LUNDI

Au suivant. Van den Brol viré, Jour 1 de l'ère Hasi... qui, ben voyons, " avait vu ce qui clochait et aurait dû intervenir plus tôt ". Besnik biffe le stage à Appeldoorn : Heineken au poing, John voulait tant mater ses gus depuis la terrasse de sa caravane. Van Holsbeeck programme Jacques Brel : " Voir mon ami John pleurer, c'était terrible. " Et promet : " Pensionné, j'ira le voir dans son grand club. " Quoi, le Sporting pas un grand club ? Si Hasi foire, Vercauteren est candidat : " Avec Anderlecht, on est réconciliés. " Scifo aussi : " Mais d'abord chez les jeunes alors ", claque Vanden Stock.
...

Au suivant. Van den Brol viré, Jour 1 de l'ère Hasi... qui, ben voyons, " avait vu ce qui clochait et aurait dû intervenir plus tôt ". Besnik biffe le stage à Appeldoorn : Heineken au poing, John voulait tant mater ses gus depuis la terrasse de sa caravane. Van Holsbeeck programme Jacques Brel : " Voir mon ami John pleurer, c'était terrible. " Et promet : " Pensionné, j'ira le voir dans son grand club. " Quoi, le Sporting pas un grand club ? Si Hasi foire, Vercauteren est candidat : " Avec Anderlecht, on est réconciliés. " Scifo aussi : " Mais d'abord chez les jeunes alors ", claque Vanden Stock. Full Metal Jaquette. Même au Brésil, Bjorn Ruytinx est une légende : au Dépôt louvaniste, Max Cavalera le roi du métal brasileiro fait son set avec le maillot d'El Toro. Habitude de tournée : à Droixhe, il aurait mis la jambière à Carcela. Ruytinx va signer à Ostende chez son pote-expert tibias Vanderbiest mais va d'abord lutter : " Se sauver, ce serait mieux que le titre. " Obsédé des Rouches, ce gars. Le poulpe et le Poisson. Même de retour dans le top 10 FIFA, les statisticiens sont formels pour nos Diables : 1 chance sur 50 seulement de lever la Coupe en juin. Un simulateur a fait Paul le Poulpe avec la Loi de Poisson : en 1838, Siméon-Denis Poisson avait calculé le ratio crimes/condamnations - Rom & Big Ben, qui flingue au Brésil ? Selon le brave Poisson, les Diables gagneront leur poule... puis couleront contre CR7 & cie. Au moins tous nos matches sont sold-out, 17.000 fans seront sur place : ça va pilonner sous les tentes au camping. Pif sur le pont. Malgré ce Tondreau " digne du Kosovo " (© Leone), Pierre François y a un beau bureau pour son audit censé révéler ce qui a foiré. Euh, on commence par quoi ? Leone nie vouloir vendre l'Albert, son ex-confrère de Mouscron chiffre pour lui : " Le club vaut entre 6 millions et... 1 euro. " Les joueurs font le vide à Dinant Évasion : le site propose laser-game, brûlages de culotte, visites des Grottes de Han (sans Gilbert Bodart) et de la moutarderie Bister (sans les pépins). Les Dragons ont préféré le pont... de singes et de la spéléo : ils verront clair sous les stalactites des PO3. Travail et santé. " Les joueurs sont là à 8 h 30, avant c'était 8 h 58. " Pour la 1re séance griffée Hasi, Van Holsbeeck branche la pointeuse : les joueurs auront un régime 9-17, avec des cours de langue et des vidéos - et pas sur MTV Europe. Besnik fayotte : " Je rouvre la caisse aux amendes, elle était vide... depuis 1 an et 8 mois " - prends ça, (mon meilleur ami) John. Un coach en performance casse l'ambiance : " A compter 10.000 heures de répétitions par geste technique, et 11 h d'entraînement par semaine, les footeux maîtriseront après... 20 ans de carrière. " A 42 ans, Besnik vise déjà la pension légale. Rat d'égout. À la télé anglaise, la série Roland The Rat, ils adorent. Les fans de Charlton adoptent le pseudo pour Duchâtelet, qui vient de placer Riga à la place du coach local : après les Milanais, les Addicts vont bouffer du cogitraining et sa balle-élastique nouée au bras. Après Jans et Luzon, le boss kiffe toujours les nobodys : son T2 Karel Fraye, il l'a chopé à Zele (Promotion B), même que le type aurait brillé avant à Zottegem. Horizon bouché, Luzon va devoir prolonger à Sclessin : son agent Dudu confirme les discussions. Debout là-dedans. Un romancier finit une fiction sur les Diables au Brésil : ils gagneront la finale... mais pour savoir contre qui, faudra acheter le livre. Un bon signe : c'est coécrit avec un Batave qui avait déjà linotypé sur les Oranje en 2010, ils avaient fait finale. Suspense garanti : après une brelle face aux Russes, on se qualifiera tout juste... et Kompany sera kidnappé la veille de la finale. Mais le body-guard Serge Borlée résoudra l'énigme. Willie, complète tes fiches. Quatre à quatre. Preuve que Wilmots ne pense, mange et dort que Coupe du Monde, c'est 4 ans de contrat que sa Katrien doit négocier à Houba Street. Car Willie veut faire payer aux Ruskofs de 2018 leur coup pas net au copain Courtois du MR. Marco veut aussi ses propres droits à l'image : un vieux truc de quand Papa rachetait le fiston avec le tracteur familial. Tu le vaux bien. Pour mieux vendre les 8.000 abonnements PO1 restants, Anderlecht propose un pack-beauté L'Oréal, valeur 80 euros : Parce que tu le vaux bien, Sporting. Neerpede vit son crêpage Mignolet-Courtois : Proto demande du respect, Didier Frenay veut qu'il parte pour placer son Kaminski. Et N'Sakala re-tweete les messages des anti-Oli : " Les vrais fans veulent Fabrice à gauche, non à Deschacht ! " Ambiance. À l'attaque. Les roots au quartier, ça sert toujours : Carcela passe au commissariat de Droixhe, une rixe entre potes a mal tourné, Mehdi règle ça vite fait. À Namur, le médian Simon Sias loupe l'entraînement, élongation à la cuisse selon le coach. Mais pas que : le gus est au cachot... pour une attaque à l'arme lourde. À Gand, un avocat récuse le juge : son client aurait tué un fan buffalo... et Votre Honneur est abonnée à la Ghelamco. Je rachète, tu rachètes,... Roland veut racheter Bari, mais à Ujpest le fiston a cramé sa goulache : 5 briques de trou... " Je rachète le Standard ! " : c'est Pino Scolpel qui cause, l'ex-concierge viré en 2012 a gagné son procès... et 6 mois de salaires. Marc Coucke ne pige rien au mécano Duchâtelet : " D'accord pour fusionner des usines de vis, mais les footeux ne sont pas des vis. " Des clous alors ? A Saint-Trond, toujours dans la famille, le nouveau manager a 26 ans et gère un manège : " Pas de souci, le monde hippique est aussi truffé de gangsters. " Enfer et damnation. Proximus sera sponsor-maillot d'Anderlecht en Europe : faudra juste faire au moins 3e, gare aux réseaux saturés, hein Besnik ? Même Van Holsbeeck évoque le pire : " Si le Sporting chute comme Manchester Utd ou l'AC Milan, je m'en vais. " Mitrovic donne le kick-off à Hoeilaert-Tervuren, son frère est affilié sur place. Après 40 secondes, c'est 1-0. Aleksandr s'en va, score final 1-2. Ce Serbe est maudit. Les derniers sont les premiers. Mpoku et Duchâtelet ont assez joué chat-souris, le boss a surmonté son aversion pour Frenay, Pollo resigne 4 ans : juste avant les play-offs, son truc préféré chaque année, bien vu Roland. Dans Het Laatste Nieuws, Van Damme disjoncte encore : " Je partage le tweet de ma femme, les choix de Wilmots sont bizarres. " Puis écorne son Président : " Ruytinx est un chouette gars, il ne voulait pas blesser Mehdi. " Elke, un avis sur cette plainte en justice ? Durite pétée. Coupure générale de circuit au Lierse, Tony Watt est banni pour s'être encore fait Menzo... qu'il accuse de l'avoir frappé, rien que ça. Oui, Watt trouve qu'un dernier T1 batave chez nous, c'est encore un de trop. Ceci fait, le p'tit gars du Celtic tweete un cliché de la Grand-Place de Lierre avec mention : Ma seconde patrie. Qui rebranche le courant continu ? Tous... Le trio historique is back. À Beveren, le Standard simule le coup de mou (4/12) avant les PO1, mais Bruges chatouille : Meunier passe deux fois sa meule au derby nord-vénitien... puis prend sa 5e jaune, sans doute un annif à fêter (0-2). Même les chefs ont pédalé : Verhaeghe & Mannaert sont venus en bécane avec le peuple prolétaire. Contre... Ostende oui-oui, le parc fait Hosannah : la cellule com rameute Kompany-Koller-Wasyl, le public chante, Hasi gratte sa grille Lotto en 4-4-2 - c'était pourtant si simple, John. La preuve, même les pénos entrent (4-0). Kljestan risette sous le duvet, Gillet regrette sur le banc sa fête de 30 ans qui lui a fait brosser une séance en semaine. Malgré Vanderbiest, T2 Emmerechts n'a pas reçu de costard : pas fou, le Besnik. ... aux... Le dimanche " à 1 million " (© Louwagie) bascule côté mine. Venu pour Been, Cissé arrache les PO1 de Genk et sauve Ferrera, Vanhaezebrouck ravale sa vengeance (2-2). Annoncé à Lokeren si Maes tourne mauve, Hein peut lorgner le baquet de Rednic : contre Zulte, Habibou & Cie n'ont pas vu l'alerte au smog (0-1). Zéro victoire à la maison contre le top 6, le Buffalo n'a rien à faire en PO1. Mais l'Europe via les PO2, c'est plus cool : et si Gand fait comme l'an passé, Duchâtelet ne sera plus là pour flinguer son Mircea 7-0. Car cette année, les Rouches jouent plus haut. ... play-offs. Contre la noyade PO3, Waasland avait mis la frite à 1 euro, Ruytinx promettait 5 fûts en perce. La graisse de boeuf porte plus que la blonde qui mousse : Peeters re-postule comme Coach de l'Année, Veselinovic lui offre une fiesta entre longues asperges (1-1). Beveren a payé pour rien un contrôleur à Mons-OHL : natif du Freethiel, Tim Pots veillait au grain, Papounet Matthys a cadré ses phéromones pour sa Louise née au matin (3-2). Désolé Dussenne, tu vas devoir te faire Ruytinx 3 fois. Minimum.PAR ERIK LIBOIS