LUNDI

Com con. Entre com nulle & com absente, Genk a choisi : le club ferme les robinets, plus personne ne cause jusqu'au prochain coach. Dommage, on avait bien ri pendant 8 mois, entre Jacob taclant son service médical, Mboyo flinguant Been vs Ferrera, l'interdiction des calicots, le placard pour Simaeys-le-bavard, le pavé dans la véranda de Degraen et le boss Houben disant aux abonnés de la fermer vu leurs 40 % de réduction. Et les mineurs qui disaient que Ferrera était mutique...
...

Com con. Entre com nulle & com absente, Genk a choisi : le club ferme les robinets, plus personne ne cause jusqu'au prochain coach. Dommage, on avait bien ri pendant 8 mois, entre Jacob taclant son service médical, Mboyo flinguant Been vs Ferrera, l'interdiction des calicots, le placard pour Simaeys-le-bavard, le pavé dans la véranda de Degraen et le boss Houben disant aux abonnés de la fermer vu leurs 40 % de réduction. Et les mineurs qui disaient que Ferrera était mutique... Jeff, t'es pas tout seul. Anti-Goreux notoire, Duchâtelet signe quand même un Haïtien : de sa taïga, Réginal décrit Jeff Louis l'oiseau comme un mix Carcela/Mpoku, crête & crochet court donc. Le gus a commencé comme médian def : chouette, Luzon pourra le faire tourner en équipe A, B, C & D. Les Espoirs rouches prennent 1-10 contre Bruges. Le Femina redore le blason : 10-0 contre Cardiff en pré-Champions League. Mais l'aventure s'arrête juste après... contre Tel Aviv : même Gaille & Dana n'ont rien pu faire. Mouche du coach. Trouverun coach, le calvaire de Gunther Jacob continue. Après le njet de Vercauteren, Peter Maes et Huub Stevens font pareil. Tandis que Riga et Rednic font la file en salle d'attente. À Lokeren, Lambrecht louange l'éthique : euh, c'est qui qui a débauché Maes et Leekens jadis à grands coups de sacs Aldi ? Même Santos a postulé, la crise grecque ça blinde. Frankie fait croisière sur la Volga avec la presse locale : " Moi à Genk ? Du délire des journalistes belges. " Quelqu'un rappelle Emilio ? Punchline. Dury a enfin trouvé du punch, Zulte signe Messoudi, l'ex-boxeur d'OHL. Devant le comité, Mo a pris... 50 boules d'amende : dans le règlement, c'était soit ça, soit une punition de 8 matches, trop sévère pour le jury. L'argutie, c'est Maître Maesschalk qui l'a dénichée : le même qui avait prouvé pour Ruytinx qu'un rictus est très charmant. Dans la famille Judas... Semaine folle pourLuciano : après les 54 briques pour Mangala (moins un chouïa pour Wépion, Namur et... Sclessin), D'Ono Junior place Defour en mauve. Tout ça via sa boîte Robi Plus : presque Robby, parfait pour se faire aimer du CA mauve. " Dommage que je doive payer mon propre cadeau d'annif ", dit Vanden Stock, 72 chandelles et 6 briques de moins sur son livret BNP Paribas. Tiens, il avait pas 5 millions de budget-mercato, le Herman ? 7 mois plus tard, DG Herman a son Plan A, manque plus que Michy & Thorgan. À Milan, Mudingayi pleurniche : " J'étais le 2e choix d'Hasi. " ... je demande... Le p'tit tatoué qui juraitd'" aller dans les champs enc... les Mauve et Blanc " ravale sa bile et rejoint les " gros cous " (© 2008) de Bruxelles : le préposé matos de Neerpede a même préparé le dossard 16, juste pour gratter le matricule rouche. Après le Porto 40 ans d'âge, Steven repasse à la Jupiler plate : elle est toujours nulle notre D1, Tonton Willie ? Defour reste ambitieux : " Un pas en arrière ? Non, si je refais 2 pas en avant après. " Judas un jour, Judas toujours. Au moins Laura va pouvoir shopper avec Annelies & Jamie Lee au Westland. Et brainstormer ses chroniques pour La DH ? ... Steven. Sur Facebook, une page Anti-Steven Defour, tu as trahi tout le Standard récolte illico 213 likes. Duduche ne pipe mot, il retouche 150.000 pièces en contribution de solidarité. Van Holsbeeck précise : " Defour nous appartient à 100 % ", fini donc les Legos compliqués. Stefani complète : " Si Steven préférait Anderlecht ou le PSV ? Euh... le Real Madrid. " Big Dan est buiten. Au grand jeu du Qui trahit qui ?, Van Buyten tacle Defour : malgré sa promesse à Steven, Big Dan recule et dévisse ses studs. Ceux qui avaient réclamé la fermeture des frontières après une bourde face à la Mannschaft ne pourront plus déblatérer. Faute de Daniel, Oli bétonne le quota senior mauve : Deschacht rempile jusqu'en 2016. Son rival N'Sakala a reçu 2 ans de plus, assez pour repérer son pied droit du gauche. Ça se fête : Fabrice va se tatouer un Jésus sur le bide, comme son roi Beckham. Qui, lui, était bien droitier. 17 ans mais pas con : Tielemans veut bien signer au parc pour un an... mais pas plus, les vrais championnats attendent Magic Youri. On se refait le maillot. Les Diables ont leur nouveau maillot : c'est griffé Adidas, mais un petit fûté a repéré que c'était les fonds de cave 2013. Avec un blason dessus, c'est 85 euros au lieu de... 13,90. " On n'a pas eu le temps de faire mieux ", dit le porte-parole. Tous donc au Fan-Day d'Ostende avec les vieilles chasubles à mites. Et des Diables tout sourire. Évidemment. Sinon Cofidis stoppe son sponsoring après 7 ans : la Coupe avec ses finales Cercle-Genk et Lokeren-Courtrai, c'est vraiment trop nul. À Waasland, le club consulte les fans sur le nom de la mascotte : un truc bien flandrien, pour changer de tous ces transferts venus de nulle part. Signé... A Mouscron,le Standard fait son pont du 15 août et joue chair à Canon(nier) : rayon équipes B, le LOSC B est plus fort que Sclessin (5-2). Avec son Badri pleine charge et ce Langil mal-prénommé Steeven (allô Defour ?) jadis champion du 100 m de Martinique, la masure rouche ne pouvait que flancher. Mmaee est flan plus que flanc : notez, chanter faux avec un nom pareil... Watt & De Camargo n'ont monté le voltage que pour postuler au gala Paris Match/La Tribune du But de l'année. Et Jeff Louis s'est demandé où il a mis les studs. ... Steeven. Ciman poétise en mixed zone : " Il faut prendre le taureau par le cou " - logique, ce Standard est décorné. Puis jure : " Je me calme, puis je vais voir le Président. " Un tour à la Batte avec Dana et Roland, sûr que Gaille va trouver du talent à prix cassé chez le vendeur de peanuts. Eddy Janssis (Famille des Rouches) déprime grave : " Duchâtelet ne décroche plus quand on l'appelle, si certains supporters re-débarquent dans son bureau il l'aura bien cherché. " Bientôt, Roland revend vraiment. En voiture. Defour boucle son 1er entraînement, sur Facebook les anti-Steven sont 858 : tant de bruit pour si peu ? Pour se rattraper pour Van Buyten, Christophe Henrotay propose Legear, question de le relancer comme avec Vanden Borre. " Sans nous, Anthony finissait taximan ", disait Van Holsbeeck : de grâce, ne tentez pas le diable avec Jona. Avant d'avoir Kompany comme Président, St-Guidon piste à City son prochain back, Dedryck Boyata. Cherche d'urgence scénariste. À Charleroi, le scénario est connu d'avance : le Zèbre bute, relâche puis se fait manger le sabot, Waasland refait comme Westerlo (2-2). Même DJ Joss n'a pu aider sur ses platines. Et malgré l'entrée à 2.5 euros, les Storm Ultras ont pétrolé. Restons positifs : Mazzù a son 1er point... puis glisse à Mehdi que le mercato clôture dans 15 jours. Un petit coup de fil au frangin ? Place aux nouveaux. A Courtrai-Genk, Mboyo propose le but-tirage de tronche, sympa pour ses potes éperonnés. Et Köteles a la banane : chauffe tes gants Laszlo, Bizot a encore fait le sot, cette série noire est obscure (1-1). Avant Hull City, Lokeren raye le Lierse (2-0) : fan de Chevchenko, Abdurahimi rappelle qu'à Daknam, on renifle toujours bien les buteurs (Perbet, Malki, Finbogasson, Harbaoui, Dutra). À Ostende-Malines, le super-sub Ruytinx bute et exporte sa plonge pectorale (2-0). Avant d'aplatir le tibia à Cordaro. On ne se refait pas. Byzance-sur-Senne. Au Stade Machtens, John Bico réalise ce que Vermeersch n'a jamais réussi : de la mixité sur le pitch et vollenbak en tribune. 7.000 Turcs se sont crus au derby d'Istamboul avec les fumigènes et même l'arrêt du match. Galatasaray vient gagner pour les 50 ans de l'immigration turque, avec dans ses bagages Prandelli, Felipe Melo, Altintop et Sneijder - mais pas sa Yolande. Dommage que John n'ait pas rappelé Eden pour équilibrer en face. Je hais mon ex. À Gand-Zulte, Dury prend son passé pleine poire : Francky n'y a jamais connu la tête, Vanhaezebrouck y place ses Buffalos grâce aux lapins magiques sortis du banc (3-1). Preuve qu'il fallait bien choisir son camp : l'ex-Boer Kums a régenté et Conte (ex-Gand) fini à l'hosto. Même le rebelle Habibou a buté pour son cher Coach Hein, abandonnant aussi son péno au petit Milicevic. Cette fois, c'est sûr : Hein tient son année magique. Juste bien pour gâter les 13.279 abonnés, record historique à la Casa Louwagie. Defour gratiné. En terre hostile de Westerlo, même les fans mauves vomissent le mauve : avec " Defour zéro un jour, zéro toujours " marqué sur la banderole, Steven et sa Laura ont mesuré l'ampleur de la tâche. Et de 928 pas potes sur Facebook. Sur le pitch, Geudens Annys & Molenberghs se sont crus fils naturels de Thans & Toni Brogno en filant à 2-0. Pas de 6-0 cette fois : en 2014 le Sporting bute même sur péno, merci Youri (2-2). Milivojevic est inhumé sur l'autel de l'acné : Dendonder en tête, le milieu mauve avait 19 ans de moyenne !