LUNDI

Super-staff. Wilmots remplace la Fête des Secrétaires par la Journée de l'Assistant Fédéral : Willie est tout colère, il ne signe son contrat que si ses adjoints ont leur prolongation... bonus compris. Et aussi pour 4 ans, Marco ? " Oui... sauf que rien ne dit que, moi, je vais rester si longtemps. " Enchaînement accélération/petit pont/but impeccable : Willie empoche l'adoration à vie de ses mandais et rappelle aux bobos cravatés que le vrai boss à Houba Street, c'est lui. Si Bartje a besoin de conseils comme formateur...
...

Super-staff. Wilmots remplace la Fête des Secrétaires par la Journée de l'Assistant Fédéral : Willie est tout colère, il ne signe son contrat que si ses adjoints ont leur prolongation... bonus compris. Et aussi pour 4 ans, Marco ? " Oui... sauf que rien ne dit que, moi, je vais rester si longtemps. " Enchaînement accélération/petit pont/but impeccable : Willie empoche l'adoration à vie de ses mandais et rappelle aux bobos cravatés que le vrai boss à Houba Street, c'est lui. Si Bartje a besoin de conseils comme formateur... À Cayenne. On vous disait que le Pelé belge était un faux lent : Mboyo s'est fait flasher à 157 km/h avec sa Porsche Cayenne au retour d'un tout bon Lierse-Gand - on pige mieux son envie de rentrer vite. Manque de bol : en permis provisoire, Ilombe roulait sans accompagnateur ni assurance : il avait chargé d'autres plaques sur son auto. Crooner du fjord. Ogunjimi retrouve un foyer accueillant : après la houille de Genk, les tapas de Majorque, les boulets de Sclessin, les fausses factures du Kiel et les à-fond d'OHL, Marvin vire pêche au harpon et signe à Strømsgodset, le champion de Norvège. Le crooner y retrouvera Peter Kovacs, un grand échalas tchèque en qui le Lierse avait cru trouver son Koller. Avec pour Marvin, dès juillet, les préliminaires de C1 : ça vaut bien le Brésil, non ? On change. Daniel Renders aka l'homme aux 4 changements était bien l'idole cachée de Wilmots : Marco a changé 7 types, un de trop, face aux Luxos. Le match est déclassé : Lukaku perd ses 3 pions, Big Dan peut dormir tranquille, avec ses 10 boulettes il demeure pichichi. Januzaj & Bossut perdent leur unique cap, mais Sammy festoie : Casteels n'est pas réparé, les Boeren de Zulte auront leur mec en terrasse à Mogi Da Cruzes. Et tant pis pour Madame : déjà privée de la Crète avec son perdreau, Annelore voit le mariage reporté à 2015. Vivent les WAGS ? Alphabet mauve. En janvier, Van Holsbeeck avait même un plan C derrière ses A & B : Origi devait signer à Neerpede, Lille a refusé. Dominique D'Onofrio a dû croiser le petit Gillet, jadis, au Standard : Guillaume est cité au Metz du duo Cartier-D'Ono. Et Wasyl a vraiment St-Guidon dans la peau : il tatoue le blason sur son mollet droit. Côté Witsel. Un Mars, et ça repart. Comme notre Willie, Vanderhaeghe promeut la Journée Nationale du T2, le voici T1 à Courtrai : son tarif à lui, plus de 700 boulettes de bonus mensuel. La veille, VDH becquetait au resto de Zellik avec Hasi, un ex-rival-tracteur au parc, pour faire T2 mauve. Dommage pour lui, souvent le T2 y devient T1 : pas vrai, Frankie, Ariel, Besnik ? Hasi ne pourra pas dire qu'Yves l'a utilisé pour gonfler les enchères : Besnik a fait pareil en janvier à Malines. Comme T2, VDH prend Custovic : pour 1 Mars et 2 Snickers ? On tourne. L'animation reste garantie au réseau Duchâtelet : Bob Peeters veut Buyens à Charlton, Bulot refuse d'y aller... et Henrotay contre-attaque pour rupture de contrat abusive - avec Michy, rien n'est jamais simple. Riga refuse de diriger les académies du réseau : " Je suis T1 dans l'âme. " Et file donc à Blackpool retrouver Faris Haroun... et la légende de Stanley Matthews, le héros local. Jaune toujours. Toujours le sens du détail et de la délicate attention, notre Willie : avec l'hôtel La Réserve (Knokke), le coach pensait sûrement à Mignolet, Ciman & feu Simons. Il a aussi hérité des tarifs de Dick Advocaat : Sud-Presse calcule 24.900 euros pour la note de 3 jours, CEO Steven va encore déguster au CA. Wilmots soutient le savoir-faire belge : après D'Hooghe pour causer des vaccins sur place, Willie invite De Bleeckere. Ref Franky a expliqué que la suspension venait après 2 jaunes : bonne info, des fois qu'Al Oweiran repasserait. Et qu'un strip-tease maillot valait une jaune : " J'étais pas au courant " a commenté Witsel. Pas de chapelet tatoué donc pour les midinettes. Hans, zwei, drei. La rumeur enfle, Bruges va lâcher 5 briques pour Vanaken qui, le morveux, se dit tenté. " C'est fini le temps où on vendait pour des peanuts " coupe Willy Reynders, porte-parole du marchand de pneus local. Faute de grive, voici le merle carioca : Fernando Menegazzo annonce qu'il vient au Club, MPH a aimé son crochet... à Al Shabab. Carglass remplace. Vive la grande brocante montoise : Angeli est libre sans dédit - prends ça, Tim Matthys. Et Dury zieute Ntambwé, en qui il voit le nouveau Malanda : un badge pour Brice à la muscu, stp Francky. Après son audit, Pierre François va jouer vitrier : les Vérandas Willems arrêtent, sept ans de malheur. Carglass kiffe la D2 ? Yes we can. Entre un dîner du G7 avec Obama et un sourire crispé à De Wever, Di Rupo fait dans l'essentiel : à Westkapelle, il dribble les 2.500 aficionados et aligne les selfies avec ses amis Diables. Le soir, les Diables filent au basket voir Ostende-Alost : De Bleeckere a expliqué que les hands étaient permis. Plan mobilité. Brussels Airlines termine le flocage de l'airbus des Diables : on a même pris un jardinier pour faire l'allée centrale en gazon synthétique. Et cette fois, Melchior Wathelet n'a rien bougé à son plan de survol. De Lijn, les TEC flamands, met en circulation un bus 100 % noir-jaune-rouge. À Charleroi on a le bus, pas le chauffeur : le Sporting passe l'annonce sur son site, il faut un type pour piloter à la reprise des entraînements. Sûr, Wilmots a le n° de son ex-chauffeur. Côté camping de Rio, c'est pas la joie : 500 Belges ont réservé... pour 2.500 places prévues. Heureusement, y a pas que le Grand Jojo : 34 ans après sa Danse des Canards, JJ Lionel revient avec Encore un p'tit goal, 100 % samba-bossa nova. Chouette alors. Chat noir. Un an après une 1re offre, M'Buyu accroche le second train qui passe : l'ex-DT montois rejoint Anderlecht en scout. Pour durer longtemps et éviter le classement vertical des rapports, le devancier Mommens aura de bons tuyaux. DG Herman n'est pas superstitieux : le Brussels et l'Albert, les 2 précédents clubs du bon Dimi ont chuté en D2. DG Herman est enfin délaissé du buffet Veselinovic, recasé à la brocante serbe de Malines. Petit coeur. Après Fadiga et Van Loo (Malines), le Bar Jupiler promeut toujours le défribrillateur cardiaque : Westerlo signe Evander Sno, un ex-espoir d'Ajax et du Celtic qui avait fait un infar en match. Sûr, Herman Wijnans veut stimuler la prévention en sa Ligue Flamande. Van Wijck, qui rempile comme T1, est prié d'aller mollo côté gueulantes. Top Chef. Le cuistot des Diables embarque en premier pour le Brésil. C'est nécessaire : l'envoyé spécial du Nieuwsblad photographie l'hôtel de Mogi Da Cruzes, le resto et la cuisine sont toujours en chantier... Par bonheur, le chef local montre ses spécialités belges : le croque, les crêpes... et le gratin dauphinois. L'ex-cuistot des Diables pleurniche toujours : " Depuis que Wilmots m'a écarté, je suis dans la dèche, j'ai décliné tous les mariages et formations pour juin-juillet, le foot c'est chacun sa gueule. " Oui, et alors ? Grande bourse... À Belgique-Tunisie,Hazard échappe à la tournée cheeseburger promise en cas de but : en hommage à la bourse Panini avant-match, Super-Sub Mertens a fait double gagnant et servi le grill (1-0). Les figurines Witsel & De Bruyne restent prisées : sans leurs cadors, les idées étaient congelées. MyPanini.com a bien fait de produire un Origi pour l'album : Big Divock avait la bougeotte, Romelu et sa cheville surgelée peuvent cauchemarder d'être échangés. Ciman est titulaire chez Panini, toujours pas chez Willie : 32 mois qu'il attend de jouer une toute petite minute. ... d'échange. Long Couteau a mal vieilli : pour séduire son amour de Willie, Leekens avait promis de tacler la 1re semelle tunisienne. Mais le félon n'avait rien dit sur la grêle : avant de gagner l'hiver brésilien, les Diables se font torpiller du ciel, même au Zenit Witsel " n'avait jamais vu ça ". Mister 90 % a adoré son retour dans le blizzard belgicain : " Je suis content de retrouver mes Diables et mon staff. " Prends ça, Marco. Et d'analyser le scouting belge : " Nous, pour préparer l'Algérie ? On ne joue pas du tout comme eux. " Re-prends ça, Marco. Tif-tof. Un ultime tour chez le coiffeur, et on les confondra vraiment : la Juventus voit en Tielemans un clone de Pogba et a 7 briques pour Magic Youri. Bruno tourne définitivement chevalier teutonique : cité à Hoffenheim, il l'est aussi au Red Bull Salzbourg, où Thans sert toujours les cocktails. Faudrait juste réussir la visite médicale, une vieille hantise mauve. Hasi aurait trouvé son T2 " expérimenté " : il s'agirait du coach... des U17 de Neerpede. Besnik n'a pas voulu Walem, qui avait postulé : trop risqué pour Hasi ? Le Roi, la Loi, la Liberté. Dernier bain de foule des Diables avec les fans... et un Roi déprimé : avant le poulet-compote-Chamallow pour les 80 piges de Papa Berre, Philippe s'est glissé sur la photo avec Madame et les marmots. Expert ès Princes, Vince The Prince a enchaîné les intés pied droit avec sa consoeur Elisabeth. Mieux renseigné, Witsel a goûté les jongles du Prince Gabriel : Willie a tout noté, il tient son 1er sélectionné-surprise pour le Mondial 2026 itinérant, moitié Chine, moitié sur la Lune. PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT