un comble! Mais autant être optimiste et se dire que la grande majorité des clubs n'avait pas si mal travaillé en constituant leur effectif l'été dernier."Les dirigeants ont été corrects: ils n'ont pas promis monts et merveilles à leurs supporters"