LUNDI

Tous au Népal. Malgré ses coiffes de hardeur et ses épaules de livreur de piano, Mitrovic kiffe les violons à Wolfgang. Dans une interview à Mozzart Sport, un maga serbe, le 9 mauve confirme qu'on le courtise : " Et le Real, qu'est-ce qu'il attend ? " Najar est aussi sur enchère : " Pour mon contrat, je verrai après le Mondial. " Gare Andy, avec le Honduras, la branlée n'est jamais loin si Victor Bernardez joue avec. Le Népal festoie, Bima Gharti Magar (16 ans, 59.104 amis Facebook) a gagné un test à Neerpede : " C'est la chance de ma vie. " Confirmé, St-Guidon ne passe pas l'Himalaya.
...

Tous au Népal. Malgré ses coiffes de hardeur et ses épaules de livreur de piano, Mitrovic kiffe les violons à Wolfgang. Dans une interview à Mozzart Sport, un maga serbe, le 9 mauve confirme qu'on le courtise : " Et le Real, qu'est-ce qu'il attend ? " Najar est aussi sur enchère : " Pour mon contrat, je verrai après le Mondial. " Gare Andy, avec le Honduras, la branlée n'est jamais loin si Victor Bernardez joue avec. Le Népal festoie, Bima Gharti Magar (16 ans, 59.104 amis Facebook) a gagné un test à Neerpede : " C'est la chance de ma vie. " Confirmé, St-Guidon ne passe pas l'Himalaya. Ça se Corse. La guigne des PO 3 sans doute, la famille Lorenzi loupe pour 280 voix la mairie de Lucciana en Corse : le père et les 2 frangins tiraient une liste d'opposition. Gregory a juste soutenu, il a de la fricadelle louvaniste au menu. Sandro Tardio, le buteur des U21, est en test à l'AC Milan, chez le coach Pippo Inzaghi. Selfie compris : Sandro se cliche avec El Shaarawy. Et pas Balotelli. Zizou le Zèbre. Marcinelle, l'eau froide, les chaudières foireuses, au pays Noir c'est bien fini. Mehdi Bayat a un sponsor pour le centre des jeunes, avec astro 17e génération et internat sans filles qui passent par derrière. Mehdi s'est inspiré de Cannes : " J'y ai grandi, Zidane en est sorti. " Tainmont adore le cuir Jupiler : " Je re-visionne tout, je viens de finir Bruges-Lokeren et Genk-Zulte, ma femme me laisse faire. " Un ange qu'on vous dit. Il est frais... 1er avril oblige, les footeux passent au poisson. Meunier s'annonce au Mondial avec le Luxembourg : en Interbanques alors ? Une télé flamande révèle qu'Eden est papa d'un 3e prénommé... Par - rien à voir avec Zett'. Ému par le drame des Borlée, Wilmots engage Jacques comme T3 au Brésil. Et le N-VA Jos Garnalen (traduction : " crevette ") annonce des Diables flamands à l'Euro 2016, la FIFA a donné la dérogation comme pour l'Ecosse. ... mon poisson. Pour Sport-Foot Mag, Mogi Bayat remplace Van Holsbeeck et rameute ses canassons Soumah, Beleck & Belhocine pour redresser Saint-Guidon. Duchâtelet est inquiet, du gazon pousse au Stayen, il se console en rachetant St-Etienne... avec Courtois & Witsel en 1es recrues. Bob Waseige commence comme conseiller de Barchon, il a croisé un comitard dans une expo de pipes. Et le futur Député Thans se donne des ailes, Benoît va scouter pour Red Bull Salzbourg. Mais ça, c'est pas du Poisson. Maître Mehdi. " Comme avocat, j'ai de l'avenir " : Carcela ressort hilare de la Fédé malgré ses 3 dimanches pour le kata sur Anthony cool à l'aise. Le président n'a pas voulu du papelard de Pierre Locht... surtout que Duduche l'avait signé - un truc très mal vu à Houba Street. Le régime passerelle du boss marche aussi pour Israël : le kibboutz national zieute Jos Beckx, le coach de Kawashima. Qui précise : " A chaque match, je progresse de 3 %. " Même au Gaverbeek ? Viva Brazil. La sélection du Brésil est signée Panini : l'album n'a mis que 17 joueurs... et pas de coach. Encore un coup à Leekens ? Élu Rookie d'Europe par la Gazzetta, Januzaj ne figure pas non plus... malgré ses jambières noir-jaune-rouge. Thibaut Courtois a bien négocié comme visage des chips Croky : " Vu le cachet, on devra vendre beaucoup de sachets ", râle le commercial. Voir Rio, puis mourir. Bongo Circus dévoile ses films des Diables : Eden arrive une heure en retard, la faute à GMT. Ou au Boss Vince ? À Legear jadis, Kompany avait fait gober un décalage horaire... de 15 minutes. Le film montre aussi Stijn, un quadra cancéreux qui veut voir le Brésil... et puis mourir. Le plus tard possible : une vraie raison d'aller en finale. Moins de vernis pour nos Red Flames qui partagent en amical... contre les U15 de Diegem : " On a fait tourner l'équipe ", dit la coach. Roqi 6. Najar paie 120 boules au préposé matos : à l'entraînement, sa frappe a fait pleurer une fillette, Andy lui offre le ballon maudit. Une télé chinoise a tout filmé, elle scoute la Belgique avant le Mondial : il y a donc des Diables mauves ? En tout cas des papas rikikis : De Zeeuw accueille sa petite Roqi... déjà tweetée avec un polo rose de sa ligne perso. Roland est top. Au Laatste Nieuws, Duchâtelet cause de sa jeunesse : " Mon père était gendarme, à 16 ans je faisais de la danse classique, le foot n'était pas mon truc. " Ah bon ? Le patron décrit aussi ses règlements d'entreprise : " Ma première directive aux employés est... d'être heureux au travail. " Le bonheur est aussi dans l'Ultratop : Viva Standard est 10e - prends ça, Beyoncé, U2 et Axel Hirsoux. Et bientôt Stromae ? Adios Brazil. Panini doit réimprimer, Bongo Circus tout remonter : Benteke se pète le tendon, Big Ben ne tintera pas sous le Christ Rédempteur. Batshuayi chipe les vignettes à Willie et brûle les doubles du grand Cri-Cri d'amour : à Mogi Da Cruz, faudra juste plus faire monter les fillettes dans la chambre. La presse flamande pousse son talent pour l'aventure The Voice Brazil, un certain De Sutter... qui affiche 12 minutes en Diable y a 5 ans au Qatar avec Advocaat. Droit de réplique au Sud : Le Soir propose Pollet. Avec pourcentage pour Mogi ? Nom d'une brique. Jean Wauters décède à 91 ans, c'était le boss du Standard après le prurit Waterschei. Avec à la clé la Coupe 93 contre Charleroi, Costantin lui dut sa place de DG rouche. Et une fin de vie des casseroles au pied : 20 millions avaient filé du Village Reine Fabiola. Du taf. Bruges communique : après avoir reçu les patrons flamands Verhaeghe paie à ses jeunes des camionnettes neuves, Tchité fait arbitre pour un tournoi scolaire... et Madame Refaelov reçoit ses escarpins dorés (talon : 11 cm) gagnés comme WAG 2013. 13 joueurs viennent bosser malgré leur congé, Hasi réplique : " Chez nous aussi, mais on n'en fait pas un foin. " Même sous van den Brom ? Ou quand Praet a un Bongo avec Madame à Lille ? Bêtes noires. Le speaker de Zulte sévit encore : " Après Obama, bienvenue au Standard. " Pas de Yes We Can, les Rouches cumulent les syndromes : Vande Velde comme ref et Kawa qui re-chasse les mouches, tu parles de bêtes noires. Sylla joue Lee Harvey Oswald sur Ciman, le Standard tombe au Cimetière de Waregem (2-0). Transparent... comme d'autres, Carcela se croyait déjà suspendu. Ce sera à Genk, Mehdi. Et Dury de recauser titre : fameux, ces Boeren. En roue libre. Avant de se croiser à Genk, Maes et Ferrera le font déjà à Lokeren : De Pauw lance les vendanges du 1er Cru Daknam, le Racing repart miraculé (1-1). À défaut de cogner au vestiaire, les mineurs l'ont fait sur le pitch : pour le jeu, on attend encore. Boudeurs, les fans ont préféré voir les U16. Plan à 3 ans. Pierre François creuse son audit, Leone rassemble ses feutres et boîtes à cigares, Lommers commande corbillard, fleurs & couronnes. Comme chaque 3 ans, Mons reluque sa chère D2 : Robson, du dos et du front, a tout buté tout seul, Geraerts a défendu de la semelle le label spécial boucher d'OHL (1-1). Au moins, on entrait gratos à l'achat d'une Province. Façon IMAX. Gladiator adore les PO2, contre Courtrai Dewaest bute encore (1-1). Et rêve d'Europe : " On ne veut pas partir en vacances. " Dans l'autre sommet Ostende-Waasland (0-0), Coosemans célèbre 5.000 minutes dans les bois, Coucke son 1.800e abonné. " Comme au cinéma, les gens peuvent choisir leur place sur tablette ", dit le CEO-tweeteur. Psy dépressif. Pour son retour au Lisp Sels perd son slip, Gand son reste de dignité (1-0) : " On est trop faibles pour les PO2 ", chantent les fans. Le psy De Witte a perdu la main, même la menace d'entraînement jusque fin mai n'a pas servi. Redniks attend son C4 : la veille, il a même brossé le point-presse... car sa fille atterrissait à Zaventem. De Mos le secourt : " A Gand, même Guardiola n'y arriverait pas... " Staelens peut tout perdre, il ne craint rien : contre Malines, le Cercle ouvre sa tribune pour aveugles, les autres non plus n'ont rien vu (0-1). Sur l'E40, Vercauteren a surtout zieuté vers la Ghelamco. Mauve pâle... Tout arrive : le Standard remercie Anderlecht... et Bruges, sa tête est sauvée. DJ Vinz aux plaquettes, Baseggio & De Boeck au kick-off... et la 6e bière gratuite : le Happy Hour paie au parc, Anderlecht pique la mobylette de Cancellara dans le Vieux Kwaremont et étouffe la MPH Factory. Tielemans torpille à 113 km/h, Cyriac fait Double Zorro (3-0). Kouyaté bouffe tout au 6, Najar pète sa vO2 max à De Bock, devant Willie Vanden Borre gagne sur Meunier la guerre des backs. Dingue, Mitrovic a même couru pour les autres et Deschacht tenté la talonnade. ... à mauve pétant. Même Hasi a osé l'audace, le 4-4-2 mauve relance les appétits de titre : sauf qu'il y a aussi des matches en déplacement... MPH en a mis du snus dans ses crolles, Verhaeghe écrasé son fauteuil VIP : même le changement de maillot à la pause n'a rien changé, la Gazelle avait oublié au Breydel son Sweat & Glory. Qui a dit que les play-offs étaient rasoirs ? Qui veut venir ? Casteels s'est pris pour un grand Black : jambe brisée, Koen rejoint Benteke dans la soute pour Rio. Proto rappelle qu'il est dispo, pas sympa pour Madame qui doit accoucher du 3e en juin. Et n'oublions pas Bailly : " Le Brésil ? Oui, j'y pense... "?