LUNDI

Plan C ? Après l'échec du plan Michy-Thorgan-Defour, Van Holsbeeck avait avancé un plan A bis avec Vanaken dedans. Faudra encore attendre : " Je reste à Lokeren ", dit Hans. Qui, sur le plateau de la VRT, révèle que 2 ans plus tôt, il était dans le public en pâmoison... pour Bob Peeters.
...

Plan C ? Après l'échec du plan Michy-Thorgan-Defour, Van Holsbeeck avait avancé un plan A bis avec Vanaken dedans. Faudra encore attendre : " Je reste à Lokeren ", dit Hans. Qui, sur le plateau de la VRT, révèle que 2 ans plus tôt, il était dans le public en pâmoison... pour Bob Peeters. Ça va être... Stéphane Demets (T2 Mons) revient de Marseille pour sa Licence Pro. À Chelsea, Mourinho avait refusé : faudrait dire au Special One que l'ex-asperge molenbeekoise avait griffé Besiktas avec Vandereycken en 96. " Un vrai Club Med ", dit le gaillard de La Canebière : au Tondreau, après une telle moche saison, on cause en expert. ... ta fête. Ce jaloux de LouDeprijck flingue Stromae : " Son hymne des Diables, c'est du brol. " Précision : l'ex-planteur de bananes hollywoodiennes avait son Disco Samba programmé pour la campagne, puis la Fédé a bifurqué. Pour une fois, Bart De Wever calme tout le monde : " Stromae peut chanter en swahili, je m'en fous, les gens voteront quand même pour nous. " On parie ? Pied... Michel Renquin en rêve aussi, l'ex-Diable Rouge s'engage au Parti Populaire : éternel back gauche virant aujourd'hui (très, très) à droite, l'Ardennais est resté polyvalent. Et la météo à RTL-Tvi, ça ne te tentait pas, Mich' ? ... contraire. Venu de la gauche, Nzolo s'arrête, lui, au centre humaniste. Car si, grâce à la CCA, Jérôme a eu très vite son badge UEFA, le PS a dit non pour une place à l'Europe. Le roi du sourire-sifflet avance le mercato et file au cdH : gare aux hors-jeux de position. Avec Luc Wouters, maïeur de Lummen, ça va causer politique aux footings CCA de Leuven. Textile coquin. L'Avenir nous apprend qu'avec Klinsmann, Wilmots sera le seul coach à tweeter durant le Mondial : qui a osé dire que Willie (51.402 followers quand même) est un ancien Belge ? Dépouillée par les voleurs, l'Union belge refinance sa garde-robe avec le public : face au Luxembourg et à la Tunisie, les numéros de dossards seront agencés avec les 138.000 mini-photos postées par les fans. Gaffe à la doublure : les bracelets distribués en finale de Coupe cachaient un fil d'acier, sur internet un fan a même tranché son steak avec ça ! Ta fête. Depoitre explique pourquoi Ostende le croit bon vivant : " J'habite dans la rue des cafés. " À Gand, la balance ne sert quand même pas, Lolo signe donc en Buffalo : le psy De Witte va pouvoir tchatcher avec un ingénieur commercial expert en notations Triple A. Ou avec un flemmard batave ? " Si Rednic part, oui Van den Brom m'intéresse. " Gand, une saison formidable. Stars and strikes. Tout juste retraité d'Appelterre, Sonck se voit déjà coach... de Genk. Pas sympa pour Emilio : " J'ai le virus en moi, j'ai déjà entraîné... les Red Flames en finition. " Le soir, le Racing couche les quilles avec 160 fans au bowling de Diepenbeek. Qui, pour une fois, sont venus sans banderoles anti-direction. Même que Pelé aurait cadré ses spares. À gaille. Duchâtelet développe sa théorie paradoxale du Comment je revends mon club de foot et prolonge de 2 ans son Gaille Louzonne : un signal clair pour les joueurs... et pour les fans tant que ça roule, mes poules ? Langue de fiel, Mpoku note qu'après Riga, Jans et Rednic, le Crazy One est le premier T1 à rester plus d'un an. Et en septembre, Guy teste le turnover en Champions League ? Toujours pas de négo annoncée pour De Sart : dans la coulisse circule le nom de Vercauteren. Kortrijk, Yes We Can. Sur la télé de Courtrai, Keet dit pourquoi Obama est en Belgique : dans une interview bidouillée, Mr President louange l'humour de Hein, la ferveur des fans... et le talent de Dylan Rigolle. Basketteur avéré, Barak n'a pas pu dépanner comme 2e portier. Clepkens blessé, le T3 Deman ressort ses gants chinois. À la hausse. Mehdi Bayat clôture sa tournée des fans avec les Storm Ultras, (auto)satisfaction garantie : " J'ai souvent vu des gens, arrivés anxieux, repartir sereins. " Jessy Galvez est cité... à la Juventus : la rayure, un truc qui vous vient de loin. Et l'ex-icône turque Rüstü Reçber classe Mandanda dans les 25 meilleurs gardiens d'Europe... avec Köteles. Mehdi doit faire comme Mogi jadis avec Laquait : faxer l'article à tous les médias français. Depuis, Bébert boit de l'Evian. Ping-pong. Le ministre flamand du Tourisme compare les pandas et les clubs wallons : bien évidemment, il cible les subsides. Mannaert enchaîne : " Ce stade national est un gouffre, il faut faire jouer les Diables en tournante et donner les 315 millions aux clubs. " Dur pour Van Holsbeeck : son permis du 3e anneau du Parc est bloqué, les pompiers qui doivent signer le dossier sont en grève. Heureusement, la discipline est de retour avec Hasi : " Il vient même dormir chez nous ", s'esclaffe Praet. Sir Michael, I presume ? A Bruges, Preud'homme emballe tout le monde... et enterre Gretarsson : Verhaeghe va faire de son MPH un manager à l'anglaise. Le roi du snus révèle son secret : " Même mes enfants, je les empêchais de gagner au Monopoly pour les endurcir. " MPH ajoute que Mourinho et Bob Peeters, c'est lui qui les a lancés. Message reçu au Freethiel, l'entert(r)ainer à grandes oreilles rempile à Beveren. Tout d'un Aigle. L'Institut Tunisien de Statistiques nourrit ses fiches, notre Mister 90 % rejoint les Aigles de Carthage : Leekens fera avec la Tunisie la répèt générale de Wilmots avant le Brésil. " Je ne joue pas contre Willie, il est beaucoup plus jeune que moi ", tranche notre architecte préféré. Juste avant, Long Couteau aura jouté la Corée. Mais pas sûr que Marco lui demande ses fiches. Donnant-... Au ni oui, ni non, Ruytinx perd son Permis B mais gagne 2 matches : le juge le condamne pour 4 whisky-cocas au volant, mais la Fédé réduit sa suspension à un match tout rikiki. Explication de l'avocat : Tout est de la faute de Degryse, c'est lui qui a montré la faute à la télé. Marc, remonte tes jambières de la cave. ... donnant. La Ligue Pro adopte le plan Duchâtelet anti-Ruytinx... mais pour la D2 : on va tester les tacles barémiques et le comité télé d'experts indépendants. Au moins, Président, Saint-Trond en bénéficiera. Mais pas la D2 anglaise, ni espagnole, ni italienne. Et encore moins la D5 est-allemande. Tarif Lior. De Sart avait raison pour son calendrier truqué : Bruges prend la tête en mangeant Lokeren, toujours noyé dans ses bulles d'après-Coupe (5-1). Refaelov se balade tranquille comme en plein Golan, la défense de Maes avait encore sa tête au Carré : pas top, la raclée, sur un CV de futur Mauve... Ou pas ? Ascenseur... " Après la Coupe, le play-off 2 est la voie directe vers l'Europe ", dit Vanhaezebrouck à Courtrai. Du coup, ce fripon de Capon singe Rooney/Engelaar/Soriano (biffer la mention inutile), les autres ex-Brugeois De Smet et Matton coupent le Cercle en dentelle (4-0). Bob & Fredje prennent option : Waasland gagne en laissant le cuir aux Académiciens du Lisp (65 % de possession, 2-0), Ostende plante sa Météo des Plages à Gand... où Depoitre s'est fait porter pâle (0-1). Un Gantois anonyme flingue Rednic par SMS (" Ce coach est catastrophique ") et Habibou dit " regretter son transfert ", Louwagie sanctionne illico : les joueurs sont bloqués dans l'ascenseur VIP. Qui a le hashtag de Van den Brom pour le Président ? ... pour l'échafaud. " OHL ne nous a jamais battus " : Janevski aurait dû la boucler, Leko gagne le conflit des Balkans 2.0. Dussenne écrit la Dernière Cène de l'Albert en D1, le stress a encore limé les crocs des Dragons (2-0). Le couteau entre les dents était plutôt dans la tribune : de quoi faire passer Ruytinx pour un ange. Ça valait bien la peine d'offrir les bus gratuits. Où ça la pression ? Pour le mini-Classico des Gaulois, le Standard ressort son Carcela et son meilleur Mpoku des play-offs façon " Anderlecht, I Hate you " (© Twitter) : Bruges n'a pas fait d'ombre sur Sclessin-Plage. Et Luzon n'a même pas dû mettre son équipe B façon D'Ono pour flinguer les pseudo-illusions de titre mauve. Avec son banc à 13,5 briques squatté par Mitrovic, Hasi a fait comme son maître : un bon vieux 4-3-3 de la lose. Juste dommage, ce sécateur nommé Mehdi sur Anthony : l'école Ruytinx, ça marque. Zèbre d'Europe. Seul coach à avoir ravi l'Europe via les PO2 avec Genk, Vercauteren inspire Mazzù. Fauré (4 pions en 3 matches) déboise Malines, Charleroi impose sa passe à 10... contre 11 : car oui, Daf-la-gaffe a juste presté 20 minutes (0-2). À l'autre bout du Ring de Malines, on savoure deux fois : l'ennemi du Racing monte en D2... avec ses joueurs non payés depuis des mois.