LUNDI

Syndrome Knysna. Les Diables ont leur slogan sur le bus au Brésil : le jury FIFA a choisi " Attendez-vous à l'impossible ". Souci, les experts ont foiré la traduc flamande : Ultras montois à la banderole, vous n'êtes donc pas tout seuls. Pour l'Allemagne, la FIFA a gardé Un pays, une équipe, un rêve... frère jumeau de l'hitlérien Ein Volk, ein Reich, ein Führer. Depuis Knysna, on sait que les bus portent la poisse.
...

Syndrome Knysna. Les Diables ont leur slogan sur le bus au Brésil : le jury FIFA a choisi " Attendez-vous à l'impossible ". Souci, les experts ont foiré la traduc flamande : Ultras montois à la banderole, vous n'êtes donc pas tout seuls. Pour l'Allemagne, la FIFA a gardé Un pays, une équipe, un rêve... frère jumeau de l'hitlérien Ein Volk, ein Reich, ein Führer. Depuis Knysna, on sait que les bus portent la poisse. Yes, coach. On peut être le n°1 et jouer la cave des PO1, Peter Maes est élu Coach de l'Année. Hasi est devancé par Vanderbiest & Mazzù, 2 peis sans licence : le bonheur est dans le pré des PO2. Bizarrement, pas de trace de Van den Brom. Maes donne sa méthode : chaque mercredi au marché de Lommel, il boit avec le poissonnier une liqueur camomille & coriandre, une recette... des Nazis. Sur le sexe avant-match, Peter est open : " Chacun son truc, moi je m'abstenais car je ne me levais plus après. " Gênant pour un gardien. Par lettre, Roger Lambrecht félicite Manchester City pour son titre. Manolo Pellegrini likes this. Donjon Dragon. " Je frissonne en voyant le blason du club ", dit Beugnies, néo-coach montois. Car malgré ses 78 pions pour le Mambour, Didi fut Dragon avant d'être Zèbre : " Il reste des bouts de ma peau dans l'herbe. " Papa Dante postulait T1, Fiston Loris y sera n°10 : Maman habite pas loin, plus besoin comme à Lommel de se faire montrer les recettes sur Skype. Un Divock... " J'ai écouté mon ventre " : Wilmots est ventriloque, Origi dribble tout le monde vers Rio. Clair, Verheyen s'est montré meilleur lobbyiste pour ses U19 que Walem pour ses U21. Le T1 lillois s'étonne : " Divock n'a pas du tout le profil de Benteke. " Chez Unibet, Origi était coté à 15/1, mais Willie a raté la vraie timbale : les frères Mpenza valaient 500/1... et même Goots et Severeyns. Panini commande illico des figurines Januzaj & Origi. Une école de Borgerhout les interdit : à la récré, les échanges tournent aux trafics de monnaie. À Genk, Vossen relativise : " Je pars au Brésil... en vacances. " Batshuayi est moins zen : il ressort de l'Aca le bras en sang, une vitre aurait subi sa déception. On évoque même une baston avec Van Damme : 4 semaines enfermés à Mogi Da Cruzes, qu'est-ce que ça aurait donné, ces deux-là ! ... et un divorce. Wilmots enterre Simons et sauve Ceulemans : le Caje garde son beau record de caps. Le Breydel éructe : zéro Gazelle en grand tournoi, le Club n'avait jamais vu ça depuis 1954. Sur Twitter, le porte-parole Klaus Van Isacker traite Willie de faux cul. Miss Meunier embraye, Elke Clijsters n'a rien moufté : n'est pas Miss Nasri qui veut. Oui, Youri cause. Ce garçon a donc une voix, Tielemans est élu Espoir de l'année et cause enfin : " Je rêve d'imiter Kompany. " Un an de répit pour DG Herman : " Je veux mon diplôme avant de partir. " Jean Kindermans met la pression : " Youri doit viser le prochain Soulier d'Or. " Malédiction comprise ? Pour postuler, Simons dépassait la limite d'âge. Et Klaus n'a flingué personne. Com... La nuit porte conseil chez Sinter-Klaus... et aussi le martinet des chefs : le twittomane s'excuse, son pouce a dérapé, son tweet était privé. Hilarité garantie aux prochains ateliers-com des Gazelles. Sinon, Bruges assure l'avenir : on va pouvoir payer son curryworst par Maestro, le wifi sera gratuit au stade. Et sans Klaus pour surveiller les bugs. ... con. Non, Bruges ne sera pas tout nu cette saison : Ryan est le Gardien préféré de ses pairs. Klaus défend Simons, Castillo il s'en fout : pas de Mondial pour le Zlatan chilien. Sur Facebook, Bruges a 150.000 fans. Anderlecht 300.000. Caramba, encore raté. Quoique : l'été venant, Vanessa Hoefkens vend ses strings et soutiens sur Facebook. 1147 likes que ça a fait. Une place en cellule. Plus aucun risque de jouter dans un Heysel creux, la Fédé rempile au Stade Roi Baudouin jusqu'en 2019 : chauvin mais pas benêt, Courtois a fait monter le loyer. Pour le Parking C, Bruxelles clôture l'appel d'offres : dans les 4 candidats, on trouve Besix (Anderlecht) et Ghelamco (Gand et Feyenoord), ainsi que le gars du Stadium Nord (Lille) et celui qui a rénové Bernabeu... et prépare la prison de Haren. Parfait pour les futurs hooligans. José qui ? Comme l'an passé, Zulte joue marchepied du champion : Anderlecht pète le beau brevet des Boeren... malgré Mourinho venu tâter le col d'une Petrus et, accessoirement, zieuter Mitrovic - et Tielemans ? Vicieux, Nuytinck a même moqué Bruges en refaisant une Meunier (1-2). Silence sur le Twitter à Klaus. Bruges-la-morte. La scoumoune Dehaene sans doute, Bruges prend les claques à Genk : Emilio sans pitié pour son ex-chef arabe, Bart attendra 2015 pour son fantasme de titre - 10 ans après le dernier, ça fait rond comme chiffre. Mboyo a flingué pour ses potos du Parc Eléphant de Neerpede & Sclessin. Au futur Trophée de l'Auto-but, De Bock égale Meunier, avec effet rétro (3-2). Clément fait son MPH : " Genk a été motivé par des primes extérieures. " Sur Twitter, @klausvi se réveille : " Lonesome Day. My City of Ruins. " Vite fait. À Lokeren-Standard, rien de tel qu'un bon vieux rush précoce de phase classique pour garder l'illusion : De Camargo bute après 52 secondes, de quoi oublier une non-sélection. Juste pour freiner Harbaoui vs Basthuayi, Opare a glissé son orteil avant Hamdi (1-3). Michy ne s'est pas tranché les autres veines. Formule-menu. Après son Soulier d'Or, Thorgan Hazard est aussi le préféré des confrères : le Footballeur Pro gagne sur son aîné le pari-resto, Eden paiera car c'est lui le plus nul au ratio buts/assists. Et sans Bico qui se console en piquant les douches tièdes & pizzas raides à Vermeersch : le White Star file à Molenbeek. Osons. Encore l'effet Hasi, Anderlecht soutient la PME la plus innovante : le vainqueur gagne son nom sur le maillot pour un match. Le Sporting vantant les winners : DG Herman a bien fait de geler le truc durant l'ère Van den Brom. Dont le C4 se négocie encore : cité sélectionneur de la Grèce, Lange Johnny ferait traîner... car une signature ailleurs fait baisser son dédit. Armenteros revient de Feyenoord cet été : ouf, Johnny n'est plus là. Gillet et Kljestan sont cités à Genk : Ferrera veut sans doute de la vitesse au milieu. On ira tous... Trop chouette, cette formule des PO2 : sa finale fait 3 vainqueurs, Ostende, Courtrai et même Zulte. Ovono émerge de 16 tirs au but, la direction courtraisienne épargne les 2.916 euros de prime, les gars de Zulte peuvent partir à Torremolinos. Même Ceulemans, venu pour le kick-off, a louché à l'aise le galbe des pom-pom brésiliennes. Dites 33. En phase, Lokeren avait chipé 6 points aux Mauves, mais les play-offs c'est du sérieux. Anderlecht refait en mieux le coup des Rouches de D'Ono en 2009 : une " saison de transition " et un mercato " plans A-B-C " comme ça, Président Roger en redemande. Boucaut compense juste ce qu'il faut, les Mauves laissent buter Harbaoui pour flinguer les Rouches et Michy avec (3-1). 1er triplé mauve depuis 93-94-95 : oui, Coach Besnik tient plus de Boskamp que de Van den Brom. Et Michou peut parader avec sa nouvelle crête Mitrogoal. Play-down. Après le maintien calculé sur 3 ans de Roger Lambrecht et les points réduits aux 2/3 d'Ivan De Witte, Anderlecht impose le concept du loser gagnant : les Mauves ont pris 3 points... de moins que les Rouches. Malgré Carcela contre Genk (1-0), Sclessin se noie au Port de Liège : promis, l'an prochain, Guy Luzon garde ses victoires en série pour la fin... s'il n'est pas au goulag d'Ujpest d'ici là. Soudain amnésique sur la remontée des Witsel & Defour, De Sart torpille : " C'est la faillite des play-offs. " Je ne vais plus à Rio. Le Brésil, le titre et la penne de pichichi au bac : Batshuayi rejoint Simons pour le remake d'une " Semaine Infernale ". Côté tranchage de cubitus, c'est Proto qui s'y colle : le vitrage se nommait De Pauw, adios Brazil. Silvio pouponnera son futur 3e ket, Bossut loue Notre-Dame et son assurance-annulation : Sammy verra le Christ Rédempteur car Casteels aussi est blet. Comme Silvio, Vanden Borre a aussi quitté plus tôt : Breloque du Mauve 2014 et biscotte rouge pour barbecue printanier sous le bras. Le bon Mbaye. À Bruges-Zulte, le troll Eidur bute puis rejoint ses fjords, MPH va rester " pour ce trop beau public " - prends ça, Gretarsson (2-0). Mais ajoute : " On n'est pas à notre vraie place. " Laquelle donc ? Ward Van Hoecke, un Brugeois de Chicago, a volé 6.500 km juste pour ce match... du titre : personne ne lui a dit ? Démobs depuis la marée haute ostendaise, les Boeren saluent leur Leye : " Avec moi, on aurait pu être champion. " En toute modestie. L'appel du Leko. Ruytinx parti, on souhaitait presque le salut des sympatoches Louvanistes. Satanée malédiction des PO3, OHL bascule en D2 : ce Leko était donc fieffé menteur, lui qui garantissait le maintien " à 100 % ". PAR ERIK LIBOIS - AUSSI SUR VIVACITÉ ET WWW.RTBF.BE/SPORT