LUNDI

Contrôle... Suivre la Réserve le lundi reste sympa : Charleroi mène 2-0... puis perd 3-7 contre OHL, promis-juré le Chinois n'y est pour rien. Dommage pour Leko, ça ne compte pas pour les PO3. Pas de risque de démarrage pour Dewaest : il est venu à pied, le juge lui a retiré son Permis B. Pour une fois, Legear a le sien sur lui : car à Lokeren-Malines, Jona a oublié son passeport, pas grave il entre et bute deux fois. Après, Jona file loger chez Guillaume Gillet, qui impose l'heure du couvre-feu. Et aussi que Jona reste calme : copain loge dans le lit voisin de Roméo (2 ans).
...

Contrôle... Suivre la Réserve le lundi reste sympa : Charleroi mène 2-0... puis perd 3-7 contre OHL, promis-juré le Chinois n'y est pour rien. Dommage pour Leko, ça ne compte pas pour les PO3. Pas de risque de démarrage pour Dewaest : il est venu à pied, le juge lui a retiré son Permis B. Pour une fois, Legear a le sien sur lui : car à Lokeren-Malines, Jona a oublié son passeport, pas grave il entre et bute deux fois. Après, Jona file loger chez Guillaume Gillet, qui impose l'heure du couvre-feu. Et aussi que Jona reste calme : copain loge dans le lit voisin de Roméo (2 ans). ... des passeports. Le coup du passeport arrive même aux gens sérieux. Vince Briganti, ex-T2 de Waseige chez les Diables recyclé en scout de Wilmots, est bloqué à la douane : il ne zieutera pas Algérie-Slovénie. Si on rame le 17 juin, on sait pourquoi. Les papiers d'Habibou sont en ordre, il est citoyen belge : " Wilmots m'appelle quand il veut. " Allô Romelu ? Le Placard 2. Nouvelle tendance automne-hiver, le délestage de T2. Après Van Meir et Manu Ferrera, Broeckaert chute à la trappe : à Mons, on n'écrème pas que les joueurs. Geert se dit " traité comme un chien " : Enzo, un commentaire ? Côté PO3, c'est dans la poche : les Dragons prépareront ça à Durbuy Aventure. Werner ira à la formule Pêche, Eriksson au raid Paint-ball. Et si le Président passe voir, un département Chasse au trésor en bande dessinée existe aussi. Haut/... Kompany tient la recette pour le Mondial : " On le gagne si tout le monde est à 100 % et que la chance est avec nous. " Et de plaider le contrat de confiance pour son Vanden Borre : " Chacun mérite une seconde chance... et Anthony une 4e et une 5e... " ... Bas. En flamand, François Sterchele se traduit Sam Valcke : le Cercle transfère le serial-buteur de Londerzeel (D3), en espérant le gros coup. Les Diables scoutent même en Promotion B : le responsable-matos joue comme médian à Wolvertem. Sacré Willie, il a trouvé le truc pour puiser hors du noyau en cas de pépin au Brésil. Qu'en pense le couple Van Damme-Clijsters ? Tout juste intronisé parmi les maître-queues de Flandre, le chef-coq peut aussi bosser ses déboulés/centres par le flanc. Langage des signes. Un Rahou vaut 2 Anelka : le Belge du futsal prend 10 matches de colle pour sa quenelle, Nico n'en avait pris que 5. Et tout ça pour un but inutile face à la Roumanie (1-6). Le soir, Mitrovic honore les sourds-muets (et Madame en tribune...) en célébrant... d'une minette son doublé face aux Diablotins (0-3). Jestrovic astique le cochonnet : " Mitro sera vendu pour un prix-record. " A confirmer dès samedi à OHL. Un tour... Faire 2-2 contre Beveren, on a déjà vu mieux avant un Mondial : Ring Est-Sortie Wemmel, le Diable bouchonne sur un Eléphant ivoirien. Pour De Mos " la défense belge est nulle ", pourtant la doublure de Copa valait le détour avec son welcome-pack pour noss' Radja. Tonton Willie a vu juste : son équipe-type, avec Toby, Big Dan et Big Mo titulaires malgré le régime-banquette en club, reste la meilleure. Par rapport à Leekens, Wilmots blouse ses amicaux. Mais lui gagne les matches officiels. ... pour rien. Les fans tournent snob, ils ont même sifflé en tribune : quelqu'un rappelle Stromae ? Le jardinier déguste aussi, la faute à une taupe que seul Benteke a vue : pas grave, Courtois (Alain, pas Thibaut) paie des nouvelles mottes à 105.000 euros. À défalquer du budget du futur stade ? Car sur Télé-Bruxelles, Reynders n'a rien pigé au calcul du Parking C : faudrait mieux communiquer en interne au MR. Gaston coupe le son. Le téléfon ne répondra plus chez Gaston : Gaston Colson (89 ans) rejoint son pote Spaute au paradis des vrais Zèbres. C'était l'âge d'or : Jean-Paul repérait les talents, Gaston les mettait sous contrat. Grâce aux compères, le Sporting avait taclé la faillite et retrouvé la D1. Et même protégé la Ville Basse des Bouillonnais à moustache : durant les vacances, Colson employait le jeune Philippe Albert désoeuvré au garage Ford. Un contrat... On sait pour Wilmots : il veut un contrat longue durée chez les Diables, 2 ans c'est pas assez. Pour Custers, c'est 6 mois de taule : depuis... 2001, Obélix oublie les pensions alimentaires de son ex. Le juge ne s'appelait même pas Boniek. ... et une tunique. En exclu pour Sud-Presse, le relookeur David Jeanmotte scrute les maillots du Mondial : le nôtre est " trop formaté pub Jupiler ", l'algérien " trop mentholé et pub Pac-man ", au Suisse il manque " des sabots pour les Alpages " et le ricain est " pour le curling ". Mais le plus beau, c'est le grec " avec ses jolies épaulettes. " Pour le maillot du Cercle, David arrive trop tard : la chasuble est due à un student en design, élu parmi 140 postulants. Le Cercle, un vrai volcan à idées. Mettre Bari... Outre la goulache et le porridge, Duchâtelet kiffe la pasta : on l'annonce repreneur de Bari (Série B). Ex du club, JF Gillet et Cassano pourront tout lui dire sur la bringue au vestiaire. Encore 3-4 clubs, et le boss rouche pourra faire sa propre Europaligue : avec ou sans rotation ? En tout cas avec amour : " Quand vous avez 5 enfants, vous les aimez tous tout autant " ,dit Papa à la BBC. ... en bouteille. Bia témoigne : blessé, Geoff resigne jusqu'en 2018 - avec ou sans clause de transit en mixed-zone ? Sinon, le Sclessin accueille les DT des clubs-filiales, question de fusionner les infos sur les 150 joueurs du cheptel. Et écarter les vilains agents. Gare à toi, manneke. Pisser sur l'étoffe viole la Loi Foot : une fan rouche s'était fait confisquer son écharpe avec Manneken-Pis honorant le blason mauve. L'échevin Alain Courtois s'en fout : le Ketje reçoit son maillot de Diable, on répétera ça à chaque match en juin, paraît que ça porte chance. Jupiler sort sa sélection de 24 : des canettes avec des photos neuves et même les signatures. Eh oui, avec aussi Timmy. Jaune toujours. " Jouer au Standard est mon rêve d'enfant " : Legear vexe ses ex-Mauves et pointe le bide à Sclessin avec Malines. Manque de bol, le duo Michy-Imoh se réveille, Kawa joue poulpe-péno (2-0). À Zulte, MPH perd le bénéfice du topper : Engels, l'un des blessés chouchous du toubib fédéral, salue Sclessin à distance mais Leye re-fesse la Gazelle, une obsession chez lui (1-1). Et cette fois, Bruges ne s'est même pas fâché sur Boucaut. Le Parquet osera-t-il le faire sur Ezekiel pour son strip-tease-maillot, au tarif carton volontaire ? Le service juridique à Duduche prépare la suite au tribunal. Mauve livide. " Mieux vaut un coach sans diplôme qu'un diplôme sans coach " : c'est signé Marc Coucke après la débâcle mauve à OHL, dont van den Brom n'aimait pas le Leko sans papier. Stella fait tourner Belle-Vue, Louvain pique le brevet de Westerlo, Anderlecht y perd toujours. Proto est un naïf, Ruytinx un vrai mal élevé : sauvé du renvoi par Silvio, El Toro a cadré juste derrière (1-0). Et malgré ses repères pris en semaine, Mitrogoal a gardé sa langue en poche. " On n'a pas les moyens de viser le titre " , lâche van den Brol. En octobre, c'était la Champions League qui était trop dure : on abaisse encore la barre. Un bien beau suicide. Disque, bristol et déclic. À Genk, Mons perd au grand jeu péno & biscotte rousse : Gorius domine Matthys (et même Messi...) du disque, Soumah fait l'aller-retour au vestiaire, même le propret Chatelle repart rougeaud (3-1). Mons peut choisir son rival de PO3 : perdre contre Ruytinx & Cie, et c'est Veselinovic qui vient Rue du Tir - à qui la plus molle semelle ? À Charleroi, le D-Clic aurait plombé l'ambiance en mettant le Requiem de Fauré : le Français a servi le maintien face au Lierse (1-1), on a donc fêté ça dans la boîte de Marcinelle. Felice a-t-il goûté ce slow qui tue ?Sacré dilemme. À Courtrai-Ostende, ils ont prévu une tribune pour les seniors habitués à la sole meunière sur la digue : le pitch du soir est donc en mode rasoir (0-0). Rentré tout sec et sans sable, Vanhaezebrouck hésite entre blessure narcissique et flagellation : Gand ayant cerclé le Cercle via Super Bi Bou (3 pions, 1-4), Coach Hein peut se venger de Genk... et ainsi qualifier les Buffalos. Mais, du coup, laisser Rednic sur son futur trône... Le millionnaire... Cette fois, Herman n'a plus pu placer son disque, son tube John finit la saison est trop usé : Roger Vanden Stock achève sa piste bleue à Méribel et vire son coach par téléphone. Au décrassage du matin, Van den Brom avait tapé le high five avec son bon Besnik : à moi le million, à toi le bureau 3 fenêtres de T1 - les emmerdes aussi... Comme T2, Broeckaert est dispo. ... et le jubilaire. Au syndic belge, on prépare le champagne : après Ron, Harm & Mario, Johnny referme le Happy Hour oranje du Bar Jupiler. Des bulles aussi pour Gillet, qui fête ses 30 ans : Guillaume rêve de finir aux States, puis devenir coach. Ou l'inverse dès cette semaine ? Réveille-toi, ce n'était qu'un cauchemar. Mas qué une roulette. Le Kuipje n'est pas encore le Camp Nou, mais quasi. Westerlo collabore avec Koersel, le club futsal d'à côté : ses jeunes bossent leurs râteaux & contrôles semelle chaque semaine sur le parquet. " On veut imiter Barcelone, à la Masia les jeunes débutent en salle " , dit le chef de projet. Gare à toi Heist-op-den-Berg, Jarno Molenberghs arrive avec ses roulettes. Ça marche : Westerlo est en tête, et même pas le Barça. OK c'est en D2, mais quand même. PAR ERIK LIBOIS