LUNDI

Bonus... Malgré son contrat multi-clauses. Wilmots a gardé la valeur des choses : " Voir les Diables est trop cher pour les familles. " De fait, zieuter Andorre coûtera 30 boules : on peut voir l'Allemagne et la France pour 25, l'Espagne pour 20, la Hollande 15 et même le Portugal à son C7 gominé pour 10. CEO Steven rappelle à Marco qu'il est gentil, mais son domaine à lui, c'est le 4-3-3 des smalas, 100 % animé vers l'avant.
...

Bonus... Malgré son contrat multi-clauses. Wilmots a gardé la valeur des choses : " Voir les Diables est trop cher pour les familles. " De fait, zieuter Andorre coûtera 30 boules : on peut voir l'Allemagne et la France pour 25, l'Espagne pour 20, la Hollande 15 et même le Portugal à son C7 gominé pour 10. CEO Steven rappelle à Marco qu'il est gentil, mais son domaine à lui, c'est le 4-3-3 des smalas, 100 % animé vers l'avant. ...tracks. Bob Madou marque des points chez ses amis comitards de Laeken : son application-vedette Everyday Football gagne le palme au Salon d'Amsterdam. Panini festoie aussi, 150 millions de stickers se sont vendus grâce au Mondial des Diables. Avec ses copyrights, la Fédé aurait largement pu payer l'hôtel des femmes. Et les procès à venir ? Pêche aux moules. Fini de sourire pour Jérôme le rigolo : Nzolo rate encore ses tests, confisqué le sifflet. La fois d'avant, il faisait trop chaud. Ici, Jérôme s'est claqué à la fesse et a stoppé son intervalle. " Tout arbitre doit réussir ces tests doigts dans le nez ", dit Werner Helsen. " Au 3e test, la CCA va truquer ses chronos ", persifle Jan Mulder. On demande électricien. Le Lierse passe aux horaires flottants : Stojanovic met les entraînements à l'heure du match, les robots sont meilleurs programmés à l'avance. Avec des kick-offs à 14 h 30, 18 h et 20 h 30, la ménagère devra être souple sur l'horaire de la tambouille. On suera le soir au Lisp : " Mais pas question de se lever à midi ", précise Radzinski. Sauf qu'au centre d'entraînement, ils n'ont pas l'éclairage. Ils doivent se marrer, en Provinciale. Justice pour tous. Après 8 ans d'enquêtes et commissions rogatoires, la justice belge chope D'Onofrio : Luciano est renvoyé en correctionnelle pour ses passe-passe zarbis sur Mornar, Drago et Ciobotariu. 5 ans de taule qu'il risquerait, le Licio... Ou pas ? Verschueren est dans la charrette : " Comme par hasard, cette affaire a été déterrée juste avant les élections, ça m'a coûté 10.000 voix. " Et aussi l'immunité parlementaire ? Preud'homme et Pierre François ont négocié pour 9.000 et 19.000 sesterces. MPH se relaxe donc au golf du Télévie. Et le DG montois prépare la visite à Geel. Malvenue chez les Ch'tis. À Mouscron, Maître Misson n'est plus barbu et se prénomme Edward. Le Président Van Daele éructe sur la Pro Ligue et ses quotas de 6 Belges imposés par feuille de match : " C'est contraire au Traité européen, c'est du racisme anti-français. " Et si l'Excel n'a pas acheté du belge, c'est que les prix ont subitement doublés : " Notre réussite dérange ", éclaire le grand Calimero. Et Depardieu, il signe quand ? Demain 2020. Comment se qualifier pour l'EURO avec juste un tas de gravats nommé Parking C faisant office de stade, sans financement et dans la cacophonie grimbergo-fédéralo-flamande ? Alain Courtois le démontre en ressortant Grande Dis (80 sur 100) de l'examen chez Mr Platoche de Genève. Qui n'a posé aucune colle sur les bonus de Bob & Steven. Au milieu de Bakou, Jérusalem, Minsk et Stockholm, Bruxelles postule pour l'ouverture de 2020. 20 ans après, on rappelle Emile & Strupar pour torcher la Suède comme en 2000 ? Les petits papiers. Le cocktailbiture et baston n'a pas suffi, Okriashvili teste le passeport à trous. Visa périmé, le Genkois arpente l'aéroport d'Istanbul, bazar d'Ali inclus. Côté paperasses, mieux vaut recruter local : Pierre Denier est nominé Citoyen d'Honneur de Genk... même s'il est domicilié ailleurs - prends ça, Stijnen. Gare, Pierre : Rocco Granata, un chanteur de charme italo-limbourgeois, concourt aussi. C'est le Tonton à Steegen. Les Mauves lorgnent vraiment tous les titres. Top... 23 C4 annoncés pour son petit personnel, l'Union Belge dégraisse. Mais pas Wilmots : Juppé le fait Ambassadeur des Vins de Bordeaux. Elie Baup n'est pas venu : aux Girondins, le coach avait mis Marco à droite, le Kampfschwein n'avait pas kiffé. L'ex-chef coq des Diables a pigé le truc : comme Cornu, il attaque en justice. 75.000 rawettes qu'il réclame pour tous ses banquets perdus pour le Brésil. ... Chef. Elio et Barack sont plutôt mousse : Obama fait livrer à Di Rupo le bac de bière qu'ils avaient parié avant Belgique-USA. La blonde, y a que ça, Elio, pour oublier Charles Michel. Saisi par des obèses s'estimant stigmatisés, le Jury d'Ethique Publicitaire confirme la pub Basic-Fit. Manque de bol Marouane, la honte continue. Mais vouloir détruire un pick-up juste parce qu'il est mauve et garé devant un café rouche n'est pas bien : la Pro Ligue fait retirer le spot Toyota. Foule au perron. A Genk, Sir Alex 2.2 ferme l'entraînement aux fans, son CV en or sans doute : la preuve, Kluivert & Matthäus avaient aussi postulé. Au Lierse, Radzinski détaille les 60 CV reçus, parmi lesquels Sa Pinto, Ravanelli, Kohler et Tony Adams. Mais les moustachus briseurs de tibias et les anciens AA, Tomasz n'aime pas ça. Car foi de DT, le Lisp est une mine d'or : " Notre Académie abrite 3 futurs Souliers d'Or. " Avantage dehors. Beaucoup de bruit pour rien, De Keersmaeker se rejoue Shakespeare, banane en moins. Le marathon fédéral fait pshîîît, le duo comique Stevens & Bob sauve ses sketches et retourne se faire un tennis. Les bonus, les contrats, les petits ménages Bonka Circus et même les factures d'hôtel, on verra ça plus tard. En plus, ose Swâ, " l'hôtel des femmes, c'était aussi pour les amis. " Marc Coucke a bien rigolé pour son 1er Comité. Lisp X. Cinéma X au Lisp : Cyriac exhibe son torse de hardeur, Defour promeut le film de boules façon We Are Anderlecht, la police locale rédige un PV burné. Encore un chouette chapitre pour le recueil SMS de la fille du Laatste Nieuws ? La Ligue Pro promeut le don de sang Croix-Rouge ; rayon fair-play, faudra réexpliquer à Proto. Les réseaux à Tonton Duduche, y a que ça de vrai : Ngawa, un ex de Sclessin/St-Trond/Ujpest a surgi vers 19 h 50, exactement le peak de forme prévu par Stojanovic avec ses taf du soir en semaine. Juste dommage, les assistants cyclopes sur 2 pions mauves valables. MPH avait donc raison, un soir de derby brugeois : " Chez nous, les petits sont toujours avantagés. " Fallait l'oser. Carton plein. Ruytinx et Carcela se serrent la patte après Standard-Ostende, c'est au marquoir que la boucherie a eu lieu, avec Berrier en guest-star ex-rouche (3-5). Passé lui-même en semaine à l'Ice Bucket Challenge, Vanderbiest avait pourtant annoncé la douche froide pour Gaille. Sclessin reprend son vieux tube saisonnier : " Luzon, démission ! " : faut dire que le Crazy One a passé au brave Ono le coup de Mmaae un sombre soir mouscronnois au back droit. Les Rouches ont la pire défense de D1, heureusement Kawashima a son mariage avec Madame pour oublier tout ça. Et tout ça le soir de la mort de Milan Galic aka l'Homme de Bernabeu. Et Rijeka, c'est pas encore le Real. Tir... À Cercle-Charleroi, Mazzù est solidaire de Staelens : Lorenzo sauve sa tête, le duo Werner-Dussenne a gommé son passé hennuyer (1-0). 9 points en seulement 4 buts marqués : le roi du ratio n'est pas le Brugeois qu'on aurait cru, hein Mimiche ? Et si les Carolos portaient plainte vu qu'ils pouvaient aussi jouer en vert ? De son bistrot, Kevin Pugh flingue : " Carolos are back, mon oeil, on a promis des gars du coin, on ne voit que des Français de 2e zone. " Quoi, Charles Gérard Geraerts serait de Neuilly ? ... aux pigeons. À Zulte, rien ne va plus : avant-derniers, 7 matches que les Boeren n'ont plus levé les bras de la fourche. Contre Waasland, Bossut joue son Seaman, Baldé passe au but Celtic (1-4). Info au CEO du Gaverbeek, Dury a encore 9 ans de contrat. Contre Westerlo Malines fusille aussi, Gounongbe et McDonald s'en battent : le pichichi a sa 7e noisette, Sherjill son 1er pion d'après-moules marinières (5-2). Même ces dames s'y mettent : les Red Flames en tapent 11 aux Grecques. Qui, promis juré, n'étaient pas barbues. Énergie verte. À Genk, ils font une étude pour que la Cristal Arena soit le stade belge le moins énergivore. MPH le constate : Genk-Bruges se joue au ralenti, c'était " la faute au soleil qui rend l'herbe rêche " (sic). Malgré ses Latinos, le Club ne gagne toujours pas : son meilleur ennemi Boucaut a pourtant fait son possible, Gedoz était hors-jeu de 2 boulevards (1-1). Au même moment, Nzolo troque le sifflet pour le goujon : un ami l'a invité à la pêche. McLeish carbure toujours à la dèche : au moins les nostalgiques se sont vus jeunes, Oulare fils a foulé le gazon minier. Trois couleurs : bleu. La croisière s'amuse. Question d'ADN, Mouscron doit jouer l'attaque. À Gand, Chihab oublie les fondamentaux et dresse un mur, l'Excel plie au bout du chemin et cède son accessit (1-0). Lepoint s'est pourtant sacrifié : l'ex du Canonnier a suggéré à Coach Hein de privilégier un autre joker. Ou comment gagner sa place pour les 3 prochains mois. Malin, le Tof. À Courtrai-Lokeren, De Pauw boucle le week-end feu d'artifice en découvrant enfin comment buter (2-3). Le bigleux, c'était pas lui : Matton-le-daltonien s'est re-pointé à la pause, on a donc rechangé toutes les couleurs. Qui a dit que notre D1 était grise ? PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT